Archives

2015-01-26T14:32:32+01:00

13 raisons de lire Since you've been gone...

Publié par Dune

Since you've been gone

Morgan Matson

Résumé en anglais:

The Pre-Sloane Emily didn't go to parties, she barely talked to guys, she didn't do anything crazy. Enter Sloane, social tornado and the best kind of best friend—the one who yanks you out of your shell. 

But right before what should have been an epic summer, Sloane just… disappears. No note. No calls. No texts. No Sloane. There’s just a random to-do list. On it, thirteen Sloane-selected-definitely-bizarre-tasks that Emily would never try… unless they could lead back to her best friend.

Apple Picking at Night? Okay, easy enough.

Dance until Dawn? Sure. Why not?

Kiss a Stranger? Wait… what?

Getting through Sloane’s list would mean a lot of firsts. But Emily has this whole unexpected summer ahead of her, and the help of Frank Porter (totally unexpected) to check things off. Who knows what she’ll find?

Go Skinny Dipping? Um…

Mon avis :

Je l'ai fait ! J'ai lu mon premier livre en anglais ! 

Et j'ai absolument adoré. Pour commencer, quand j'ai reçu le livre, j'ai été impressionée par la beauté du livre objet. Je savais qu'il était beau mais je ne pensais pas à ce point. Je ne plaisante pas. Ce livre est une bombe.

Bon, je l'admet, au début, j'ai eu un peu peur de ne rien comprendre. (Mais bon, je commence par un pavé, moi. Parfois, je me demande si je suis suicidaire ou qu'il me manque quelques neurones.) Je n'avais rien lu en anglais de ma vie sauf les aventures de Scruffy le chien et de Denis son maître dans mon livre anglais. (Et ça vole haut. Très haut.) Du coup, durant les deux premiers chapitres, j'étais accroché à mon dictionnaire comme à une bouée de sauvetage...Puis au bout du troisième, sans vraiment m'en rendre compte, j'ai cessé de chercher chaque expression, chaque mot que je ne connaissais pas. J'étais tellement plongée dans ma lecture que poser mon livre aurait été... Un sacrilège. (Je ne plaisante qu'à moitié.) 

Morgan Matson a réussi, malgré la barrière de la langue à m'emporter totalement dans son histoire. C'est d'ailleurs l'histoire d'Emily, une jeune fille plutôt introvertie qui est très amie avec Sloane, une pile électrique, extravertie, drôle, sympa et gentille. Mais la veille de l'été qu'elle devaient passer ensemble, Sloane dîsparait laissant derrière une liste de chose qu'Emily doit faire... Des choses totalement folles qui vont sortir Emily de sa zone de confort. Emily, désesperée, va décider de réaliser toutes les choses de la liste, même les plus folles... Pour faire revenir Sloane. 

Concrètement, je n'ai pas grand chose à reprocher à ce livre à part qu'il n'a pas été traduit en français et que celles qui ne lisent pas l'anglais ne pourront pas le lire...

Mais pour celle/ceux qui lisent l'anglais (qui débutent ou pas.), j'ai décidé de vous faire une liste de 13 bonnes raisons de lire ce livre : (13 comme les 13 actions qu'Emily doit faire... Et oui, je suis subtile.)

1. L'histoire est géniale. Je tournais les pages sans pouvoir m'arrêter. Ce livre m'a ému, m'a fait rêver, rire et même pleurer. (Oui, oui, oui. Je suis une grande sensible, moi.) 

2. Ce livre rend heureux. (Sauf quand c'est triste mais bon...C'est pas vraiment triste c'est plus mélancolique...) Je vous promet quand je le lisais, je ne pouvais pas m'empêcher d'être incroyablement contente. C'est une véritable bouffée d'air frais, c'est pétillant comme un soda (Paye ta métaphore) et on en oublie qu'il neige, qu'on gèle et qu'on a le rhume. On se retrouve en été et on fait pleins de trucs stylés. Que. Du. Bonheur.

3. Rien que pour avoir le livre objet dans sa bibliothèque, pour pouvoir le montrer à tous vos amis lorsque vous leur faites visiter votre bibliothèque. (Comme je suis gentille, j'ai fait quelques petites photos pour illustrer mes propos.) (Je me découvre quelques petits talents de photographe...) Même si vous le prenez en paperback, il est très joli. Donc, que demande le peuple, s'il vous plaît ?

Donc pour regarder les trois photos, il faut appuyer sur les petites flèches pour faire défiler. (Je précise, ne sait-on jamais.) On peut voir la couverture, le dos et le livre nu (Photo dure à prendre, je le précise. Mon bras étant trop court.) qui est noir tout simple ainsi que l'intérieur de la jaquette (Cette dernière photo ayant été très mal prise. Pardon. C'est très dur. J'ai découvert à travers cette expérience que le papier plié bouge.) 

 

13 raisons de lire Since you've been gone...
13 raisons de lire Since you've been gone...
13 raisons de lire Since you've been gone...
13 raisons de lire Since you've been gone...

4. Les personnages sont attachants. Ils sont simples. Ils sont vrais. Ils ne sont pas parfaits. Il n'y a pas de gentils, de méchants. Cela fait du bien de retrouver cette simplicté chez des personnages. Je me suis réellement attachée à Emily. J'ai adoré Franck, Collins et Morgan. Sloane m'a émue. Ils ne sont pas extraordinaires. Ils sont justes vivants, ils semblent prendre vie à travers les pages...

5. L'écriture de Morgan Matson est simple et le niveau largement abordable. Alors, si vous avez une facilité avec les langues et trois ans environ d'anglais derrière vous, franchement, n'hésitez pas ! (Vous n'avez aucune excuse...) Pourquoi ne pas en profiter pour en améliorer votre anglais ? Comme l'a dit une de mes amies, la seule manière d'apprendre vraiment une langue c'est de s'immerger dedans. Et quel plaisir que de s'immerger dans ce roman. 

6. En plus, ça fait hyper classe de lire un livre en anglais. 

7. Pour la manière dont c'est construit. J'ai beaucoup aimé aussi les flash-backs qui expliquaient l'évolution de Sloane et Emily. C'est très bien fait car on comprend comment leur amitié est née, sur quoi elle est construite

Et dans le livre, entre les flash-backs et le présent, il y a des play-lists. Je ne plaisante pas. Il doit y en avoir trois ou quatre qu'Emily et Franck échangent. J'ai découvert pleins de musiques sympa et à chaque fois que je les ré-écoute, je me retrouve à nouveau plongée dans cette ambiance géniale. 

8. Pour l'ambiance. J'avais l'impression d'être en été, c'était magique. Mais pas dans n'importe quel été. Un été plein de sorties, plein d'aventures, plein de rire, de larmes, d'émotions. Il y a un côté assez vintage aussi, je ne saurais expliquer pourquoi. 

9. Pour l'histoire d'amour qui est juste fraîche mais discrète sans être niaise. Une vraiment belle histoire qui nous change des histoires d'amour composées d'une héroïne cruche et d'un beau-gosse-mystérieux-accessoirement-méchant-mais-c'est-pas-grave-on-lui-pardonne-parce-qu'il-est-beau. 

10. Parce que sinon, vous aurez raté votre vie de lecteur bilingue. Cela serait dommage franchement.

11. Parce que ce chat vous en supplie. Comment résister, j'aimerais bien le savoir.

12. Parce que vous ne lâcherez plus ce livre jusqu'à l'avoir fini. 

13. Parce que vous pensez que j'aurais fait l'effort de trouver 13 raisons de lire ce livre si je ne le trouvais pas géniallisime ?

 

Bon. Je ne crois que je n'ai pas besoin de plus développer. Ce livre mérite d'être lu pour son ambiance, ses personnages, son histoire. C'est une magnifique découverte de mon côté. J'espère que cela sera le cas pour vous aussi. 

Article de Dune

Merci à Liphéo et à Echos de Mots de m'avoir donné envie de lire ce livre.

Voir les commentaires

2015-01-22T17:08:38+01:00

Ce qui nous lie, un livre en demi-teinte...

Publié par Dune

Ce qui nous lie

Samantha Bailly

Résumé:

« J'ai longtemps voulu être unique.
Mais qu'y a-t-il de plus rassurant que le semblable ? »

Alice a un don. Elle a la capacité de voir les liens entre les individus. Les attaches lui apparaissent sous forme de fils lumineux, qui tissent une cartographie des relations affectives. Impossible d'expliquer l'origine de ce phénomène. Manifestation surnaturelle ? Hallucination ? La jeune femme a appris à vivre avec dans le plus grand secret. C'est alors qu'elle rencontre Raphaêl, son nouveau manager. La voilà qui s'éprend du seul homme dont elle ne peut voir les liens...
 

Mon avis :

(Cette chronique a été écrite dans un carnet avant d'être reportée ici. Wouhou. Une première.) 

La couverture de ce roman mériterait un prix tellement elle est attractive. A chaque fois que je passais devant à la librairie , je devais me retenir pour ne pas me jeter dessus pour ajouter cette pièce de collection à ma collection. Mais je l'ai eu sur ma liseuse ce qui fait que je n'ai même pas eu le livre objet... Ce qui n'est pas un mal au final. Car je n'ai pas apprécié ce livre autant que je l'espérais. Je ne l'ai pas détesté. Mais je ne l'ai pas non plus aimé. 

Concrètement, j'ai dû mal à savoir quoi penser de ce livre. Il y a pleins d'aspects positifs mais je n'ai clairement pas accroché. Je m'attendais à un feu d'artifice d'émotions mais... Pas du tout. (Ce livre est vraiment tout sauf un feu d'artifice. Vraiment. C'est beaucoup plus doux.)

La plume de l'auteur est très jolie, son style a quelque chose de poètique. Elle est fluide et assez accrocheuse, elle mène bien son histoire. Je lisais cette histoire sans m'arrêter, curieuse de voir où cela allait me mener (en l'occurence, j'ai trouvé que cela nous menait pas forcément à un endroit intéressant mais j'y reviendrais plus tard.) 

Dans la deuxième partie du roman, il y a des sauts, des flash-back dans le futur. Je n'avais jamais vu cela et je dois avouer que c'est un procédé assez risqué voire suicidaire parce qu'on peut facilement perdre son lecteur. Pourtant, j'ai trouvé que Samantha Bailly s'en sortait avec brio puisque cela restait extrêmement clair

L'histoire en elle-même est très lente. Alice, l'héroïne a un don. Elle peut voir les liens entre les gens. Au début, elle décide de jouer à Superwoman avec son don en démasquant des relations cachées, mais elle finit par abandonner cette activité malsaine. 

Et après...? Plus grand chose. (Donc en sachant que ce que je viens de vous résumer est peut-être le quart du quart du livre, et bien...) Ah, elle découvre qu'elle ne peut pas voir les liens de son patron.  Elle va un peu flirter (on se demande bien avec qui...), un peu chercher la provenance de son don, un peu chercher la paix intérieur. Et c'est au fond ça que j'ai trouvé un peu bateau (passez-moi, l'expression, je vous en prie...), c'est cette recherche de la paix intérieure. J'avais l'impression de lire un livre du style "Apprendre à être heureux en dix leçons avec Patrick Lebonheur", parce que c'est un peu "Pour trouver la paix intérieure, il faut accepter la verité et s'accepter soi-même."

Les personnages quant à eux sont pas mal. Bon, je n'ai pas accroché à Alice (enfin encore une fois,  elle me touchait à certains moments et à d'autres, je la regardais avec désespoir en me demandant "Quand est ce qu'elle fera quelque chose ?" ) Les autres personnages sont un peu clichés, malheureusement. Mais je me suis attachée à Seb (même si lui aussi, a un caractère un peu cliché, c'est un des seuls personnages dont je peux affirmer "Lui, je l'aime".)

Pour finir, je souhaite quand même dire que malgré cette note pas positive, j'ai envie de découvrir d'autes livres de cette auteure. On verra donc bien.

En résumé, ce roman ne m'a pas convaincu. Il y a des points positifs mais beaucoup d'autes négatifs. J'en ressors donc mitigée. 

 

 

Voir les commentaires

2015-01-20T18:15:38+01:00

L'appétissant lundi (17)

Publié par Dune et Effie

L'appétissant Lundi (17)

L'appétissant Lundi a été mis en place Par Brittany du blog Nice Girls Read Books et repris en français par Mademoiselle Libellule du blog You Once Told Me (Qui choisit des couvertures à couper le souffle, au passage..Je vous invite à aller voir !)

" Parce que la morale à beau dire qu'il ne faut jamais juger un livre par sa couverture, admettons qu'elle est quand même faite pour ça. Après tout, comment juger un livre autrement ? On ne peut pas tous les acheter, on doit choisir, et quel autre critère que la couverture ?"

------

Cette semaine, c'est les couvertures blanches et bleues qui nous ont attirées, pour rappeler l'hiver qui s'est installé... On vous laisse à la contemplation !

 

 

 

Between shades of gray - Ruta Sepetys

Silhouette - Jean-Claude Mourlevat

Terrienne - Jean-Claude Mourlevat

Le livre de Saskia - Marie Pavlenko

Radiance - Alyson Noël

Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre - Ruta Sepetys

 

Qu'en pensez-vous ?

Bye, Effie

Voir les commentaires

2015-01-18T11:41:48+01:00

Lucides, un roman qui vous fait perdre la tête...

Publié par Dune
Lucides
Ron blass et Adrienne Stolz
Résumé:
Sloane, première de sa classe, coule une existence paisible dans une petite ville côtière des États-Unis. Maggie, jeune fille indépendante, entame une carrière d'actrice prometteuse à New York. Tout les sépare, hormis une chose : en dormant, chacune rêve et vit la vie de l'autre jusque dans ses secrets les plus intimes. Jamais encore leurs chemins ne s'étaient croisés. Jusqu'au jour ou Sloane tombe amoureuse d'un garçon. Vient ensuite le tour de Maggie... Laquelle est réelle ? Laquelle n'est qu'un songe ? Sloane et Maggie vont devoir trouver une réponse, sinon elles risquent de sombrer dans la folie. Pour l'une d'elles, cela signifiera tout abandonner : son quotidien, son amour, elle-même ; juste au moment précis ou elle s'était découvert une raison de vivre.
Mon avis:
C'est le souffle coupé, que j'ai terminé Lucides. Il est fort possible d'ailleurs que je sois restée pendant plusieurs minutes à fixer le vide, la bouche ouverte comme un poisson, (Image de moi-même très glam, je le conçois...) à me répéter "Ohlala. Ohlala. OHLALALALA."
J'ai relu la fin plusieurs fois, toujours en essayant de comprendre un peu plus, toujours un peu plus.
 
Quel livre ! Je ne prévoyais pas du tout de le lire, à la base. Mais quand je l'ai aperçu à la bibliothèque, je me suis dit "Allez, soyons fou !".
Je l'ai lu plus ou moins d'une traite car à chaque fois que je le posais, j'étais totalement obsedée par ce livre. Il me fallait la suite.
Au début, le côté onirique n'est pas vraiment développé, j'avais plus l'impression de lire deux vies en parallèlesOn a Maggie,  d'un côté, une actrice qui habite à New York, forte, drôle, extravertie et Sloane, d'un autre côté, discrète et introvertie. Chacune vit sa vie normalement à une exception près : chacune rêve de la vie de l'autre. C'est-à-dire que lorsque Sloane va dormir, Maggie se réveille et vis versa. C'est vrai qu'au début, on se rend presque pas que les deux filles sont liées. On suit leur vies comme deux histoires en parallèles mais elles font très peu mention de l'autre. 
Mais petit à petit, leur vie plus ou moins tranquille se fracture et une question apparaît : qui rêve de qui ?
Et c'est cette question qui est développée durant tout la deuxième moitié du livre. Et plus on avance, plus tout se mélange, les héroïnes ont l'impression de devenir folles et nous aussi d'ailleurs.
J'étais littéralement accroché à mon livre. Impossible de le lâcher, j'étais totalement fascinée.
Ron Blass, un des écrivains de ce roman est scénariste de film. Il a notamment réalisé "Le mariage de mon meilleur ami". J'ai trouvé que ça se voyait. C'est un style très cinématographique que nous avons dans ce roman. Je pense que ce livre pourrait être facilement adapté en film car durant toute ma lecture, j'avais des images très précises qui m'apparaissait. La fin, est vraiment très impresionnante et c'est à ce moment-là que ce côté cinéma ressort le plus. Les scènes s'entrecoupent, s'entremêlent, comme des images qui se superposent. Cela m'a beaucoup plu.
La chute m'a d'abord laissé un peu perplexe. J'ai mis un petit moment à saisir exactement ce qui c'était passé. (Non parce qu'il faut comprendre tout de même. J'ai relu plusieurs fois la fin histoire de comprendre.) Et quand j'ai compris...Wow.
Je me suis dit que les auteurs avaient vraiment gerés. C'est une intrigue assez complexe, une sorte de nouvelle à chute mais franchement, cela faisait longtemps qu'un livre ne m'avait pas surprise comme ça ! 
En résumé, un roman qui m'a coupé le souffle, fait tournée la tete jusqu'au derniers mots ! A découvrire sans plus attendre. 
Lucides, un roman qui vous fait perdre la tête...

Voir les commentaires

2015-01-15T13:34:58+01:00

Le journal de Mr Darcy, une plongée géniale dans l'univers de Jane Austen...

Publié par Dune

Le journal de Mr Darcy

Amanda Grange

Résumé:

Quel amateur de Jane Austen n'a pas rêvé un jour de revivre Orgueil et préjugés à travers les yeux de son énigmatique héros ? Dans ce journal, auquel Darcy confie ses sentiments naissants et contradictoires pour la charmante Elizabeth Bennet, Amanda Grange donne la parole à ce personnage ô combien charismatique. Un récit teinté de nostalgie mené avec brio.
Mon avis:
 
Je reviens aujourd'hui pour la première chronique de l'année. 
(Marylin a l'air d'un enthousiasme sur ce gif...)
Pour ma part, après avoir pris des résolutions les plus intenables les unes que les autres, j'ai eu la chance de découvrire ce roman qui m'a beaucoup plu !
Pour Noël, j'ai eu la chance de recevoir une liseuse. Et dedans, j'ai eu la chance de découvrire quelques livres gratuits dont "Le journal de Darcy". Si vous vous souvenez bien, j'avais eu un gros coup de coeur pour le roman Orgueil et Préjugés... Je mourrais donc d'envie de me relponger dans cet univers. Mais d'un côté, j'étais un peu septique
C'est Jane Austen quand même. Donc, il fallait quand même du culot pour s'attaquer à une sorte de ré-écriture de ce roman (et du courage quand même. Imaginez une armée de groupies d'O&P en colère pour déformation de leur oeuvre préferée.) 
Mais Amanda Grange réussit à merveille son pari. (Bon après, on ne sait pas si Jane Austen aurait apprecié cette ré-écriture mais bon....Moi je l'ai aimée donc...)
J'ai littéralement dévoré ce roman. Impossible de m'en arracher. 
Quel bonheur de me replonger dans cet univers ! Vraiment, Je trouve que les personnages sont vraiment bien respectés. J'aime beaucoup la forme du journal. C'est une forme très intéressante et agréable à lire. La langue est plus simple que celle du roman d'origine mais le langage soutenu est respecté.
Je ne peux que conseiller ce livre aux amatrices de Jane Austen. (Mais pour celles qui n'ont pas lu l'oeuvre originale, je ne vois pas l'interêt de lire ce livre...) Rien que pour Mr. Darcy, vous devez lire ce livre. (Si c'est pas de l'argument ça.)
En résumé, c'est une ré-écriture géniale qui vaut la peine d'être découverte par tous les fans de Jane Austen. 
 
 
 

Voir les commentaires

2015-01-13T19:35:19+01:00

Hors-série #1

Publié par Effie

Lectures des vacances

 

reading | via Tumblr

 

Pendant ces vacances de Noël et Nouvel-An, j'espère d'ailleurs qu'elles se sont bien passées pour vous, j'ai lu quelques livres (bah oui, j'allais quand même pas prendre de l'avance dans mes devoirs ou bien ?). Enfin bref, comme je ne fais pas de chronique, j'ai décidé de faire un petit article où je donne rapidement mon avis sur ces livres !

Pour la notation, c'est sur cinq étoiles -donc une étant le pire score- et les coups de coeurs avec six étoiles. Je tiens à rappeler que ce n'est là que mon avis personnel, je ne détiens pas la vérité absolue et peut-être que vous allez aimer un roman auquel je n'ai pas accroché et vice-versa :)

 

1. Le premier roman que j'ai lu s'appelle L'homme-qui-dessine de Benoit Séverac. J'avoue que je n'ai pas spécialement aimé ce roman. Je ne regrette pas de l'avoir lu mais je ne le relirais pas pour le plaisir.

Le style d'écriture ainsi que l'histoire ne sont pas exceptionnels, je trouve que les personnages auraient pu être plus approfondis, l'histoire des meurtres mystérieux aussi... J'ai eu un peu de mal à le finir, j'ai trouvé la "chute" trop confuse avec trop d'éléments en même temps, je pense qu'il aurait fallu plus développer pour que le lecteur ne soit pas assailli d'un coup par trop d'éléments nouveaux (en tout cas, c'est l'effet que ça m'a fait). En bref, je ne suis pas convaincue.

Toutefois, ce n'est pas si bas que ça. J'ai trouvé intéressant le fait que l'histoire se déroule à la préhistoire, une époque dont je n'ai pas lu beaucoup de romans, donc j'ai bien aimé changer de style. On apprend beaucoup de choses donc un bon point pour ça !

Malheureusement, je met deux étoiles sur cinq.

 

 

2. Un autre livre qui m'a fait envie à la bibliothèque était La société des jeunes pianistes de Ketil Bjornstad. Je dois dire que j'ai bien aimé ce roman, il est très bien écrit et l'histoire est intéressante. Je ne regrette absolument pas de l'avoir lu.

 

Mais... Ce n'est pas mon style de lecture. Même si j'aime bien changer pour découvrir de nouvelles choses, je n'accroche pas totalement à ce genre. Je préfère les univers plus fantastiques et je ne suis pas fan des témoigagnes et des histoires d'amour (mais j'en lis quand même parfois). Cependant, ça reste un excellent roman et je pense que si vous aimez bien ce style, vous pouvez avoir un grand coup de coeur !

Je conseillerais plus ce livre à Dune (d'ailleurs elle voulait le lire avant moi) car je pense qu'elle apprécie plus les témoignages que moi et ce roman parle avant tout de musique et je n'y connaît vraiment pas grand chose dans ce domaine, contrairement à elle, donc je n'ai pas pu vraiment comprendre tout les passages dédié au piano et à la musique en général.

Malgré tout, j'insiste sur le fait que, même si beaucoup d'éléments jouait contre, j'ai beaucoup aimé ce roman. Il m'a divertis et je n'ai eu aucun mal à la finir.

Je donne donc quatre étoiles à ce roman et je le conseille !

 

New images on imgfave

 

3. J'ai lu pour la deuxième fois un roman de Marie-Aude Murail dont on dit beaucoup de bien qui j'ai trouvé tout aussi chouette que Maïté Coiffure (il est très sympa aussi, je le conseille !), il s'agit du livre : Le tueur à la cravate.

C'est franchement une bonne lecture, j'ai immédiatement été happée dans l'histoire ! Elle commence tout de suite et est superbement écrite, ce qui fait que je n'arrivais pas à lacher ce roman. Ce livre est super intriguant, les personnages sont très attachants... enfin bref, je ne regrette absolument de l'avoir lu !

Toutefois, ce n'est pas un coup de coeur. Je pense que j'ai entendu un peu trop de bien de cette auteure, ce qui fait que je m'attendais vraiment à quelque chose de sublimement, fantastiquement génial. Résultat, j'ai été un peu déçue. C'est vraiment un très très très bon livre que je conseille mais je m'attendais peut-être à encore plus, à un petit truc à la fin qui m'aurait permis d'aduler complétement ce livre.

Cinq étoiles pour ce magnifique roman.

 

add a caption

 

4. J'ai eu un gros coup de coeur cet hiver avec les deux tomes de Ransom Riggs : Miss Peregrine et les enfants particuliers et Hollow City. J'ai vraiment adoré ces romans, le style d'écriture de l'auteur est très sympa, l'histoire très chouette, c'est un coup de coeur total.

 

J'ai particulièrement apprécié les photos qui conférait un grand charme au roman et qui rendait l'histoire encore plus fabuleuse mais qui permettait aussi de rentrer plus facilement dans l'histoire.

Plusieurs personnes ont trouvé que le premier tome est toutefois un peu long à démarrer mais ça ne m'a pas trop dérangé car il le fallait pour que l'histoire soit plus réaliste, j'aurais été dérangée si Jacob acceptait tout de suite l'histoire de son grand-père et partait illico presto en Europe. De plus, le deuxième tome rentre tout de suite dans le vif du sujet et la fin... est tout simplement renversante ! J'ai vraiment hâte de lire le troisième tome.

Donc six étoiles sans hésitation !

 

J'espère que vous avez apprécié cet article et passé de bonnes vacances,

bye,

Effie

 

(4) Tumblr

Voir les commentaires

2015-01-01T18:28:17+01:00

L'appétissant Lundi (16)

Publié par Dune et Effie

L'appétissant Lundi (16)

L'appétissant Lundi a été mis en place Par Brittany du blog Nice Girls Read Books et repris en français par Mademoiselle Libellule du blog You Once Told Me (Qui choisit des couvertures à couper le souffle, au passage..Je vous invite à aller voir !)

" Parce que la morale à beau dire qu'il ne faut jamais juger un livre par sa couverture, admettons qu'elle est quand même faite pour ça. Après tout, comment juger un livre autrement ? On ne peut pas tous les acheter, on doit choisir, et quel autre critère que la couverture ?"

------
Haloa ! On se retrouve aujourd'hui pour une nouvelle sélection de couvertures (qui sont trop joulies si vous voulez mon avis personnel.) Parce que oui, dans nos bonnes résultions pour le blog, il y avait "Se remettre aux rendez vous et s'y tenir" (Ce genre de bonne résolutions bien foireuses...) Bref, du coup, avec l'aide d'Effie, nous avons choisi des jolies couvertures sur le thème du bleu
Alors, laquelle est votre préferée ? 

 

 

 

Couverture Les étoiles de Noss Head, tome 1 : Vertige​  

 

Joyride - Anna Banks 

A Sense of the Infinite - Hilary T. Simith

Les étoiles de Noww Head - Sophie Jomain

Ne m'échappe pas - Tahereh Mafi

 

Pleins de bisous et bonne journée !

Xoxo

 

Voir les commentaires

2015-01-01T16:52:59+01:00

Marque-page (5)

Publié par Dune et Effie

Marque-page (5)

Me voici de retour pour le cinquième article de cette catégorie ! Oui, je sais, j'avais dit que je serais de retour et que je publierais un article par semaine et finalement j'en publie même pas un par mois. La vérité c'est que je n'ai pas vraiment de bonnes excuses, si ce n'est que je dois plus travailler... Comme je n'ai justement pas d'excuse, je vous invite à passer directement à l'article ! (La technique d'Effiiie). Et je rappelle juste que les numéros des pages en dessous de la citation ne correspond pas forcement à toutes les éditions du livre !

Passons donc sans plus attendre au premier extrait qui nous vient tout droit d'une chanson de Renaud très connue qui s'appelle: Mistral gagnant. J'aime beaucoup Renaud, je trouve toujours ses mélodies et ses paroles sympathiques, avec une voix plutôt spéciale. Enfin bref, peut-être que je mettrais d'autres extraits de ses chansons un peu plus tard.

"Et entendre ton rire s'envoler aussi haut

Que s'envolent les cris des oiseaux

Te raconter enfin qu'il faut aimer la vie

Et l'aimer même si

Le temps est assassin et emporte avec lui

Les rires des enfants

Et les mistrals gagnants"

Mistral gagnant, Renaud

holding back wont turn back time

Le deuxième extrait vient d'un livre que j'ai beaucoup aimé (et Dune aussi, vous pouvez même aller voir son article: ici) qui s'appelle donc Seventeen. J'ai beaucoup appricié ce roman même si c'est des monologues, j'ai bien aimé le côté hésitant des déclarations des deux parents et le style d'écriture est vraiment chouette. Je pensais faire un article entier dessus mais finalement je vais répartir les citations sur plusieurs articles. Alors voici la première citation du livre :

"C'est vrai qu'il nous était arrivé de dire qu'on ne voulait pas d'enfant. Un enfant ça signifie renoncer à sa vie. Un enfant ça signifie cesser de vivre, cesser de lutter. Un enfant ça signifie se rendre fragile et vulnérable, lâche et dépendant. Et puis, il y avait déjà trop d'enfants dans le monde. Mais ce jour-là, nous te voulions. [...] Nous voulions un enfant. C'est toi que nous voulions.

C'est toi que nous voulions. C'est ridicule ce que je dis. Comme si on pouvait choisir. Comme si on pouvait imaginer un enfant. [...] Comme si on avait pu imaginer que tu serais quelqu'un d'autre de toi. C'est vraiment ridicule ce que je dis. C'est toi que nous voulions. Qu'est-ce que j'en sais moi ?

En tout cas, c'est toi qui est venu. Et nous t'avons tout de suite aimé."

p.13

M O O N

 

Le troisième extrait vient d'un livre que je dois lire pour l'école (oui, c'est possible). Je viens de le commencer donc je ne saurais vous donner mon avis dessus mais un passage m'a intriguée. Je l'ai trouvé intéressant. Il s'agit d'une citation d'Yvain, ou le chevalier au lion de Chrétien de Troyes.

"Puisque tel est votre plaisir, écoutez donc ! Prêtez-moi le coeur et l'oreille car la parole se perd si le coeur n'entend pas. Il y a des gens qui entendent une chose incompréhensible pour eux et qui l'approuvent; en fait, il ne retiennent que le bruit puisque le coeur ne l'a pas comprise. La parole vient aux oreilles comme le vent qui vole, mais elle ne s'y arrête ni demeure; elle s'en va, en un rien de temps, si le coeur n'est pas assez éveillé ni exercé pour la saisir au vol. Car, s'il peut la saisir à l'état de bruit, s'il peut l'enfermer et la retenir, les oreilles sont la voie et le conduit qui amènent la voix jusqu'au coeur. Le coeur saisit alors, dans la poitrine, la voix qui entre par l'oreille. Ainsi, celui qui voudra me comprendre doit me confier son coeur et ses oreilles car je ne veux proférer ni songe, ni fable, ni mensonge."

p.40

 

 

Les deux prochains extraits m'ont été suggérés par Dune. Deux petites phrases d'un film et d'une pièce de théâtre très sympas.

Le film est donc Le voyage de Chihiro d'Hayao Miyazaki. Une histoire fantastique d'une fille ayant déménagé et se retrouvant dans un monde étrange et fantomatique.

"On n'oublie jamais les gens qu'on a rencontré. On a juste du mal à s'en souvenir."

The silence of the forest... 🌲🍁

Et le dernier est de la pièce de théâtre Néron :

"Nous volons des instants de bonheur. Il serait criminel de ne pas en profiter."

 

Voilà, cet article est maintenant terminé, j'espère que vous l'avez aimé. N'hésitez pas à me dire ce que vous avez penser de l'article dans les commentaires mais aussi des citations, c'est intéressant de connaître différents point de vue. A bientôt !

Effie

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog