Archives

2015-04-29T17:07:55+02:00

Something like summer, une belle histoire de vie...

Publié par Dune

Something like summer

Jay Bell

Résumé:

Mon avis :

J'avais repéré ce livre grâce à la chronique de Liphéo et il me faisait assez envie. Mais on a décidé de se challenger un peu. Je lisais Something like summer et en échange, elle lisait Percy Jackson. Et ce livre, c'est, c'est...

Un tourbillon d'émotions.

Pour tout dire, je ne savais pas à quoi m'attendre. Au début, je trouvais la langue un peu complexe et du coup, j'ai mis un certain temps à démarer. Mais une fois dedans, impossible de le lâcher. J'ai lu ce livre en une soirée presque, totalement addict aux aventudes de Ben. 

Le point fort de ce roman c'est qu'il est très franc. Cela peut paraître étrange que je dise ça à propos d'un livre mais c'est vrai. Il parle de la vie comme elle est, comme elle vient. C'est un roman qui ne ment pas, où les personnages paraîssent si réelles qu'on pourrait presque les connaître. Ben, le héros principal est très réaliste et je me suis sentie proche de ses réactions et de sa manière de penser.

Et surtout, ce roman est pleins de surprises. D'habitude, j'ai tendance à rapidement deviner où l'auteur veut en venir.  (Que voulez-vous...L'instinct de la lectrice.) Mais là, pas du tout. J'étais incapable de deviner ce qu'il allait se passer et je me demandais tout le temps comment il allait faire pour sortir son personnage d'une pareille situation. La fin a réellement été une grande surprise dans le sens où j'aurai été incapable de dire comment l'auteur allait faire pour arriver à ce point. Mais j'avais plus où moins deviné au début le point en question même si au fil de ma lecture, mes certitudes ont doucement dîsparues. D'ailleurs, je trouve pour un point que l'auteur a un peu cédé à la facilité. 

Ce livre est très riche en émotions. J'ai ri, j'ai pleuré, j'ai souri, je me suis attendrie, je me suis interrogée. Qui l'eût cru en voyant cette couverture orange étrange ? (D'ailleurs, je ne pensais pas que c'était un livre au début, je pensais que c'était une bd, la première fois que je l'ai vu.) 

Le niveau d'anglais est relativement facile même si l'écriture est plus soutenue et plus travaillée que je ce que j'avais pu lire jusqu'alors. Mais ça reste abordable. (Peut-être pas pour une première lecture en anglais, par ailleurs.)

L'histoire d'amour est très touchante et paraît réelle. 

Je n'ai pas grand chose à repprocher à ce livre.

 Il est réellement bien. 

En résumé, c'est une belle lecture pour un roman pleins de vie et d'émotions.

Article de Dune

Voir les commentaires

2015-04-27T13:00:06+02:00

La cité des ténèbres, tome deux : une saga qui s'améliore de tome en tome...

Publié par Dune

 La cité des ténèbres

Cassandra Clare

Résumé :

Le monde obscur est en émoi depuis le meurtre mystérieux d'un loup-garou survenu devant le Hunter's Moon, l'un des repaires de lycanthropes les plus fréquentés de New York. Du côté des Chasseurs d'Ombres, l'Inquisitrice, une femme insensible et austère, est dépêchée par l'Enclave pour s'emparer de l'Institut: Valentin est de retour et une guerre sanglante se prépare.

Pris dans la tourmente des événements récents, écartelés entre coeur et raison, Clary et Jace se lancent à corps perdu dans la lutte sans merci qui oppose les défenseurs du bien aux forces du mal. Une lutte qui les ménera des souterrains de la Cité Silencieuse aux eaux sombres de l'East River...
Mon avis :

Je ne comptais pas spécialement continuer la saga mais la géniale Liphéo m'a convaincue de lire la suite.

J'avais bien aimé le premier tome mais sans plus car j'avais relevé un assez grand nombre de défauts. Je trouvais que l'auteure reprenait un peu "la recette qui marche" (Le héros bad ass = Jace, l'héroïne stylée = Clary, le meilleur ami amoureux = Simon...)  

J'ai largement préferé ce deuxième tome au premier. Bon, il est vrai que c'est les mêmes personnages donc ce qui m'agaçait un peu en soi. Et que le méchant s'appelle toujours Valentin (Ce qui est le prénom le moins crédible niveau méchanceté du monde.)

Mais l'intrigue se révèle de plus en plus intéressante et m'a réellement passioné. Elle est pleine de rebondissements et de révélations.

L'univers développé par l'auteure est vraiment très riche et j'aime beaucoup la manière dont elle le développe (Mmmh, ça me donne envie de lire et écrire pleins de fanfictions tout ça...) J'adore l'ambiance du Manathan qui côtoie la magie.

J'aime énormement également les personnages secondaires. Magnus, Alec, Isabelle, Luke...

J'aime en particulier Magnus qui me fait toujours rire et qui est juste génial. Rien que pour le personnage de Magnus, cette saga en vaut le détour. D'ailleurs dans le film (qui est nul soit dit en passant), c'est le seul acteur qui en jette un peu. (Beaucoup, beaucoup, beaucoup) Il porte mieux l'eye-liner que vous mesdemoiselles.

J'ai hâte de lire les chroniques de Bane qui est un livre que Cassandra Clare a écrit uniquement sur ce personnage.

Bref. L'écriture de Cassandra Clare est simple néanmoins teintée d'humour ce qui rend la lecture très agréable. Mais surtout ce livre est, comme le dirait les américains, un page-turner. (Ou pour les non anglophones, un livre qui fait tourner les pages avec facilité. Un livre qu'on lit vite, en gros.) Il me semble que je l'ai dévoré en une soirée et à chaque fois que je le posais un instant, j'y revenais instantanément. (C'est l'effet Magnus, ça, c'est de la magie, il y a pas d'autres explications.)

On pourrait craindre que ce tome souffre du syndrome, "Le tome de transition" mais pas du tout. Au contraire, Cassandra Clare impose petit à petit son univers et j'ai trouvé ce tome plus intéressant et moins prévisible que le premier. Les relations entre les personnages secondaires sont également très intéressantes à suivre car les personnages sont bien développés.

L'intrigue est prenante mais reste quand même facile par moment. J'ai deviné pas mal de choses tout de même (bon ça vient aussi du fait que je m'étais fait spoiler ma vie sur Weheartit mais tout de même, parfois ça m'a un peu déçue...) Par exemple, le personnage de Jace est pénible et très prévisible ce que je trouve franchement dommage. (Je ne t'aime plus Jace. pardonne-moi mais tu es tellement stupide par moment, c'est insupportable.) 

Cette chronique est relativement courte mais je n'ai pas grand chose à ajouter. Ce deuxième tome est prenant, drôle, intéressant. Ce deuxième tome est bien.

En résumé, c'est une saga que j'apprécie énormement grâce à son univers riche, à ses personnages  et à son humour. Je conseille vivement cette saga et même si le premier tome ne vous a pas plu, je ne peux que vous dire que le deuxième tome ne vous décevra pas.

Article de Dune

 

Voir les commentaires

2015-04-22T13:01:18+02:00

The Book Blogger Tag, par Effie et Dune

Publié par Dune et Effie

The Book Blogger Tag

 

Nous avons été taguées par Madame_Love pour le Book Blogger Tag auquel nous répondons 6 mois plus tard, oui. En retard encore et toujours.

Comme nous sommes deux, nous ferons tout en double, sauf les choses où nous sommes d'accords.  (Donc au lieu de 3 choses, il y en aura 6 )

Les 3 choses qui nous exaspèrent dans un livre :

1. Les scènes niaises

2. Les fin prévésibles

3. Les clichés

4. Les trio amoureux

5. Lorsque l'auteur veut faire parler ses personnages par sms et les fait parler kom cil avè jamè u 1 coure 2 phrenssè (Oui, ça fait mal aux yeux, pardonnez-nous pour le désagrément. Le pire c'est qu'ils pensent qu'ils ont compris la manière de communiquer des adolescents alors que croyez-nous ou non, même si des fois on tape nos messages aussi rapidement, on a quand même une petite base orthographique. Et oui !)

6. Quand le héros est vraiment à la masse (des fois, c'est à la limite de la débilité)

 

Décris l'endroit parfait pour lire:

N'importe où tant qu'on nous dérange pas, de préférence de le lit ou dans le canapé.

 

Trois confessions livresques :

Alors, ça fait dix minutes qu'on réfléchit donc nos confessions risquent d'être nulles. 

1. Nous détestons les gens qui plient la couverture pour lire. 

2. Dune a toujours du retard à la bibliothèque (Les bibliothécaires l'adorent.)

3. Effie prend toujours les mauvais tomes quand elle choisit un livre et elle ne remarque même pas.

 

La dernière fois que tu as pleuré en lisant :

Pour Effie, c'est en lisant l'intégrale de la bande dessinée de Manu Larcenet "Le combat ordinaire"

Pour Dune, c'est avec "La société des jeunes pianistes" 

 

Le nombre de livres sur notre table de chevet :

Effie possède une vingtaine de livres bien rangés comme il se doit.

Mais alors Dune... on va dire zéro car il y en a trop et qu'elle a été obligée de les poser à côté.

(Je l'avoue. Et comme ça commençait vaguement à ressembler à la tour de Pise, je les ai rangé dans une étagère. Bon, d'accord. Effie-qui-était-venue-dormir-chez-moi-et-qui-avait-peur-de-se-faire-assomer-par-la-pile-qui-tomberait-au-milieu-de-la-nuit les a rangés (par couleurs en plus) dans une étagère.)

 

Ton en-cas préferé en lisant :

La question est : qui mange en lisant quand il tient un minimum à son livre ?

Message à ceux qui le font sans scrupules :

 

Trois livres que tu recommanderais :

HARRY POTTTEEEER

(Hum. Calmons-nous. Calmons-nous.)

Bien évidemment mais sinon... c'est dur ! Il y en a tant et ça dépend à qui on veut les recommander, mais on en a choisi six qu'on a aimé toutes les deux. (Parce que deux fois trois est égal à 6)

Les guerres des mondes émergés, de Licia Troisi (C'est la deuxième trilogie de cette trilogie. Ce n'est pas vraiment un livre maaais voilà. C'était "comment se compliquer la vie facilement avec Effie et Dune")

Les fiancés de l'hiver, de Christelle Dabos

La vie devant soi, de Romain Gary sous le pseudonyme d'Emile Ajar

Big Easy de Ruta Sepetys

La couleur des sentiments de Kathryn Stockett

Belles dans la jungle de Libba Bray

Seventeen de Per Nilsson

 

Décrire les livres en trois mots :

- Evasion

- Réflexion

- Emotion

 

Taggue 6 blogueurs :

Constance du blog Acapulco

Li du blog Au bout des pages

Joséphine du blog Un mot, des étoiles

Liphéo du blog You once told me

Wendy&Belle du blog About Wendy and Belle

Anne-Sophie du blog Echos de Mots

 

Effie et Dune

Voir les commentaires

2015-04-21T11:11:44+02:00

La séance de cinéma (1)

Publié par Dune
La séance de cinéma (1)

Je vous retrouve pour un article un peu spécial aujourd'hui. En effet, nous allons parler cinéma. 

Je regarde quand même pas mal de films (mais peu de séries par contre...) et j'ai pensé que ça pourraît être sympa de vous présenter une fois par mois les films visionnés durant cette période.

Je ne m'y connais pas vraiment en cinéma dans le sens où je n'ai pas fait d'études poussées sur le sujet mais j'aime vraiment regarder des films donc je ne ferai que vous donner simplement mon avis. Je sais qu'il y a plusieurs rendez-vous comme cela et je pense vous en faire un une fois ou deux fois par mois même si je ne sais pas exactement à quelle date. *Paye ton organisation* Dès que j'aurais cinq-six films à présenter, je pense.

Je mettrai des notes sur 5, ça me semble donner une idée générale de mon avis.

Je vais assez souvent au cinéma (1/2 fois par moins voire plus si les sorties m'intéressent. Même si mon pauvre-monnaie me crie de me calmer.) et sinon, je vois des vieux films comme des nouveaux. J'aime tout. Les drames, les comédies, les enquêtes... Après, j'ai des périodes. Si j'aime un film qui se passe dans un certain univers, je vais avoir tendance à chercher pleins de films qui se situent dans le même univers...

Bref...

C'est parti.

 

     

 

Into The Wood (2015)

 2/5

 Avec Johnny Depp, Metyl Streep, Anna Kendrick, Emily Blunt...

Voilà un film que j'avais très envie d'aller voir. Un film  qui regroupe une brochette d'acteurs comme ça, ça devait forcément être une perle. Malheureusement, malgré des effets spéciaux impressionnants, un jeu d'acteur assez convainquant, des jolies chansons, et surtout Meryl Streep toujours aussi incroyable, je n'ai largement pas été convaincue. J'ai trouvé que ça traînait en longeur et je me suis un peu ennuyée sur la deuxième partie. Cependant, j'ai trouvé que les choix scénaristiques étaient intéressants, notamment le fait de reprendre les contes originaux et non ceux de Disney. Par ailleurs, la scène avec les deux princes étaient totalement ridicules et j'ai beaucoup ri. Je le conseille aux amateurs de comédies musicales, éventuellement.

Orgueil et Préjugés (2006)

4.5/5

Avec Keira Knightley, Donald Sutherland, Rosamund Pike...

Encore un film dont j'attendais la vision avec impatience. Après avoir adoré la lecture du classique, je me réjouissais de me replonger dans ce monde anglais et austinien. L'adaptation ne m'a absolument pas déçu. Je dois dire que j'aime beaucoup Keira Knightley et j'ai trouvé qu'elle corresspondait trps bien à Elizabeth. Le cast était vraiment réussi, l'univers était réellement respecté et surtout, je suis absolument fan de la soundtrack. Que demander de plus ? Ce film est une réelle réussite à mes yeux !

Charlie Mortdecai (2015)

3/5

Avec Johnny Depp, Gwyneth Palthrow...

Avec mon accolyte-cinéma (L'amie avec qui je vais toujorus au cinéma) on vout une sorte d'amour fou à Johnny Depp. Ce qui explique qu'on ne rate jamais un de ses films. Ja-mais. (Même si en ce moment, il joue pas dans des films géniaux. On te pardonne, Johnny <3) Du coup, on est allé voir ce film. Franchement, j'ai passé un bon moment. C'est pas un film remarquable mais sur le moment, j'ai trouvé ça drôle. C'est pas remarquable mais c'est sympa. J'ai beaucoup aimé le côté british et l'humour anglais ainsi que cet univers. Johnny Depp est assez génial (Comme d'hab'). Je ne sais pas si vous connaissez mais dans le genre, ça m'a un peu fait penser à "Petit meurtre à l'anglaise" avec Ruper Grint. Bref, une comédie sympatique et très british, pleine de rebondissement et d'actions. Why not.

   

Never Let Me Go (2011)

60000/5

Avec Keira Knightley, Carey Mulligan, Andrew Garfield...

Il y a des films qui nous bouleverse, qui nous font presque souffrire tellement on trouve ça triste et qu'on n'oublie jamais. Never Let Me Go est un de ces films pour moi. Je savais que ce film était triste et pourtant, j'en suis ressortie bouleversée et j'ai mis plusieurs heures à m'en remettre.  L'histoire est très particulière. On n'accroche ou pas. On comprend ou pas du tout. On peut l'intérpréter d'un grand nombre de façons. Pendant quelques jours, les questions sur ce film m'obsédaient. Franchement, j'aimerais beaucoup rencontrer l'écrivain de cette histoire pour savoir enfin ce qu'il voulait transmettre à travers cette histoire. J'ai adoré ce film autant je l'ai détesté. Je l'ai adoré car il m'a réellement pris et je l'ai détesté parce qu'il est juste...Horrible, parce que j'ai réellement été triste à cause de cette histoire. Je me suis beaucoup, beaucoup interrogée et j'ai réalisé des choses...Ce qui est le propre d'un bon film, je pense. Les acteurs sont brillants dans ce film particulièrement la performance de Carey Mulligan qui est juste magnifique. Si vous l'avez vu, n'hésitez pas à m'en parler en commentaire pour me dire ce que vous en retirer. Cependant, il faut bien comprendre que ce film est très dur et pas forcément facile d'accès. A voir à vos risques et périls.

Magic In the Moonlight (2014)

4.75 /5

Avec Colin Firth, Emma Stone...

J'aime bien les films de Wood Allen, habituellement. Je me réjouissais donc de voir celui-ci. J'ai beaucoup aimé ce film, j'ai passé un bon moment. Pendant tout le film, je me suis demandée qui était réellement le personnage d'Emma Stone. Le film aborde avec finesse et simplicité des questions existentielles sur l'amour, la vie et la magie. La prestation est auteurs est très bonne notamment celle d'Emma Stone qui nous montre dans ce film l'étendu dans son talent. 

Huit femmes (2002)

4/5

Avec Catherine Deneuve, Fanny Ardant, Isabelle Hupert...

Ce film est totalement déjanté. Je ne pensais pas autant apprécier, pour tout dire. Je ne connaissais pas du tout, j'ai découvert grâce à mes parents. Il y a une floppée d'actrices presque  cultes, Catherine Deneuve, Fanny Adant etc.  La mise en scène est incroyable, très colorée et contraste énormement avec l'intrigue qui est glauque, au fond. C'est vraiment une comédie très étrange, on va de surprise en surprise, on en rit beaucoup et l'histoire est juste horrible. C'est un film assez incroyable, je dois dire et surtout étonnant. Pour ma part, j'ai beaucoup aimé.

 

20 ans d'écart (2013)

4/5

Avec Pierre Niney, Virginie Efira...

Les raisons pour lesquelles j'ai regardé ce film: a) J'aime Pierre Niney. b) J'aime Pierre Niney. c) Mes amies m'avaient dit qu'il était pas mal. d) J'aime Pierre Niney. On voit donc que ma motivation pour la vision de ce film n'était pas du tout superficielle, hein. En effet, c'est une sympatique comédie française, assez fraîche et drôle. Le thème abordé de l'écart d'âge est traité avec humour et les acteurs sont tous les deux très bons. J'ai passé un excellent moment mais après, c'est pas le film du siècle. 

Le crime était presque parfait (1955 Ah, quand même) 

Avec Ray Milland, Grace Kellly, Robert Cummings...

4.75/5

Mon père a acheté un coffret de films d'Hitchcock. (Ou Hitch-toc comme dirait mon frère.) Je crois que dans tout ceux qu'on a vu, celui-ci reste mon préferé. L'intrigue est très subtile. En fait, le spectateur a tout compris depuis le début et on voit le policier résoudre petit à petit le crime, j'ai adoré. Tout est une question de détail et on a dû mal à comprendre comment le mystère va être résolu ! La tension, monte, monte, monte. C'est un véritable plaisir à regarder, un classique à voir, sans aucun doute. Rien que pour voir Hitchchock au sommet de son talent !

La famille Bélier (2015)

Avec Louane Emra...

Ce film a connu un grand succès à sa sortie. J'étais belle et bien curieuse de le découvrire. Il m'a beaucoup plu, j'ai beaucoup aimé l'aspect musical de ce film et j'ai vraiment été touchée surtout par la fin qui m'a arraché quelques larmes. Je trouve que la musique est tellement sublime dans ce film qu'on en oublie tous les petits défauts. (Pour moi le défaut dans ce film c'est le personnage de Gabriel qui est vraiment désagréable je trouve. ) La voix de Louane est juste magnifique, son jeu d'actrice par contre... Mais comme je l'ai dit, sa musique est tellement belle qu'on en oublie tout. C'est drôle, triste, pétillant et enchantant...Bref, une tragi-comédie très sympatique !

 

Voilà, c'est terminé pour moi ! J'espère que cet article vous a plu, n'hésitez pas à me le lire en commentaire ! Ou à me conseiller un film. Ou à me dire si vous avez vu un de ces films !

Article de Dune

Voir les commentaires

2015-04-18T09:11:46+02:00

Le monde de Marcelo, un roman sur l'autisme réellement touchant...

Publié par Dune

Le monde de Marcelo

Francisco X. Stork

Résumé :

A dix-sept ans, Marcelo Sandoval n'est pas un adolescent comme les autres. Atteint d'une forme d'autisme, il est beau, très intelligent, obsédé par certains sujets dont il connaît tout, mais ne sait pas communiquer avec les autres, se déplacer sans plan ou encore, draguer une fille. Parce qu'il pense que Marcelo peut se rapprocher de la « normalité » en s'y confrontant, son père l'embauche pour l'été dans son cabinet d'avocats. Au service courrier, Marcelo rencontre la belle Jasmine qui va le chapeauter. Il découvre aussi la compétition, la jalousie et tombe sur la mystérieuse photo d'une jeune fille au visage affreusement mutilé...
Mon avis :
Ce livre me faisait envie depuis très longtemps. Il n'est pas très connu en France (même s'il le mériterait) mais je l'avais reperé à la bibliothèque depuis belle lurette (quelle jolie expression, mesdames et messieurs.) 
C'est un roman qui parle du sydrome d'Asperger. C'est un syndrome dit "Spectre de l'autisme", c'est-à-dire que c'est une sorte de dérivé de l'autisme, en gros. Cela empêche la personne atteinte de ce syndrôme de voir le monde de la même manière que nous. En effet, cette personne aura beaucoup de mal à tisser des liens sociaux et aura, par ailleurs d'autre aptitude comme une mémoire incroyable ou une passion vraiment passionée pour un sujet. Si ce symdrome vous intéresse, je vous invite à aller voir la page Wikipédia ici, c'est très intéressant.
Dans ce livre, nous suivons Marcelo, une garçon de dix-sept ans atteinte de ce syndrome ou du moins d'une certaine forme de celui-ci. Après des années dans une école spécialisée, il se retrouve à devoir fait un stage dans un bureau d'avocat pendant l'été.
Je me suis beaucoup attachée à Marcelo, c'est un personnage unique, qui sort de l'ordinaire. Un personnage dont l'auteur réussit bien à nous faire comprendre la logique très différente de la notre. Dans un sens, il ressemble à un enfant un peu perdu. Il m'a beaucoup ému et en fermant le livre, j'ai eu un pincement au coeur. Il va réellement me manquer. 
C'est vraiment un roman fort et intéressant. Il remet des questions des notions qui nous paraissent fondamentales mais qui le sont moins pour Marcelo. L'amour, la justice, le mal, le bien. Nous savons ce que c'est, sans réussir à l'expliquer concrètement. Marcelo ne sent pas ses choses là. Il ne comprend pas que les règles changent, qu'on fasse quelque chose de mal pour arriver à quelque chose de bien, qu'on mente pour protéger quelqu'un, par exemple. A travers son regard, nous découvrons le monde d'une manière dont on ne l'avait jamais appréhendé. On revoit des notions de bases, on s'interroge
Marcelo, dans ce cabinet d'avocat, se retrouve dans un panier de crabe. Tout le monde ment pour arriver à ses fins et Marcelo ne comprend pas ça car il est d'une nature extrêmement franche. Nous, lecteurs, on comprend ce qu'a voulu dire untel avec telle phrase et on comprend sa mesquinerie et sa méchanceté mais Marcelo reste souvent perplexe. C'est fort de le voir se confronter à tout ça.
L'intrigue est centré sur l'enquête mais pas que... C'est un livre extrêmement riche. Et je ne me suis pas du tout ennuyée. Après, c'est pas un livre que je considérerais comme addictif mais ça se lit vraiment bien.
Je n'ai pas grand chose à rajouter. C'est un excellent livre sans être pour autant un coup de coeur. Je pense sincèrement que ce livre mériterait d'être plus connu.
Ce roman est une réelle petite perle intéressante, qui pose de bonnes questions et qui nous fait suivre un héros hors du commun. A lire, donc.
Article de Dune
 
 

Voir les commentaires

2015-04-16T19:09:17+02:00

Le manuscrit perdu de Jane Austen, un roman plein de qualités...

Publié par Dune

Le manuscrit perdu de Jane Austen

Syrie James

Résumé :

"Samantha McDonough mène la vie sans surprise d’une bibliothécaire sans histoire. Un jour, elle fait une surprenante découverte. Un livre, déniché dans une petite librairie, qui va changer sa vie. Car entre ses pages se cache une lettre vieille de deux cents ans. Une lettre signée par l’une des plus grandes romancières anglaises : Jane Austen. Voilà Samantha lancée sur la piste d’un manuscrit perdu, dans une course contre le temps, qui va la guider tout droit entre les murs d’un manoir magnifique, et entre les bras de son séduisant propriétaire…"
Mon avis :

J'ai été attirée à la bibliothèque par ce roman par sa couverture colorée et fraîche. Le livre avait fait également pas mal parlé de lui à sa sortie, du moins j' avais lu beaucoup de chroniques sur lui. Et tout de même, j'avais lu quelque part que l'auteure avait eu le culot d'écrire le septième roman de Jane Austen (Septième roman fictif donc. Il n'a jamais existé mais l'auteure a fait comme si...) et qu'on pouvait le lire en parallèle à l'histoire. J'en ressors plutôt contente mais pas totalement non plus. Il y a énormement à dire sur ce roman, à mon avis.

Les points positifs sont clairement qu'il y a une multitude d'informations glissées sur Jane Austen et la plume de l'auteure qui est très travaillée.  J'ai beaucoup aimé en découvrire plus sur Jane Austen et ses romans. C'est vraiment intéressant et grâce à ce roman, je pense pouvoir lire de manière plus éclairée les autres romans de Jane Austen. D'ailleurs, ce livre m'a donné une folle envie de lire Persuasion et Emma.

La plume de l'auteure, comme je l'ai dit plus haut est assez incroyable. Il est rare pour un roman contemporain plutôt destiné à la jeunesse de découvrire une auteure qui a un langage aussi soutenu et diversifié. Cela m'a beaucoup plu dans les passages qui se déroulaient dans le roman de Jane Austen, cependant, dans les passages qui se déroulaient à notre époque, j'ai trouvé que cela sonnait parfois mal. Des expressions très soutenue côtoient des sortes d'expressions dites "familières" (qui ne sont plus utilisées depuis 2002 pour certaines mais passons.) et ça peut créer des pasagges assez étranges. Mais par ailleurs, c'est un réel plaisir à mes yeux de lire un roman écrit de cette manière. Moi qui me plaint souvent de l'écriture que je trouve "trop simple" des romans jeunesses...

Le roman qui est sensé être le manuscrit perdu est, comme je l'ai dit plus haut, inséré dans l'histoire. On découvre donc en même temps que l'héroïne le fameux manuscrit. Franchement, je reste tout de même septique. Le problème quand on s'attaque à une auteure telle que Jane Austen c'est qu'on s'attaque à un véritable monument de la littérature anglaise. Et décider d'écrire un roman qui pourrait être d'elle c'est presque de la folie. On ne saura jamais si Jane Austen aurait pu écrire ça. Mais j'ai apprécié la lecture "Des Stanhopes" (C'est le titre du fameux manuscrit.) J'ai trouvé franchement que l'auteure aurait difficilement pu faire mieux. Cela se voit réellement que l'auteure maîtrise Jane Austen sur le bout des doigts. Elle y a inséré beaucoup de référances, c'est réellement intéressant et j'ai trouvé cela prenant.

Du côté de l'histoire qui se passe de nos jours, celle de Samantha McDough qui trouve le manuscrit, je suis moins emballée. Elle se déroule sur deux jours environ (si ce n'est un peu plus) et surtout, c'est réellement trop prévisible. C'est pas franchement passionnant, j'avais deviné la fin, à la lecture du résumé (Vive les spoilers dans les résumés houhou).

J'ai lu les parties avec Samantha sans grand intérêt dans le but de pouvoir continuer les aventures de Rebecca.

Je pense que ce roman, contrairement à beaucoup d'Austinerie en décevra peu de fan car c'est un roman très bon, dans le genre.

Par ailleurs, je suis assez étonnée que ce roman soit publié chez BlackMoon, ce n'est pas dans leur gamme habituelle de vampire et compagnie. Mais je suis contente qu'ils diversifient un peu leur ligne, ce roman le mérite clairement (et sans vouloir être mauvaise, il réhausse mon estime des blackmoons qui me convainquent rarament...)

Est-ce que je conseille ce roman à celles qui n'ont pas lu Jane Austen ? Pour être franche, je n'en vois pas l'intérêt sauf peut-être de vous donner envie de vous plonger dans ce monde. J'ai lu l'avis de blogeuses qui ne connaissait pas du tout Jane Austen et qui ont adoré ce roman. Cela est donc possible.

L'ambiance du roman donne envie d'aller explorer une vieille bibliothèque pleine de vieux livres poussérieux remplis de trésors et d'histoires oubliées. 

En résumé, un bon roman, à la plume très travaillée dans la ligne des austineries qui convainquera les fans (et les moins fans) qui donnera à n'importe qui de se (re)plonger dans l'univers de la fabuleuse Jane Austen.

Article de Dune

Voir les commentaires

2015-04-13T10:15:45+02:00

Night School, tome 2, une suite plaisante

Publié par Dune

Night School

C.J Daugherty

Résumé :

Humiliée de devoir la vie sauve à d'autres qu'elle-même, Allie Sheridan finit par rejoindre en automne les rangs de la très sélective Night School. Commence alors le véritable apprentissage aux côtés du troublant Carter et du sulfureux Sylvain...
La société secrète combine cours de self-défense aux cadences infernales et entraînement à la survie digne des commandos d'élite. À Cimmeria, les pensionnaires doivent s'exercer à vivre comme les impitoyables personnages de pouvoir qu'ils sont appelés à devenir : politiciens de haute volée, PDG de multinationales ou conseillers de l'ombre.
Et le message de la Night School est clair : pour pouvoir dominer le monde, il faut renoncer à toute vie privée et se dévouer corps et âme à l'Organisation. Mais que faire quand l'amour et la mort s'invitent au bal des menteurs ?

Mon avis :

Dans un sens, cette saga réussit un tour de force à mes yeux ; se faire apprécier (par moi). Moi qui déteste habituellement les sagas de ce style, j'accroche bizarrement.

C'est vrai, c'est une saga bourrée de défauts, pourtant. (Dont une couverture assez...Originale, disony ça comme ça) Il y a un triangle amoureux, tout de même, l'intrigue est très focalisée sur ledit trio, il y a des multiples clichés (même si ceux sur les français me font bien rire mais j'y reviendrai plus tard) et l'histoire avance relativement lentement. Comme dans le tome un, l'intrigue n'avance pas à une vitesse folle. Heureusement, on en découvre un peu plus sur les mystères de Cimmeria et de la Night School, mais avec le recul, on se rend compte qu'il y a pas beaucoup d'informations qui filtrent.

Dans ce deuxième tome, l'ambiance est plus sombre et plus stressante. On sait désormais que Nathanael est un danger permanant et qu'il risque d'attaquer l'école même si on sait pas exactement pourquoi. C'est ce qui me laisse septique principalement dans cette saga : l'intrigue principale (ce qui est un peu embêtant tout de même vu que c'est tout de même important dans un roman, l'intrigue principale) . J'ai l'impression que l'auteure a créé en premier son école etses personnages et qu'après, elle s'est dit "Bon, faut de même que je mette une intrigue parce qu'on risque de s'ennuyer, sinon. Il faut du drame, du sang, ouii, c'est ça, il faut de la tragédie." qu'à partir de là, elle a créé son intrigue. Du coup, même si pour l'instant, on en sait peu, je reste relativement septique et je n'y crois pas trop. J'espère que dans la suite, on aura le droit à plus de révélations et que ça sera plus creusé sinon, je risque de fortement m'ennuyer.

Et pourtant, j'adhère et je meurs d'impatience de lire la suite. Je pense que ça vient de plusieurs choses :

a) L'univers de Cimmeria qui fait malgré tout rêver (même si c'est inquiétant et dangereux...), il y a une bibliothèque immense, des dortoirs, une ambiance de fifous, des soirées sympatiques, des cours qui ont l'air stylés (mais les cours ont toujours l'air stylés dans les livres va savoir pourquoi alors que dans la réalité, c'est tout de suite mon stylé). Il y a un petit côté Poudlard auquel j'accroche totalement. Bref, voilà qui me donne envie de faire un petit saut dans cette école. 

b) Une ambiance mystérieuse et pleine de tension. En effet, il y a une mystérieuse "taupe", au service du méchant, dans les proches d'Allie et je me suis mise à analyser chaque comportement, chaque léger détail, pour tenter de deviner son identité. 

c) Les personnages. Je ne suis pas une fan d'Allie. Je la trouve sympatique mais son comportement vis à vis du triangle amoureux m'exaspère réellement. Mais les personnages secondaires, par contre me plaise. Je trouve qu'ils sont "vivants". J'adore Rachel, Luca, Nicole  mais surtout, mon petit coup de coeur de personnage, Zoé, une fille de treize ans, associale, spéciale et surtout adorable. 

d) La fin qui nous laisse sur un énorme suspens et qui me conforme dans mon idée qu'il me faut absolument la suite.

Pour finir, je tiens à souligner un aspect du roman qui m'a fait passablement rire : Les clichés sur les français. Night School a deux personnage venant de France. Sylvain et Nicole. Et comment dire ? Si on en croit ce roman, les français sont de vrais libertins. Entre la scène où Sylvain se déshabille en affirmant "Nous les français ne sommes pas comme vous, anglais, pudiques."  et Nicole qui agit pour rire et choquer les anglais, c'est à se demander de quel région ces deux jeunes français viennent-ils.

Bref. Malgré de nombreux défauts, cette saga continue à me charmer et à me plaire, grâce à son ambiance pleine de mystères et de tensions...

Article de Dune

Voir les commentaires

2015-04-04T16:09:20+02:00

Southern Perfection, un nuage de guimauve...

Publié par Dune

Southern Perfection

Casey Peeler

Résumé :

Life is full of choices: good, bad, and ones you can’t control. Raegan strives to be perfect in every way. Varsity cheerleader, honor student, and proud granddaughter of Dover Lowery. By day, Raegan is an over-achieving high school student, but at three o’clock, her real work begins. What happens when appearances are not what they seem? Will Raegan be able to hold on to her life as she knows it, or will she be left all alone? All of these questions are answered with one night, one song, one story, and one boy.

Mon avis :

J'ai reçu ce roman sur le site Netgalley en échange d'une chronique honnête. C'est un site sympathique pour les bloggeurs qui lisent en anglais, ça nous permet de découvrir des romans en avant-première. Il y a énormément de choix. Je me réjouissais donc de lire mon premier livre "NetGalley". J'avais repéré ce roman grâce à son résumé accrocheur qui me promettait une jolie histoire d'amour...

Et quelle histoire d'amour !

Je viens de finir l'histoire d'amour la plus guimauve de l'histoire des romances.

Pour tout dire, j'ai plutôt apprécié ma lecture mais je reste tout de même septique. Tant d'amour, tant de guimauve, tant de déclarations enflammées, ça me crispe. Et surtout, ça m'ennuie.

Premièrement, bien que l'histoire soit touchante, je n'ai pas trouvé ce roman entraînant. De fait, lorsque je posais mon livre, j'avais du mal à m'y remettre. Je n'arrivais pas à accrocher. J'ai littéralement mis trente jours à le lire alors, c'est dire.

Deuxièmement, Reagan, l'héroïne est tellement parfaite que ça en était effrayant. Elle est belle, intelligente, gentille, populaire et tout le monde l'aime. (Bon, elle a perdu ses parents dans un accident de voiture donc ça craint un peu mais elle vit avec un grand-père adorable dans une ferme.) Je n'ai pas réussi à m'attacher à elle. Je l'ai trouvée plate, au fond.

Mais surtout, l'histoire d'amour est juste..Incroyablement niaise. Et précipitée.

Il suffit qu'elle rencontre Emmett pour que deux semaines plus tard, ils sortent ensemble et qu'ils soient tout deux persuadés que l'autre est son âme sœur.

Quand je disais que c'était un coup de foudre !

Ils se connaissent depuis deux semaines. Le lecteur ne ressent aucune alchimie. Cette historie se résume un peu à :

Reagan : Wow. Emmett, mon ami quand on avait cinq ans est revenu en ville.

Emmett : Wow, c'est Reagan. Elle est tellement belle et populaire (et intelligente et parfaite)

Regan : Je vais aller lui dire "coucou"...

Emmett : Elle m'a dit coucou. Je l'aime. 

Reagan : OMG. C'est mon âme soeur.

Emmett : OMG. La femme de la vie.

Le lecteur :

Bon, d'accord, ils se connaissaient avant, quand ils avaient cinq ans. Puis Emmett a déménagé.

Mais tout de même..

Au bout de cinquante pages, ils sont ensemble et le reste du roman est criblé d'I love You. I Will never leave you

Concrètement, c'est l'histoire d'amour idéale dans la vie. (Mais pas dans un roman parce que dans un roman ont s'étouffe avec)  Qui ne rêve pas de recroiser un ancien camarade de classe, devenu hyper beau, qui dès qui vous vois se rend compte que vous êtes son âme sœur ?

Moi, en tout cas, je trouverais ça assez sympathique.  Mais c'est également assez peu crédible. (Pas plus tard que la semaine dernière, j'ai revu un de mes anciens camarades de classe qui est devenu hyper beau qui plus est. Il ne m'a même pas reconnu. Donc voilà. Ce genre d'histoire n'existe que dans les romans à l'eau de rose.)

Je suis d'un penchant romantique, c'est vrai. Mais là... Trop de romantisme tue le romantisme.

L'histoire était relativement prévisible, j'avais deviné un grand nombre de choses. Sauf la fin qui est littéralement la cerise sur le gâteau.

Je ne pensais que l'auteur ferait ça car ça aurait été "trop".

Elle l'a fait.

Par ailleurs, certains événements que j'avais prévu depuis le début m'ont tout de même émue, et je me suis surprise à verser ma petite larme. Assez étonamment, en effet.

En résumé, ce roman ne m'a pas convaincue. J'ai trouvé l'histoire d'amour d'un guimauve incroyable et je n'ai pas accroché.

Article de Dune

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog