Archives

2013-09-28T17:55:08+02:00

Publié depuis Overblog

Publié par Dune et Effie

Comme vous avez pu le remarquer, nous avons moins été présente ces deux dernières semaines...

En effet, on était en voyage lingoustique en allemagne...Jaja! 

Mais ne vous inquietez pas, on revient avec plus d'articles, plus de lectures et pleins de nouvellles rubriques en préparations!

Ah et n'hésitez pas à venir nous parler sur twitter ou encore nous suivre sur instagram (pseudo Freedom_dreams_books)

A bientôt! 

Effie et Dune

 

Voir les commentaires

2013-09-12T19:23:35+02:00

Western Girl

Publié par Dune

Aujourd'hui, je vais vous parler de: 

Western Girl d'Anne Percin

 

Résumé: Le rêve d'Élise va enfin se réaliser. Son american dream ! Trois semaines dans un ranch du Middle-West. Tout ce qu'elle aime réuni dans un pack complet : l'équitation, la musique country, les bottes à franges, les cactus dans le désert...
Sauf qu'elle partage le séjour avec une bande de snobinards, tout ce qu'elle déteste !
Alors, comme dans tout bon western, va y avoir de la bagarre, et Élise est du genre Calamity Jane... Les méchantes n'ont qu'à bien se tenir. Et les gentils cow-boys aussi !

L'avis de Dune : Soyons francs, les histoires de chevaux ce n'est pas du tout ma tasse de thé. Bon, oui quand j'avais huit ans je vouais un amour au Grand Galop. Oui, j'ai vraiment tout lu de Grand Galop, mais après cet accès passionel d'amour, les livres de chevaux, ça ne m'a plus trop interressé.

Du coup, j'ai longuement hésité avant de lire ce livre mais vu que j'adorais la couverture et que je n'avais entendu que du bien d'Anne Percin et de son humour, j'ai finis par le lire. (Heureusement!)

C'est vraiment frais, drôle et bien écrit. Au départ, j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire mais une fois dedans, impossible d'en sortir! La lecture était fluide et je ne me suis pas ennuyé une seconde. J'adore Elise et son fichu caractère! Elle m'a fait rire bien plus d'une fois! Je me suis facilemenet identifiée à elle. 

Je suis tombée amoureuse de Louis...Sincèrement, je veux le rencontrer! (Si vous avez son numéro de téléphone merci de me contacter.)

J'ai bien aimé tout les personnages même Georgina, J'ai trouvé bien car même si c'est une peste, elle n'est pas caricaturisé. Elle est relativemenet humaine. (Mais ça ne la rend pas plus agréable!)

J'ai aussi aimé la réflexion sur l'exclusion. Derek m'a beaucoup touché...

Le cadre de l'histoire est juste idéale, et vend du rêve! Après avoir refermé ce livre, j'avais une envie folle de sauter dans le premier avion et d'aller dans l'ouest des Etats-Unis! 

De plus grâce à ce livre, j'ai découvert un tout nouveau style de musique  auquel j'avais jamais vraiment fait attention: Le country!

Bon je l'avoue, je ne suis pas emballée par toutes les chansons citées dans ce livre mais j'aime bien quand même! 

Une histoire original qui vous fera rire et voyager!

"Peut-être juste le fait d'être là, dans un bus américain, à regarder s'éloigner les montagnes étranges des badlands, à voir défiler l'asphalte sous les roues du bus et la route avec sa ligne jaune et ses panneaux bleus "Interstate 90" qui ressemblent à des blasons.
On the road. Sur la route, me suis-je dit, on est toujours seul.​"

 

"Quoique...Ecrire, c'est un peu dessiner avec des mots."
 
"Une drôle d'idée vient de me traverser : si, demain matin, le poulain est vivant et en bonne santé, je me promets de devenir éleveuse. S'il meurt, je serai vétérinaire.
Pourvu qu'il vive... Véto, c'est super long, comme études."
 
"Toutes les copines qui se prennent la tête avec leur mère, avec leurs frères et soeurs, comme je suis désolée pour elles ! Et tous ceux qui me plaignent d'être fille unique, comme si c'était une malédiction, je les plains en retour... Ils ne savent pas ce que c'est ce sentiment, cette complicité, tout le courage que ça me donne. Toute la force que j'ai toujours eue. Grâce à elle, j'ai jamais douté de moi. J'ai jamais eu peur de rien, sauf de les perdre un jour, papa et elle. Mais pour ça, personne n'est prêt. On a toute la vie pour s'habituer à l'idée."
 

Article de DUne

 

 

 

 

Voir les commentaires

2013-09-10T12:23:36+02:00

Percy Jackson tome un

Publié par Dune

Aujourd'hui je vaus vous parler de..Percy Jackson! 

 

Percy Jackson le voleur de foudre de Rick Riordan

 

 

Résumé: Etre un demi-dieu, ça peut être mortel... Attaqué par sa prof de maths qui est en fait un monstre mythologique, injustement renvoyé de son collège et poursuivi par un minotaure enragé, Percy Jackson se retrouve en plus accusé d'avoir dérobé l'éclair de Zeus ! Pour rester en vie, s'innocenter et découvrir l'identité du dieu qui l'a engendré, il devra accomplir sa quête au prix de mille dangers...

Mon avis: C'est la couverture qui m'a tout de suite attiré... Je la trouve vraiment très réussie!  Enfait, à l'époque où je m'étais plongée dans "Percy Jackson" j'étais fan de converse, du coup il y a toute suite eu une connection.

Tout comme le livre d'ailleurs qui est fantastique... J'adore la mythologie greque et ce livre a melé mythologie moderne d'aujourd'hui, humour et aventure!

J'aime beaucoup les personnages. Grover me fait trop rire! J'aime bien Annabeth et bien sûr, j'adore Percy. J'aime beaucoup le monde que Rick Riordan a construit. 

Pleins de fantaisie et d'humour.

Je ne me suis ennuyé à aucun moment! Les personnages sont attachants et pétillants... Et je dois avoir eu de nombreux fous rire durant tous le livre!

Même mon frère qui déteste lire à accrocher à ce livre.

Rien qu'en cherchant des citations pour mon article, en relisant certains passages j'ai eu d'énorme fous rire, preuve que même après l'avoir lu plusieurs fois je m'en lasse pas! Un livre que je conseille à tous et à toutes!

 

 

"Elle a jeté un coup d’œil à la corne de minotaure entre mes mains, puis elle m’a regardé de nouveau. J’ai cru qu’elle allait s’exclamer « Tu as tué un minotaure ! » ou « la vache, t’es trop fort ! », un commentaire de cette veine. Au lieu de quoi, elle a dit :

- Tu baves dans ton sommeil."

 

Voir les commentaires

2013-09-07T16:59:11+02:00

Le coeur en braille

Publié par Dune

Aujourd'hui je vais vous parlez d'un livre que je viens de finir à l'instant. 

Le coeur en braille

 

Jusque là, pour Victor, une année scolaire c’est du saut à l’élastique sans l’élastique. Ce qu’il préfère ? Écouter les Rolling Stones, se gaver de loukoums avec son copain Haïçam, parler mécanique avec son drôle de père… Quand il ne s’amuse pas à planquer le PQ des toilettes des filles, il essaie d’échapper aux punitions qui pleuvent sur lui comme la foudre sur le paratonnerre.
Mais lorsque Marie-José, génie absolue, déboule dans sa vie un beau jour de contrôle de math, c’est tout son univers qui implose… 

Mon avis:

J'ai mis longtemps. Trois mois exactement avant de me convaincre de commencer à le lire. Puis après trois mois, je suis un peu obligée de le rendre à la bibliothèque.

Du coup, je l'ai commencé!  Heureusement que je l'ai commencé.

J'ai beaucoup aimé le ton de l'histoire. Drôle, tendre pleins de fantaisie et d'humour.

Ce livre est juste une petite perle. 

Les personnages sont justes parfaits et font la réussite de ce livre!

Victor, le personnage principale m'a fait bien rire. J'ai beaucoup aimé le voir évoluer au fil des pages. Le voir grandir. Le voir découvrire la littérature.

Le voir trouver enfin sa place.

Marie-José est un personnage très touchant. Elle m'a impressionnée par sa force, son intelligence, sa mémoire. Je n'ai eu aucun mal à l'imaginer avec ses boucles rousses. Et sa maladie m'a fait pleurer de désespoir et de frustration.

J'ai adoré toutes les combines qu'ont inventé Victor et Marie-José pour cacher le secret de  Marie-José. (et non, je ne vous dirais pas ce que c'est...) 

Et j'ai aussi aimé tous les autres personnages secondaires. Lucky Luke m'a fait bien rire avec sa passion des livres et du vélo. 

J'ai trouvé le père de Victor très touchant.

Ettienne et Marcel m'ont fait de la peine mais m'ont fait rire.

J'ai trouvé Haïcam très sage et très drôle. Le père d'Haïcam aussi. Cela m'a fait rire, le nom de toutes les techniques des échecs. Oui, car Haïcam et son père sont fan d'échecs et sont capable de citer tous les coups de tous les match. (ou presque..) et toutes les techniques.

Sa passion pour les échecs m'a rapellé mon frère...

Il est vrai que j'ai eu du mal à accrocher par moment. Mais j'ai continué et je ne l'ai pas regretté. J'ai adoré les petites réflexions de Victor.

Un livre que je conseille vraiment.

 Une formidable découverte qui vous fera rire, pleurer ou qui vous fera poser des existentielles sur la vie. 

"- C'est vrai d'ailleurs... Je me demande bien pourquoi les choses tristes ça fait du bien à entendre...
- Peut-être qu'alors on se sent moins seul avec les choses de l'existence, et que le plus difficile dans la vie c'est de se croire seul."

 

Voir les commentaires

2013-09-07T11:31:49+02:00

Quatre filles et un jeans

Publié par Dune

Aujourd'hui je vais vous parler pour bien finir l'été de

Quatre filles et un jeans Ann Brashare

Résumé:

Plongez-vous dans cette grande histoire, au cœur d'étés inoubliables. Une histoire où se mêlent subtilement les voix de quatre adolescentes, Carmen, Tibby, Bridget, Lena. De surprises en émotions, de rires en larmes, les quatre filles font l'apprentissage de la vie.

Mon avis:

Comment parler de bons livres d'été sans parler de l'incontournables "Quatres filles et un jeans"? 

De toutes les histoires d'amitié, quatre filles et un jean reste incontestablement la meilleure.

J'ai beau chercher, j'en ai jamais lu une aussi prenante.

Et pourtant, il y en a eu! Pleins d'histoires d'amour et d'amitié ont envahis les rayons des librairies. SIncèrement, quoi qu'il arrive ce livre reste "la base" niveau histoire de ce genre.

On pourrait penser que cette histoire est superficielle et même si elle l'est quand même par moment, elle est avant tout triste, boulversante et drôle.

L'histoire est original malgré tout, car on voyage avec le jeans.

Les personnages sont très attachants. Comment ne pas se reconnaître un peu en elles? 

On peut se reconnaître en Tiby, la "garçon manqué" du groupe au caractère bien trempé qui a malgré tout un grand coeur.

On peut aussi se reconna en Carmen la surexité de la bande, pétillante, drôle, dynamique elle apporte un côté drôle à l'histoire et est de loin celle que je préfère dans la bande. J'ai adoré le ton qu'elle mettait dans l'histoire.

On peut aussi se reconnaître en Lena, la douce et timide Lena. Bien qu'elle m'agace prodigieusement, elle est très touchante et adorable.C'est étrange, car ça a beau être le personnage qui m'agace le plus, d'après mes amies, c'est le personnage qui me ressemble le plus. Du coup, je ne vais dire que je la déteste.

On peut aussi se reconnaître en en Bridget dites Bee la sportive de la bande et sûrement le personnage le plus étonnant de ce livre.  Sa passion pour le foot m'a fait sourire. Et elle est avec Carmen mon personnage préferé.

J'ai beaucoup aimé Belley aussi. C'est un personnage très touchant. Et presque toutes les scène où elle apparaît , j'avais les larmes aux yeux. (Oui je suis très émotive, je sais...)

La dernière partie de l'histoire (le quatrième été) est je crois mon préferé. C'est le plus triste. Mais le plus beau aussi. J'ai trouvé vraiment la fin magnfique.

Il y a aussi un film qui est sorti, malheuureusement, je n'ai jamais eu la possiblité de le voir car il ne se vend plus dans mon pays. Il y a Black Lively qui joue dedans.  C'est drôle de la voir à ses débuts! J'espère un jour pouvoir me le procurer.

Quatre filles et un jeans, c'est l'histoire de quatre filles qui vont vivre les étés inoubliables qui vont changer leur vie à jamais.

Quatre filles er un jeans c'est l'histoire de quatre filles qui deviennent petit à petit adulte.  

Quatre filles et un jeans c'est une histoire qui va vous faire voyager au quatre coins de la planète.

Quatre filles et un jeans c'est un livre qui vous fera sourire, pleurer et rêver.

 

 Age conseillé: Quatorze ans 

 

"J'ai peur de ne pas avoir assez de temps, précisa Bailey. Pas assez de temps pour comprendre les gens, savoir ce qu'ils sont vraiment, et qu'ils me comprennent aussi. J'ai peur des jugements hâtifs, de ces erreurs que tout le monde commet. Il faut du temps pour les réparer. J'ai peur de ne voir que des images éparpillées et pas le film en entier."
 
 
"Rien n'avait changé : aujourd'hui comme hier, pour braver le courant, nous nous tenions la main."

Voir les commentaires

2013-09-06T11:50:34+02:00

Le ciel est partout de Jandy Nelson

Publié par Dune et Effie

Aujourd'hui, nous allons vous parlez d'un livre que nous avons lu toutes les deux.

Il y aura donc nos deux avis respectifs! On va vous parlez de: 

Le ciel est partout de Jandy Nelson

Résumé:

Un amour brûlant, une perte dévastatrice, Lennie lutte pour trouver sa propre mélodie. Alors que Bailey, sa soeur, sa meilleure amie, vient de mourir, comment continuer? A-t-elle le droit de plaire, elle aussi? De désirer Toby? D'être heureuse sans Bailey? Et comment ose-t-elle rire encore? Parfois, il faut tout perdre pour se trouver...
 

L'avis de Dune

 La couverture est à l'image de cette histoire. Délicate, originale, fraîche et magnifique.

Le style de l'écrivaine est vraiment très agréable à lire poétique, sensible, parfait! Les personnages sont vraiment attachants. Rachel la pire ennemie de Lennie, Big l'oncle Don Juan de Lennie, Sara la meilleure amie de Lennie féministe et extragagante, Manou la grand-mère courageuse et touchante, Joe le français romantique... Tous essayent de surmonter, à leur manière, la perte d'un être cher. Je les ai tous adoré de la tête au pied... J'ai aussi adoré les poèmes que Lennie écrit et disperse un peu partout dans la nature, ils sont très beaux.

Il y a un seul petit bémol: j'ai trouvé assez étrange la relation de Toby et Lennie...C'est voulu mais je la trouve pas si crédible que ça...Je la trouve trop malsaine.

Mais en dehors de ça j'ai trouvé que c'était vraiment un  roman boulversant que je conseille vivement!

L'avis d'Effie

Argh, Dune a tout dit! Je suis du même avis qu'elle!

J'ai bien aimé ce livre, je l'ai trouvé très original et très bien écrit! Je trouve Lennie très amusante et intrigante. Tout comme Dune, J'ai beaucoup aimé les petits poèmes que Lennie écrit tout au cours du livre. Ces petits bouts de son histoire nous aident à mieux comprendre son passé ^-^

Je suis d'accord pour la relation de Toby et Lennie... c'est trop bizarre. Comme je n'ai pas perdu ma soeur, je ne peux pas trop dire mon avis. Mais je trouve ça quand même un peu exagéré.

Toutefois, je conseille ce livre :)   

 

 Il faudrait citer le livre en entier mais ma citation préferé est celle-ci:

 

 "Il y a des années de cela, j’étais allongée sur le dos dans le jardin de Manou quand Big m’a demandé ce que je fabriquais. Je lui ai répondu que j’observais le ciel. Il m’a rétorqué : « C’est une vision de l’esprit, Lennie, le ciel est partout, il commence à tes pieds."

 

 A partir de quatorze ans

Voir les commentaires

2013-09-05T16:40:29+02:00

Hunger Games

Publié par Dune

Aujourd'hui je vais vous parler d'un livre que j'ai déjà lu il y a un moment mais que j'ai relu l'autre jours dans le bus. 

Et bien, comme la première fois, la magie a opéré. J'ai été transporté, et j'ai même raté mon arrêt!

Je vous parle bien sûr, d'

Hunger Games de Suzanne Collins

 

Résumé: Dans un futur sombre, sur les ruines des États-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par la terreur.
Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette sinistre téléréalité, que tout le monde est forcé de regarder en direct. Une seule règle dans l'arène : survivre, à tout prix.

Quand sa petite soeur est appelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n'hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. À seize ans, Katniss a déjà été confrontée plusieurs fois à la mort. Chez elle, survivre est comme une seconde nature...

Mon avis: Ce livre est addictif. J'avais beau savoir que j'avais trois mille trucs à faire, j'aurais pu réviser par exemple ,  je ne pouvais pas m'empêcher de continuer à lire. C'était presque une question de survie. Pendant l'espace de 382 pages, j'ai été avec Katniss et Peeta, dans ces terribles jeux. J'étais avec eux. Je paniquais avec eux, je pleurais avec eux (et je vous promet que je l'ai beaucoup fait en lisant ce livre...) , j'étais contente dès qu'ils trouvaient une solution. Bref, ce livre m'a emporté avec lui, et c'est rare que je sois autant "à l'interieur" d'un livre. 

Dès que j'ai terminé, j'ai enfin repris mon souffle.  L'écriture est rythmé, les actions s'enchaînent. On a le souffle coup pendant tout le récit. Et enfin, quand on a finit, on se remet à respirer avec qu'une idée en tête : lire la suite.

C'est une histoire dure bien entendus (vu l'histoire il n'y a pas de surprise là dessus...), il faut donc avoir une certaine maturité pour prendre du recul par  rapport à l'histoire. C'est une histoire qui fait un peur, je trouve. Une histoire qui reste gravé dans notre mémoire.

Les personnages sont durs, cruels, courageux pas spécialement attachants pour la plupart. Sauf Katniss et et Peeta. Peeta qu'on ne peut s'empêcher d'aimer pour son caractère. Katniss qu'on ne peut s'empêcher d'admirer pour son courage.

Ils sont les deux terriblement...Humains.

J'aime bien Haymitch aussi. Il est pénible, cruel mais au fond assez attachant et drôle.

Rue est juste...Un magnifique personnage. 

Enfin, bref. Une histoire qui retsera longtemps garvée dans ma mémoire.  

Un livre effrayant, fascinant, boulversant. Une réussite.

A partit de 15 ans environ

 

"Il arrive alors une chose inattendue. Pour moi, en tout cas, parce que je ne pensais pas compter dans le district Douze. Mais il s'est produit un changement quand je me suis avancée pour prendre la place de Prim, et on dirait désormais que je suis devenue quelqu'un de précieux. Une personne, puis deux, puis quasiment toute la foule porte les trois doigts du milieu de la main gauche à ses lèvres avant de les tendre vers moi. C'est un vieux geste de notre district, rarement utilisé, qu'on voit parfois lors des funérailles. Un geste de remerciement, d'admiration, d'adieu à ceux que l'on aime."
 
 
"On n'oublie pas le visage de la personne qui a représenté votre dernier espoir."
 

 

Dans un futur sombre, sur les ruines des États-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par la terreur.
Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette sinistre téléréalité, que tout le monde est forcé de regarder en direct. Une seule règle dans l'arène : survivre, à tout prix.

Quand sa petite soeur est appelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n'hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. À seize ans, Katniss a déjà été confrontée plusieurs fois à la mort. Chez elle, survivre est comme une seconde nature...

Mon avis: Ce livre est addictif. J'avais beau savoir que j'avais trois mille trucs à faire, je ne pouvais pas m'empêcher de continuer à lire. L'écriture est rythmé, les actions s'enchaînent. C'est dur bien entendus (vu l'histoire il n'y a pas de surprise là dessus!), il faut donc avoir une certaine maturité pour prendre du recul par  rapport à l'histoire. Les personnages sont durs,cruels, courageux pas spécialement attachants pour la plupart. Sauf Katniss et et Peeta. Peeta qu'on ne peut s'empêcher d'aimer pour son caractère. Katniss qu'on ne peut s'empêcher d'admirer pour son courage. Ils sont les deux terriblement...Humains.

Un livre effrayant, fascinant, boulversant. Une réussite.

A partit de 15 ans environ

 

"Il arrive alors une chose inattendue. Pour moi, en tout cas, parce que je ne pensais pas compter dans le district Douze. Mais il s'est produit un changement quand je me suis avancée pour prendre la place de Prim, et on dirait désormais que je suis devenue quelqu'un de précieux. Une personne, puis deux, puis quasiment toute la foule porte les trois doigts du milieu de la main gauche à ses lèvres avant de les tendre vers moi. C'est un vieux geste de notre district, rarement utilisé, qu'on voit parfois lors des funérailles. Un geste de remerciement, d'admiration, d'adieu à ceux que l'on aime."
 
 
"On n'oublie pas le visage de la personne qui a représenté votre dernier espoir."
 

 

 

 

Dans un futur sombre, sur les ruines des États-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par la terreur.
Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette sinistre téléréalité, que tout le monde est forcé de regarder en direct. Une seule règle dans l'arène : survivre, à tout prix.

Quand sa petite soeur est appelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n'hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. À seize ans, Katniss a déjà été confrontée plusieurs fois à la mort. Chez elle, survivre est comme une seconde nature...

Mon avis: Ce livre est addictif. J'avais beau savoir que j'avais trois mille trucs à faire, je ne pouvais pas m'empêcher de continuer à lire. L'écriture est rythmé, les actions s'enchaînent. C'est dur bien entendus (vu l'histoire il n'y a pas de surprise là dessus!), il faut donc avoir une certaine maturité pour prendre du recul par  rapport à l'histoire. Les personnages sont durs,cruels, courageux pas spécialement attachants pour la plupart. Sauf Katniss et et Peeta. Peeta qu'on ne peut s'empêcher d'aimer pour son caractère. Katniss qu'on ne peut s'empêcher d'admirer pour son courage. Ils sont les deux terriblement...Humains.

Un livre effrayant, fascinant, boulversant. Une réussite.

A partit de 15 ans environ

 

"Il arrive alors une chose inattendue. Pour moi, en tout cas, parce que je ne pensais pas compter dans le district Douze. Mais il s'est produit un changement quand je me suis avancée pour prendre la place de Prim, et on dirait désormais que je suis devenue quelqu'un de précieux. Une personne, puis deux, puis quasiment toute la foule porte les trois doigts du milieu de la main gauche à ses lèvres avant de les tendre vers moi. C'est un vieux geste de notre district, rarement utilisé, qu'on voit parfois lors des funérailles. Un geste de remerciement, d'admiration, d'adieu à ceux que l'on aime."
 
 
"On n'oublie pas le visage de la personne qui a représenté votre dernier espoir."
 

 

 

 

Dans un futur sombre, sur les ruines des États-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par la terreur.
Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette sinistre téléréalité, que tout le monde est forcé de regarder en direct. Une seule règle dans l'arène : survivre, à tout prix.

Quand sa petite soeur est appelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n'hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. À seize ans, Katniss a déjà été confrontée plusieurs fois à la mort. Chez elle, survivre est comme une seconde nature...

Mon avis: Ce livre est addictif. J'avais beau savoir que j'avais trois mille trucs à faire, je ne pouvais pas m'empêcher de continuer à lire. L'écriture est rythmé, les actions s'enchaînent. C'est dur bien entendus (vu l'histoire il n'y a pas de surprise là dessus!), il faut donc avoir une certaine maturité pour prendre du recul par  rapport à l'histoire. Les personnages sont durs,cruels, courageux pas spécialement attachants pour la plupart. Sauf Katniss et et Peeta. Peeta qu'on ne peut s'empêcher d'aimer pour son caractère. Katniss qu'on ne peut s'empêcher d'admirer pour son courage. Ils sont les deux terriblement...Humains.

Un livre effrayant, fascinant, boulversant. Une réussite.

A partit de 15 ans environ

 

"Il arrive alors une chose inattendue. Pour moi, en tout cas, parce que je ne pensais pas compter dans le district Douze. Mais il s'est produit un changement quand je me suis avancée pour prendre la place de Prim, et on dirait désormais que je suis devenue quelqu'un de précieux. Une personne, puis deux, puis quasiment toute la foule porte les trois doigts du milieu de la main gauche à ses lèvres avant de les tendre vers moi. C'est un vieux geste de notre district, rarement utilisé, qu'on voit parfois lors des funérailles. Un geste de remerciement, d'admiration, d'adieu à ceux que l'on aime."
 
 
"On n'oublie pas le visage de la personne qui a représenté votre dernier espoir."
 

 

 

 

Voir les commentaires

2013-09-04T12:37:08+02:00

Bal de Givre à New York

Publié par Dune

Aujourd'hui, alors qu'il fait encore très chaud et très beau, je vais vous parlez d'un livre disons..Plus hivernal. 

Bal de Givre à New York un livre de Fabrice Colin

Résumé: Anna Claramond ne se souvient plus de rien.
Seul son nom lui est familier. La ville autour d’elle est blanche, belle, irréelle. Presque malgré elle, la jeune fille accepte les assiduités du beau Wynter, l’héritier d’une puissante dynastie. Bal de rêve et cadeaux somptueux se succèdent avec lui mais Anna sent que quelque chose ne va pas. Qu’elle est en danger. De plus, des indices et des messages sont semés à son attention par l’insaisissable Masque, un fugitif recherché.
Qui est son ennemi, qui est son ami ? Anna sait qu’elle doit se souvenir. Mais que lui réservera sa mémoire une fois retrouvée ? 

Mon avis: Ce livre est...Fascinant, étonnant. L'héroïne est complêtement perdue et nous aussi. Mais qui lui veut du mal ? Et pourquoi ? Pourquoi ne souvient t'elle de rien? Pendant toute le durée de l'histoire les questions se bouscule dans notre tête. On essaye de comprendre. En vain.

J'ai adoré ce livre car quand on se plonge dedans on se plonge dans un bal de floncons, de mystère, de questions.

Les personnages étaient très intriguants. Iris, Winter, le mystérieux petit garçon...

J'ai adoré "entre-apercevoir" des indices tout au long de l'histoire et à la fin se dire "Mais oui, je comprend tout maintenant!"

Et quand à la fin on découvre le fin mot de l'histoire on est dérouté, étonné, fasciné.

J'ai beaucoup aimé la fin, une fois que j'ai enfin connu le fin mot de l'histoire, ce livre m'a "hanté" pendant deux jours, environ...J'y ai pensé un long moment, à tous les détails, tous les indices qui auraient pu me permettre de deviner la chute.

J'ai d'autant plus aprécier la chute que pour une fois, je ne suis pas allée voir la fin.

D'habitude, j'ai cette sale manie de grosse curieuse de lire la fin avant le début. Mais là, j'ai été tellement transporté dans l'histoire que je n'ai même pas levé la tête en me disant "tiens, et si j'allais voir la fin!" non, j'ai lu ce livre d'une traite et c'était comme si le temps c'était arrêté... Il n'y avait plus que moi, ma lecture et les personnages du livre.

Je trouve aussi que la couverture est magnifique... 

L'univers dans lequel on est transporté est juste..Fascinant. Un monde où ce qui nous paraît beau est éblouissant et ce qui nous paraît triste et terne est rempli de secret. Un monde où rien de ce que l'on croit n'est juste. 

C'est donc un coup de coeur pour moi.

Fabrice Colin nous transporte d'une main de maître dans un monde ou se marie rêve, réalité et ...cauchemar. Un livre que je conseille vivement!

 

"Mes souvenirs revenaient, hésitants : on aurait dit des enfants perdus, couverts de cendres et de poussière."
 
"Il y eut cette seconde terminale, cette libération, puis un flot de douleur inouï se déversa en moi, si bref que j'eus à peine le temps de le sentir."

 

A partir de treize ans

Article de Dune

Voir les commentaires

2013-09-02T15:40:50+02:00

Rouge crime

Publié par Effie

Rouge crime

Mary Hoffman

 

Aujourd'hui, je vais vous parler d'un livre que j'ai lu il n'y a pas longtemps et que j'ai bien aimé.

  

Résumé: Silvano est un jeune noble, gentil, beau, riche et amoureux d'Angelica, mariée à un marchand qu'elle n'aime pas. Il lui fait la cour accompagné de son ami Gervasio. Mais tout se complique lorsque le mari de sa bien-aimée meure assassiné avec son poignard. Son père croit en son innocence et décide de le cacher chez un vieil ami, au couvent franciscain de Giardinetto. Silvano va être obliger de vivre comme les moines et travaillera dans la salle des couleurs avec frère Anselmo pour fabriquer des pigments qui serviront aux peintres.

Chiara, jeune fille de famille pauvre est placée au couvent des clarisses par son frère. Elle va être amenée à rencontrer plusieurs fois la route de Silvano, surtout quand d'autres assassinats se produisent au cœur du couvent même... Tout les indices se portent sur frère Anselmo qui clame son innocence. Vont-ils trouver l'assassin à temps?

Mon avis: La couverture est très bien faite, avec la dague et la croix. Sur la couverture du livre de la bibliothèque, il était classé sous "étrange". Comme je n'avais jamais vu cette catégorie, j'ai décider de livre ce livre. Je trouve qu'il est facile de rentrer dans l'histoire, les personnages ne sont pas énervants et le livre n'est pas prévisible. Par contre, la fin de l'histoire est un peu trop bizarre et pas très facile à comprendre... Mais, dans l'ensemble, ça reste un bon livre pour ceux et celles qui aiment les enquêtes policières étranges ;). Pour finir, je trouve qu'il aurait du être classé sous "policier".

Article d'Effie

Voir les commentaires

2013-09-02T11:41:30+02:00

Le journal de Katie Sutton

Publié par Dune

Aujourd'hui, je vais vous parler de ma lecture de vacances.Un livre qui pourtant m'avait attiré au premier regard et qui pourtant ne m'a pas convaincue...

Le journal de Katie Sutton 

Résumé:

Je m'appelle Katie Sutton, j'ai 13 ans, et je suis LA spécialiste mondiale du comportement des Adultes. Grâce à mon guide, vous allez enfin pouvoir FAIRE FONCTIONNER VOS PARENTS CORRECTEMENT.

Mon avis:

 

 

Dès que j'ai vu ce livre, je l'ai emprunté. Je trouve l'illustration de la couverture marrante et qui dit jolie couverture, dit bon livre non?

Bon, je sais, il ne faut pas toujours se fier à la couverture. Vous noterez quand même que la couverture a été faite par Diglee est vraiment trop jolie. 

Bref. J'étais motivée. Et disons, qu'elle a dîspaut au fil des pages, ma motivations. 

Je me suis rapidement ennuyée. Cela ressemblait trop à mes lectures précdedantes et dans les dix premières pages, j'avais déjà une bonne idée sur ce que serait la fin.

Bref, au bout de dix pages , j'avais une forte envie d'abandonner. 

Je ne sais pas si c'est le fait que j'ai lu énorement de jounraux intimes (Après tout j'en ai tellement lu! Tout les journaux d'une princesse, les jounreaux de Georgia Nicolson, les journeaux d'Aurélie Laflamme, Les confidences de Calypso etc.) 

ou alors que j'ai suffisament grandie pour me dire que ce genre d'histoires,  c'est plus pour mon âge. En tout cas, je me suis vite lassé de cette lecture.

Les blagues m'ont laissé de marbre (même le manuel pour gérer ses parents...).

J'ai trouvé l'histoire d'amour prévisible, ennuyante. 

Je me suis accrochée, pour ne pas abadonner. 

Je l'ai abandonné quelques jours et par désepoirs, je n'avais plus aucun livre, je l'ai repris et finit.

La fin était sans surprise. Plus ou moins tout ce que j'avais deviné se produisit. 

Ce n'est pas une lecture que j'ai beaucoup apprécié. Divertissante mais sans plus.

Je suis prète à parier que dans deux mois, je ne me souviendrais ni de l'histoire, ni des personnages, ni des blagues, ni rien. 

Peut-être une lecture qui plaira au jeunes filles plus jeunes, entre neuf est onze ans.

 

Article de Dune

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog