Archives

2014-09-25T11:32:38+02:00

Huit bonnes raisons de lire... La vie devant soi

Publié par Dune

La vie devant soi

Romain Gary (Emile Ajar)

Résumé:

Histoire d'amour d'un petit garçon arabe pour une très vieille femme juive : Momo se débat contre les six étages que Madame Rosa ne veut plus monter et contre la vie parce que "ça ne pardonne pas" et parce qu'il n'est "pas nécessaire d'avoir des raisons pour avoir peur". Le petit garçon l'aidera à se cacher dans son "trou juif", elle n'ira pas mourir à l'hôpital et pourra ainsi bénéficier du droit sacré "des peuples à disposer d'eux-mêmes" qui n'est pas respecté par l'Ordre des médecins. Il lui tiendra compagnie jusqu'à ce qu'elle meure et même au-delà de la mort.
Mon avis:
"Ce livre est génial ! Et je ne dis pas ça parce que je suis obligée de lire et d'aimer ce livre puisque c'est le livre que je lis pour mon exposé de français mais parce que je le pense vraiment !" 
Ce sont les mots pronnoncés par Heloïse qui m'a convaincu de découvrire ce livre. C'était à la fin de l'année dernière, vous vous en souvenez peut-être, j'avais lu "Les misérables", on devait faire de longs exposés dessus et cette fille avait lu "La vie devant soi".
Elle nous en avait parlé avec un tel enthousiasme que j'avais eu l'impression que si je ne lisais pas ce livre, je ratais ma vie. Je l'ai donc acheté, un peu curieuse mais j'ai eu du mal à le commencer car le fait qu'il soit considéré par beaucoup comme un "classique", me faisait un peu peur.
 
Au début, j'ai bien aimé, c'est vrai, mais sans plus. J'ai posé le livre vers le quart et je ne l'ai plus touché pendant un mois. Puis, un jour, j'ai décidé de le finir. Et là, ça a été un réel coup de coeur. 
Je me suis laissé emporter dans la vie de Momo, dans ses mots, dans ses réflexions. J'ai littéralement adoré.
 
A mon avis, ce livre est réellement un incoutournable qui doit être lu dans une vie et d'ailleurs, depuis que je l'ai finie, je n'ai cessé de le conseiller à mes amies qui l'ont tout autant aimé. (Alors que ça n'est pas forcément de grandes lectrices...)  C'est pour ça que, pour vous convaincre, vous, lecteurs septiques de mes articles, j'ai décidé de vous lister 8 bonnes raisons de lire ce livre :
 
1) Que vous ayiez treize ans, quinze ans, quarante ans, nonante ans, ce livre est tout à fait abordable. Nul crainte à avoir sur le vocabulaire utilisé, c'est simple. Et pourtant, il y a de magnifiques citations qu'Effie et moi avons groupé dans un article avec toutes les plus belles citations . Il y a des phrases vraiment très belles. 

"Moi, l'héroïne, je crache dessus. Les mômes qui se piquent deviennent tous des habitués au bonheur et ça ne pardonne pas, vu que le bonheur est connu pour ses états de manque. Pour se piquer, il faut vraiment chercher à être heureux et il n'y a que les rois des cons qui ont des idées pareilles. [...] Mais je ne tiens pas tellement à être heureux, je préfère encore la vie."

 

2) Que vous soyiez une fille, un garçon, un timide, un gros dur, une grand-mère, un coeur de pierre (oui, oui...), un(e) grand sensible un(e) romantique,  etc. vous ne pouvez tout simplement pas rester insensible face à cette histoire. Personellement, j'ai même eu les larmes aux yeux. (Je rentre dans la catégorie "Grand sensible", donc.). On rit, on pleure, on se questionne, on s'attendrit, on s'indigne... Ce livre est le genre de roman qui vous marque et qui vous fait ressentir une palette d'émotions.

3) L'écriture de Romain Gary est magique. Elle vous happe. On a l'impression d'entendre Momon, le protagoniste principale vous chuchoter à l'oreille cette histoire. C'est donc un récit à la première personne, avec un langage très parlé mais du coup, on est tout de suite dans le contexte et c'est très prenant

 

4)*La raison du crâneur* Lire ce livre, ça en jette quand même. C'est consideré par beaucoup comme un classique. Si vous dites que vous avez lu ce livre aux gens et surtout à votre prof de français, vous serez immédiatement placé dans la catégorie "Grand intelectuel qui réfléchit trop beaucoup au sens de la vie". Cela peut aider. Et la prochaine fois que vous ratez un contrôle, un exman ou que sais-je, votre permis de conduire, vous pourrez dire "Non, mais j'ai pas eu le temps de réviser, je lisais Gary. Bon maintenant faut que je te laisse, Proust m'attend." 

 

5) Ce livre est unique au monde, unique dans son genre. Vous ne pourrez d'ailleurs jamais lire un livre semblable. Il est différent dans la manière dont c'est raconté, dans l'histoire...Une histoire "d'amour" comme vous en aurez jamais lu auparavant.

 

6) Ce roman est aussi une vision du monde très personelle de Momo et nous dépeint un Paris très différent de celui qu'on a l'habitude de voir. C'est aussi une belle histoire de tolérance entre les religions, entre les différentes classes sociales. En effet, Momo est arabe et madame Rosa est juive. 

7) Le saviez-vous ? Ce livre a reçu le prix Goncourt en 1985, si je ne me trompe pas. Le prix Goncourt est la meilleure gratification que peut avoir un écrivain. (Enfin, je pense...) Il est impossible de le gagner deux fois....Théoriquement. Car Romain Gary a gagné une fois le prix Goncourt en 1956 et une deuxième fois, sous le faux nom d'Emile Ajar  et l'a gagné une deuxième fois. A mon avis, c'est quand même un gage de qualité et ça montre quand même le talent de l'auteur.

 

8 ) Croyez vous que je me serais embêtée à trouver sept bonnes raisons de lire ce livre si je ne l'avais pas consideré comme absolument géniallissime ?

 

En résumé, vous l'avez compris, ce livre est pour moi un gros coup de coeur et je ne peux que vous encourager à le découvrire !

Article de Dune

Voir les commentaires

2014-09-25T10:43:18+02:00

Marque-page (3)

Publié par Effie

Hello ! Me voila de retour pour le troisième article de la catégorie ! J'espère que vous aimez bien. J'en profite pour dire que je vais faire un article par semaine, chaque jeudi soir, et que cet article portera sur différents livres.

Voici les passages sélectionnés ! Au passage, les images de cette catégorie font toutes partie du jeu "Dixit" ou du site "We heart it" car je les trouve très jolies et originales :)

 

Marque-page (3)

Le premier extrait est tiré du livre "Le rêve de Talitha", le premier tome de la nouvelle saga "Les royaumes de Nashira" de Licia Troisi. Talitha est la fille d'un comte riche et cruel qui, à la mort de sa soeur, l'envoie au Monastère accompagnée de son fidèle et ami serviteur, Saiph. Le passage se déroule juste après la mort de Lebitha, la soeur de Talitha.

 

"-Quand ma mère est morte, moi aussi, je me suis senti infiniment seul, lui raconta Saiph. Mais ensuite, j'ai compris que je ne l'étais pas vraiment. Elle m'avait laissé tant de choses : les livres qu'elle me lisait, tout ce qu'elle m'avait enseigné, tout ce qui avait fait de moi la personne que je suis. Le temps passé avec ceux que nous aimons n'est jamais perdu. Il nous marque pour toujours. "

p.73

 

Le deuxième extrait vient du livre "La dernière petite enveloppe bleue" de Maureen Johnson. Tante Peg est une grande artiste et aussi la tante de l'héroïne principale, Ginny. Avant de mourir, elle organise une chasse aux enveloppes à travers l'Europe, un voyage fantastique dicté par des consignes dans chacune des lettres dispersées un peu partout.

Ginny se souvient d'une discussion avec sa tante un peu plus tôt, quand elle avait suivi sa tante chez un ami à elle pour se baigner dans une piscine, qui s'était révélé être une benne rempli d'eau (c'est Tante Peg qui parle).

 

"-Tu sais quoi ? lui avait-elle dit. Les gens pensent que c'est impossible d'avoir une piscine à New-York, [...]. Mais ce n'est pas illégal de posséder une benne très propre, et si tu veux la remplir d'eau et t'y baigner... Et bien, c'est ta prérogative. Les gens disent toujours qu'ils ne peuvent pas faire certaines choses, que c'est impossible. En réalité, ils manquent juste de créativité. Cette piscine est un triomphe de l'imagination. C'est comme ça qu'on réussit dans la vie, Gin. Il faut s'imaginer un chemin. Ne dis jamais que quelque chose est impossible. Il y a toujours une solution, même si elle est bizarre."

 

p.61

 

Cet extrait vient de Je ne sais plus pourquoi je t'aime de Gabrielle Zevin :D

 

Tout finit par s’oublier, de toute manière. D’abord, on oublie tout ce qu’on a appris : les dates de la guerre de Cent Ans, le théorème de Pythagore. On oublie surtout tout ce qu’on n’a pas vraiment appris mais juste mémorisé la veille au soir. On oublie les noms de pratiquement tous ses profs à part un ou deux, qu’on finira par oublier eux aussi. On oublie son emploi du temps de première, sa place dans la classe, le numéro de téléphone de son meilleur ami et les paroles de cette chanson qu’on a bien écoutée un million de fois. [...] Et finalement, mais lentement, tellement lentement, on oublie ses humiliations… même celles qui semblaient indélébiles finissent par s’effacer. On oublie qui était branché et qui ne l’était pas, qui était beau, intelligent, sportif ou pas. Qui est allé dans une bonne fac. Qui donnait les meilleures fêtes. Qui pouvait vous trouver de l’herbe. On les oublie tous. Même ceux qu’on disait aimer, et ceux qu’on aimait vraiment. Ceux-là sont les derniers à disparaître. Et ensuite, une fois qu’on a suffisamment oublié, on aime quelqu’un d’autre.     

 

p.?

 


 

 

 

Effie

Voir les commentaires

2014-09-19T19:32:30+02:00

"Les embrouilles de Calma" embrouille mon coeur...

Publié par Dune

Les embrouilles de Calma

Barry Jonsberg

Résumé:

"Imaginez un pitbull ayant avalé une guêpe, et vous aurez une idée de l'expression qu'arborait Mlle Plait quand elle est rentrée. La classe entière en est restée bouche bée. 
- Je m'appelle Mlle Plait, a-t-elle grondé. Quiconque prendra la parole sans en avoir été préalablement prié écopera d'une retenue. Une remise tardive se soldera par un zéro Et une retenue. Cherchez-moi, et vous regretterez d'avoir vu le jour."

Calma et Kiffo, respectivement meilleure et pire élèves de la classe, sont décidés à ne pas se laisser faire par leur nouvelle prof d'anglais. Car en plus d'être tyrannique, ils sont sûre qu'elle magouille. Ils enquêtent, et les embrouilles commencent...

 

Mon avis: 

 

Je suis sûre que vous n'avez jamais entendu parler de ce livre. Je ne connaissais pas son existence avant de tomber dessus, par hasard, à la bibliothèque. Attirée par la couverture, (et aussi par le résumé qui me rappelait cruellement un de mes ex-profs...) j'ai tenté la lecture. Et alors, verdict ?

J'ai beaucoup aimé...

Comme quoi...Autant un livre peut être connu et te donner mal à la tête tellement il est nul, autant un livre peut être totalement inconnu au bataillon et être absolument génial. Alors, si vous me faites un minimum confiance, je vous le dis ; ne vous fiez pas à la non-popularité flagrante de ce livre. Découvrez-le. 

L'auteur nous embarque dès les premiers mots dans un roman mêlant humour, aventure, mystère et sentiments.

C'est Calma qui raconte l'histoire et qui l'écrit. On suit son "rapport" de l'histoire. Au début, je l'avoue, j'ai été un peu perturbée mais après, j'ai vraiment réussi à être totalement emportée. 

Il y a Calma qui est une fille calme et la meilleure élève du cours d'anglais. Il y a Kiffo qui est le cancre de la classe. Et il y a cette amitié presque improbable entre eux. 

Kiffo, persuadé que leur prof d'anglais, mademoiselle Plait magouille des affaires louches va entraîner Calma dans des enquêtes plus foireuses les unes que les autres. 

Les deux personnages m'ont fait beaucoup rire. Il y a vraiment des répliques hilarantes.

Calma est intelligente et un peu provocatrice ce qui donne des dialogues tout à fait désopilants

Kiffo quant à lui, est vraiment attachant

Je m'attendais à une histoire d'amour entre ces deux. Non, là, l'auteur nous narre vraiment une belle histoire d'amitié, bien que j'aille des doutes car Calma laisse des choses se sous-entendre, à la fin. 

Mais alors, la fin....Ohlala.

Je crois que l'auteur n'aurait pas pu réussir à plus me surprendre ! C'est incroyable ! Wow. Quel retournement de situation. Et les derniers mots... Retournent à nouveau la situation. 

D'un côté, j'ai adoré car je ne m'attendais vraiment pas à ce que ce livre prenne cette tournure. Mais d'un autre côté... Mon étonnement était tellement grand que j'avais du mal à ressentir autre chose... J'étais toute embrouillée.

C'est vraiment une qualité que j'adore lorsque l'auteur réussit à nous désarçonner. C'est beaucoup moins ennuyeux. 

Ce livre est vraiment un concentré de surprises. Dans ce roman, il y a beaucoup de choses qui sont dites et beaucoup qui ne sont pas dites ou fortement sous-entendues et j'ai vraiment beaucoup aimé ce "double-fond". 

En résumé, ce roman est un concentré d'émotions. J'ai absolument adoré et je pense vraiment qu'il mériterait plus d'attention ! 

Article de Dune

Voir les commentaires

2014-09-17T11:47:36+02:00

En route pour l'avenir, une jolie histoire

Publié par Dune

En route pour l'avenir

Sarah Dessen

Résumé:

Auden, adolescente introvertie, intello et ultra maîtrisée, découvre l'espace d'un été qu'elle est aussi une jeune femme pleine de désirs et d'envie de légèreté… 

Auden est une adolescente parfaite : brillante, jolie, mature, elle a tout pour faire le bonheur de sa famille. Mais sous cette apparence se cache une jeune fille perdue, mal dans sa peau et déboussolée par le divorce de ses parents. Décidée à noyer sa vie dans ses lectures, Auden en oublie presque de vivre. Jusqu'au jour où elle rencontre Eliot, un jeune homme qui partage sa solitude et ses insomnies.

Mon avis:

En ce moment, j'ai pleins de livres qui attendent patiemment que je les finisse ou que je les découvre. Mais pour rien vous cacher, je dois avouer que j'avais le blues du vendredi soir et j'avais envie de lire quelque chose qui me ferait rêver, quelque chose de pas trop compliqué, une jolie histoire.

 Et comme d'habitude, avec Sarah Dessen, j'ai trouvé mon bonheur. Disons que Dessen ne fait pas forcément dans l'original. C'est toujours un peu le même schéma d'histoire. Une fille, mal dans sa peau/triste/dépressive qui a vécu quelque chose de dur rencontre un garçon qui va changer d'une manière ou d'une autre sa vie. Et pourtant, même si je commence à bien connaître ce schéma, je prend toujours beaucoup de plaisir à lire ses romans.

Cela vient sûrement du fait que Dessen réussit toujours à construire des personnages attachants et qui sont, d'une certaine manière proche de nous. 

 D'ailleurs celui-ci vient se mettre en haut de mon classement "Dessen" avec "Au bout du rêve" et Pour toujours jusqu'à demain et Ecoute-là.  (Oui, mon classement a pleins de livres en première place mais bon, ne chipotons pas.)

 J'ai vraiment beaucoup apprecié Auden, l'héroïne de ce roman. Elle est très touchante. Les personnages secondaires aussi sont intéressants. L'auteure créé vraiment une famille complexe. On a d'un côté la mère d'Auden, génie de la littérature anglaise, froide et distante qui toise Heidi la nouvelle femme du père d'Auden, joyeuse commerçante, pleine de chaleur et qui paraît, au premier abord, stupide. Et puis il y a Hollis, jeune frère d'Auden, totalement survolté qui est parti deux ans auparavant faire le tour du monde et le père, écrivain qui a eu beaucoup de succès mais qui essaye d'écrire à nouveau un best-seller depuis des années. Et il y a le nouveau bébé, Thisbé, coincé dans cette famille où personne ne sait vraiment où il en est. 

Dans ce roman, Dessen pose vraiment des questions sur l'intelligence. Auden est une bête de travail et pourtant elle n'a jamais "vécu". Ceux qui ont "vécus" ne sont-ils donc pas plus bêtes ou plus intelligents ? Il y a énormement de thèmes abordés et ça pose vraiment des questions intelligentes

J'ai beaucoup aimé l'histoire. Auden est insomniaque et au cours de ses aventures nocturnes, elle va rencontrer Eliot, un garçon mystérieux qui ne dors pas non plus. 

"Le type la regardait et je ne sais pas pourquoi, j'ai eu besoin de prendre la parole.

- Elle... La nuit a été longue, tu vois...

Il m'a à nouveau fixé avec ce regard sérieux, plein d'ombres émouvantes. Hantés. (...)

- Ne le sont-elles pas toutes ?"

Leur histoire, leur première rencontre...Tout est assez poétique, j'ai trouvé.

Bon si je devais faire une repproche à ce livre, c'est la traduction, je pense. Il y a certains mots, certaines expressions qui font vraiment bizarres dans un livre et qui m'ont frappé car je les trouvais vraiment mauvaises.  Je ne dis pas que c'est mal traduit - je n'ai pas lu la vo -, mais je dois avouer qu'à certains moments, je trouvais le vocabulaire vraiment étrange et déplacé par rapport au contexte. 

"Si j'avais passé les journées avec Eliot ou le début de la soirée, j'aurais appris à le connaître, mais pas aussi bien, pas pareil. Parce que la nuit, ça vous change la vision du monde. Cela vous ouvre aux choses et aux gens. Cela vous explique mieux. C'est comme si le temps accélerait tout en ralentissant. "

 

Voir mon avis sur les autres livres de Sarah Dessen;

   

Voir les commentaires

2014-09-15T11:07:39+02:00

L'appétissant Lundi (14)

Publié par Dune

L'appétissant Lundi (14)

L'appétissant Lundi a été mis en place Par Brittany du blog Nice Girls Read Books et repris en français par Mademoiselle Libellule du blog You Once Told Me (Qui choisit des couvertures à couper le souffle, au passage..Je vous invite à aller voir !)

" Parce que la morale à beau dire qu'il ne faut jamais juger un livre par sa couverture, admettons qu'elle est quand même faite pour ça. Après tout, comment juger un livre autrement ? On ne peut pas tous les acheter, on doit choisir, et quel autre critère que la couverture ?"

-------

   

 

Good bye, rebel blue - Shelley Coriell

Ten Tiny Breths - K.a Tucker

Another little piece of my heart  - tracey martin

My lst kiss - Bethany Neal

Dans les pas de l'ange - Lisa Szafraniec

 

Alors, laquelle préferez-vous?

 

Voir les commentaires

2014-09-13T09:09:39+02:00

Artemis Fowl, une sympathique saga jeunesse sympathique !

Publié par Dune

Artemis Fowl

Eoin Colfer

Résumé:

Un nouveau héros est né. Il a douze ans, est le dernier rejeton d'une dynastie de voleurs irlandais. Il vit dans un château, auprès de sa mère dont l'esprit a flanché lors de la disparition de son mari. La fortune des Fowl est au plus mal. Mais Artemis est un petit génie escorté d'un serviteur tout dévoué et doté d'une force peu commune. Voilà des atouts de poids pour faire aboutir un projet fou, qui ne pouvait germer que dans la tête d'un enfant : s'emparer de l'or des fées…
Mon avis:
Cela faisait trois ans (si ce n'est plus) que ce livre traînait dans ma PAL. Quand Books-Wonderland  m'a proposé une LC, je me suis dit qu'il était grand temps de le lire. (Mieux vaut tard que jamais comme dit le dicton)
Je regrette de ne pas l'avoir lu avant, franchement. Je pense que je l'aurais plus apprecié si j'avais été plus jeune.  C'est une très bonne lecture. J'aime beaucoup le point de vue qu'a l'auteur, c'est-à-dire écrire une histoire du point de vue...Du méchant. 
Cela met quand même le lecteur dans une position incofortable car d'un côté j'étais pour Holly parce que c'est elle la victime  et d'un côté je voulais qu'Artemis Fowl réussisse à faire ses méfaits. 
D'ailleurs, parlons d'Artemis. Outre le fait qu'il ait un prénom féminin (Artemis est la déesse de la chasseteté, après, je dis ça, je dis rien ) et qu'il ait douze ans... Il est trop bien.  Il est vraiment charismatique, attachant, machiavélique et à la fois gentil et touchant... Faut juste qu'il grandisse un peu et après on pourra se marier.
C'est le genre d'héros que j'adore car il est plus complexe qu'il en a l'air. Il n'est ni gentil ni vraiment méchant. 
Et puis j'adore les personnages sur intelligents comme Sherlock Holmes, Patrick Jane etc.
Le style de l'auteur est peut-être ce qui m'a le plus dérangé, il est trop jeunesse mais ça passe encore.
Ce premier tome met bien en place l'histoire et les personnages et promet une saga passionnante et riche en rebondissement. Même si ce tome est un  peu jeunesse et lent j'ai bonne espoir de bien plus apprécier la suite (que j'ai dans ma PAL mais qui ne va pas y rester longtemps...)
Avec Books-Wonderland, on s'est posé quelques questions mutuellement et vous pouvez voir mes réponses ICI. (Enfin pour l'instant, il n'y a pas de lien parce qu'elle n'a pas encore publié son article.)  
Voici ses réponses à mes questions :
1. Quelle a été ta première impression ?
J'avais déjà lu ce livre il y a quatre ans et je me souviens avoir beaucoup aimé ! Tu es directement plongé dans l'action et dans le monde des fées.
2. Quel est ton personnage préferé et celui que tu aimes le moins ? Pourquoi ?
Mon personnage préferé c'est Foaly , le centaure avec une intelligence égale à celle d'Artemis et ses répliques cinglantes. Celui que j'aime le moins est le capitaine Cudgeon qui est prêt à tout pour avoir plus de pouvoir ! Il est tout simplement détestable !
3. As-tu aimé le style de l'auteur ?
Oui, j'apprécie son style. L'auteur a une plume simple, fluide et agréable à lire. 
4. Penses-tu lire la suite ?
J'ai les trois prochains tomes qui m'attendent chez moi !
5. A qui conseillerais-tu ce livre ?
Je le conseille à tous ceux qui veulent une lecture facile, drôle. Ce roman d'aventure se déroule  en plus dans l'univers des fées. En somme, une lecture pour décompresser avant la rentrée. 
En résumé, vous l'avez compris, nous avons les deux été conquises par ce jeune garçon sur-intelligent. Et je le conseille vivement !
 
 
 
 
 

Voir les commentaires

2014-09-12T13:31:38+02:00

Marque-page (2)

Publié par Effie

Le marque-page (2)

 

Voici le deuxième article de la catégorie ! Cette fois-ci, il portera sur un seul ouvrage : "La vie devant soi" de Romain Gary sous le pseudonyme d’Émile Ajar.

Le narrateur est un garçon de dix ans (puis quatorze), Mohammed, qui vit  chez Madame Rosa (qui est comme sa mère pour lui) et il échange parfois certains mots ou il a des expressions assez drôles, ce qui en fait une lecture touchante et dure à la fois car son histoire est triste. Les citations sont plutôt courtes donc je vais en mettre beaucoup.

J'ai beaucoup aimé ce livre, mais c'est surtout à la deuxième moitié que je suis vraiment entrée dedans. C'est un livre magnifique, avec pleins de citations à partager si vous ne l'avez pas encore lu. Nous l'avons lu toutes les deux et avons chacune trouvé des passages superbe.

"Bien sûr, elle n'était jamais tout à fait tranquille là-dessus car pour ça il faut être mort. Dans la vie c'est toujours la panique."

p.29

 

"Les gens tiennent à la vie plus qu'à n'importe quoi, c'est même marrant quand on pense à toutes les belles choses qu'il y a dans le monde."

p.57

 

"- C'est la que je viens me cacher quand j'ai peur.

- Peur de quoi, Madame Rosa ?

- C'est pas nécessaire d'avoir des raisons pour avoir peur, Momo.

Ça, je l'ai jamais oublié, parce que c'est la chose la plus vraie que j'aie jamais entendue."

p.63

 

"Je ne sais pas du tout de quoi Madame Rosa pouvait bien rêver en général. Je ne vois pas à quoi ça sert de rêver en arrière et à son âge elle ne pouvait plus rêver en avant."

p.69

 

"Monsieur Hamil aussi, qui a lu Victor Hugo et qui a vécu plus que n'importe quel homme de son âge, quand il m'a expliqué en souriant que rien n'est blanc ou noir et que le blanc, c'est souvent le noir qui se cache et le noir, c'est parfois le blanc qui s'est fait avoir. Et il a même ajouté, [...] : "Croyez-en ma vieille expérience." Monsieur Hamil est un grand homme, mais les circonstances ne lui ont pas permis de le devenir."

p.84

 

"Moi, l'héroïne, je crache dessus. Les mômes qui se piquent deviennent tous des habitués au bonheur et ça ne pardonne pas, vu que le bonheur est connu pour ses états de manque. Pour se piquer, il faut vraiment chercher à être heureux et il n'y a que les rois des cons qui ont des idées pareilles. [...] Mais je ne tiens pas tellement à être heureux, je préfère encore la vie."

p.90

"Quand on est môme, pour être quelqu'un il faut être plusieurs."

p.104

 

"Un môme qui a un père flic, c'est comme s'il avait deux fois plus de père que les autres."

p.108

 

"Non, ce que j'aimerais, c'est d'être un mec comme Victor Hugo. Monsieur Hamil dit qu'on peut tout faire avec les mots mais sans tuer des gens et que j'aurais le temps, je vais voir. Monsieur Hamil dit que c'est ce qu'il y a de plus fort. Si vous voulez mon avis, si les mecs à main armée sont comme ça, c'est parce qu'on les avait pas repérés quand ils étaient mômes et ils sont restés ni vus ni connus. [...] Madame Rosa dit que la vie peut être très belle mais qu'on ne l'a pas encore vraiment trouvée et qu'en attendant il faut bien vivre. Monsieur Hamil m'a aussi dit beaucoup de bien de la vie et surtout des tapis persans."

p.128

"Des fois même j'avais envie de défendre le choléra parce que lui au moins c'est pas sa faute s'il est comme ça, il a jamais décidé d'être le choléra, ça lui est venu tout seul."

p.143

 

"Ce n'était pas pour me sauver, ça n'existe pas, c'était seulement pour ne plus être là."

p.161

 

" - Madame Rosa, c'est seulement la vie, et on peut vivre très vieux avec ça. Le docteur Katz m'a dit que vous êtes une personne de votre âge et il a même donné un numéro pour ça."

p.167

 

"[...] Madame Rosa ne voulait pas courir le risque d'être couchée en bonne et due forme sur des papiers qui le prouvent, car dès qu'on sait qui vous êtes on est sûr de vous le reprocher."

p.170

Voir les commentaires

2014-09-07T13:22:43+02:00

La passe-miroir, tome 1, une aventure extraordinaire

Publié par Dune

La passe-miroir, tome 1, les fiancés de l'hiver

Christelle Dabos

Résumé:

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'Arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel.
Mon avis:
 
J'étais très curieuse de découvrir ce roman car j'en avais énormement entendu parler, en effet, ce roman a gagné le concours Gallimard, il a donc été sélectionné parmi un très grand nombre de manuscrit ! (1367 plus précisement)
Et je comprend pourquoi... Cette histoire  est extraordinaire.
Au début, je l'avoue, je me disais que j'aurais du mal à rentrer dans le récit. C'est le risque lorsque je me plonge dans un monde imaginaire. Je met trois heures à comprendre dans quel monde ça se situe, trois autres heures à comprendre quelles sont les particularités de ce monde...Bref, j'ai vraiment du mal. Et là, étonnement, je me suis glissée avec facilité dans l'histoire et j'ai été emportée dedans dès les premières pages. Impossible de lâcher l'ouvrage ! 
Ophélie, l'héroïne, a un don. Elle peut "lire" l'histoire d'un objet rien qu'en le touchant. Par contre, c'est la fille la plus maladroite de l'histoire de l'humanité. J'ai beaucoup apprecié le personnage principale car elle a l'air toute fragile au début mais en réalité, elle est beaucoup plus vive qu'elle en a l'air. Elle est vraiment imparfaite mais c'est pour ça que je l'adore ! Les autres personnages, Thorn, Archibald, Berthilde, le chevalier, sont juste incroyables car à chaque fois que j'avais l'impression de les cerner, on avait une nouvelle révélation qui nous déstabilisait.  Tout semble faux dans ce roman, tout est rempli de mystères. Sauf le personnage de tante Rosalie qui m'a vraiment fait rire car elle met toujours les pieds dans le plat.
L'auteure nous dépeint dans ce roman un monde tellement riche, c'est impressionnant. J'ai juste été fascinée. J'avais l'impression d'y être et je n'avais qu'une envie : en découvrir plus sur ce monde.
Il n'y a vraiment pas de temps morts pendant le récit. On va de surprises en surprises, de révélations en révélations, je ne me suis pas ennuyée un seul instant ! 
L'écriture de l'auteure est magnifique. C'est maîtrisé, c'est prenant, c'est beau. C'est tellement agréable à lire, on ditait du gâteau au chocolat (l'exemple ultime du bonheur pour moi.)
Ce livre est un réel coup de coeur (au cas où vous ne l'auriez pas encore compris...) et j'attend avec une impatience folle le deuxième tome. 
Je ne sais que ajouter à pars que si je ne vous ai pas donné envie, j'ai vraiment raté ma vie.  Ce livre est absolument géniallissime. Lisez-le.
Article de Dune
 

Voir les commentaires

2014-09-04T12:32:26+02:00

Les fantasmes d'une fille du lycée, une jolie découverte

Publié par Dune

Les fantasmes des filles du lycée

Maëva Rakotonanahary

Résumé:

" Pourquoi essayer de se désintéresser de quelqu’un à qui on s’intéresse pour le faire s’intéresser plus à soi parce que quand on s’intéresse trop, il se désintéresse ? Il serait temps, les gens de tous les pays... qu’on s’intéresse enfin à quelqu’un qui s’intéresse à nous. " 

Mon avis:

Je tiens à remercier Maëva R, du blog La conjuration des boucles qui m'a gentiment envoyé son roman.  Je m'excuse pour le temps que j'ai mis à le lire et à le chroniquer, je dois avouer que lire sur l'ordinateur n'est pas la manière de lire la plus confortable. De plus, je tiens à vous avertir qu'avec l'école qui reprend et mes chers professeurs complêtement sadiques, j'ai moins de temps pour lire et par la même occasion écrire. 

Durant le prologue, je dois avouer que j'ai eu du mal à me plonger dans l'histoire. C'est dû au fait qu'il manque certaines virgules, certains points etc. Je me dis que c'est vraiment dommage car le contenu est vraiment très bon, il y a pleins d'excellentes idées. Et au début aussi, j'avais dû mal à savoir combien il y avait de personnages en action. J'hésitais entre deux et trois. C'est ennuyeux car ça me "coupe" dans ma lecture car je relis plusieurs fois le passage pour comprendre tout. 

Je dirais que c'est ça essentiellement le gros point noir de ce roman : les lacunes orthographiques, ponctuatives ou descriptives. Et certaines ellipses sont un peu maladroites. Mais d'un côté c'est normal, l'auteure a quinze ans et le livre a été auto-publié donc elle n'a pas bénéficié de conseils d'un éditeur. (Enfin je ne crois pas...) Donc il manque peut-être ça, le conseiller celui qui relirait, corrigerait l'orthographe et proposerait des trucs. 

Mais il y a beaucoup de points positifs. Les personnages sont attachants, drôles, vrais. Cela pourrait être moi ou toi. 

J'ai trouvé ça vraiment intéressant car l'histoire se déroule un vendredi soir. Il y a quatre filles, si j'ai bien compté : Pamela, Jamie, Coralie et Lise. Et chacune d'entre elle va vivre cette soirée à sa manière, inconciente de ce qui vit les autres. 

J'aime beaucoup le style de Maëva, il est doux, vrai, drôle, poètique par moment et assez unique. Non vraiment j'adore

Ces histoires m'ont vraiment parlé, ça vient peut-être du fait que j'ai plus ou moins l'âge des héroïnes et que je comprend donc leur référances et je me suis sentie proches d'elles.

En résumé, je trouve ça dommage qu'il y ait des coquilles car ça altère la lecture mais après le prologue et le début de la première partie, ça a été beaucoup mieux et j'ai finis ma lecture sans accros. Il y a vraiment un bon potientiel et j'ai beaucoup aimé le style de l'auteur qui est assez poètique. C'est vraiment un bon premier roman et j'espère pouvoir lire d'autre chose de Maëva par la suite !

Si vous êtes interressés, vous pouvez l'acheter ICI.

Article de Dune

 

 

Voir les commentaires

2014-09-02T15:59:47+02:00

Je vois la vie en gif

Publié par Dune

Ma vie en gif

Haloa !

Je reviens aujourd'hui pour un petit tag. J'ai été tagé par la gentille Liphéo du blog You Once Told Me. Le but de ce tag étant d'associer un gif aux mots données par la blogeuse qui t'a nominé.

Exaspération

Je suis exaspérée en général par les gens racistes ou bêtes et j'ai dû mal à le cacher, je crois que ça se voit très vite...Mais bon.

Espoir

Qu'un jour, j'arrive en math et je comprenne tout d'un coup... Ah, c'est beau l'espoir.

Danger

Je suis dangereuse en générale quand on me met un objet un peu trop compliqué dans les mains (oui, oui même une poêle...Je serais capable d'assomer quelqu'un...Ou moi dans le meilleur des cas.) 

Swag

You.

You are swag beaucoup you're reading my blog.

"Tu es swag parce que tu es en train de lire mon blog" pour les nuls en anglais.

Tentation

Ai.je vraiment besoin de développer ?

 

Je nomine :

- Ma coupine Li du blog "Au bout des pages"

- Madame_Love de "Un livre peut en cacher un autre"

- Joséphine du blog "Un mot des étoiles"

- Maëva du blog "La ballade de Maëva"

Et toi, lecteur qui lit ce tag, si tu en as envie ^^

Les cinq mots sont :

- Peur

- Bonheur

- Admiration

- Joie

- Passion

 

Bonne recherche de gif !

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog