Archives

2015-06-23T17:57:49+02:00

Fangirler pour Fangirl...

Publié par Dune et Effie

Fangirl

Ranibow Rowell

Résumé :

Cath est fan de Simon Snow. 
Okay, le monde entier est fan de Simon Snow... 

Mais pour Cath, être une fan résume sa vie - et elle est plutôt douée pour ça. Wren, sa soeur jumelle, et elle se complaisaient dans la découverte de la saga Simon Snow quand elles étaient jeunes. Quelque part, c'est ce qui les a aidé à surmonter la fuite de leur mère. 
Lire. Relire. Traîner sur les forums sur Simon Snow, écrire des fanfictions dans l'univers de Simon Snow, se déguiser en personnages pour les avant-premières de films.
La soeur de Cath s'est peu à peu éloignée du fandom, mais Cath ne peut pas s'en passer. Elle n'en éprouve pas l'envie. 

Maintenant qu'elles sont à l'université, Wren a annoncé à Cath qu'elle ne voulait pas qu'elles partagent une chambre. Cath est seule, complètement en dehors de sa bulle de confort. Elle partage son quotidien entre une colocataire hargneuse qui sort malgré tout avec un mec charmant et toujours collé à ses bottes, son professeur d'écriture inventée qui pense que les fanfictions annoncent la fin du monde civilisé, et un camarade de classe au physique alléchant qui a la passion des mots... 
Mais elle ne peut s'empêcher de s'inquiéter à propos de son père, aimant et fragile, qui n'a jamais vraiment été seul. 

Pour Cath, la question est : va-t-elle réussir à s'habituer à cette nouvelle vie ? 
Peut-elle le faire sans que Wren lui tienne la main ? Est-elle prête à vivre sa propre vie ? Ecrire ses propres histoires ? 
Et veut-elle vraiment grandir si c'est synonyme d'abandonner Simon Snow ?

Mon avis :

Ce livre était si bien. A chaque fois que je le posais et que je me replongeais dans l'histoire, j'avais l'impression de retrouver une vieille amie, Cath. Cela me rend triste d'avoir fini ce livre. Triste car Cath et son univers vont réellement me manquer. J'avais peur d'être déçue avec ce livre. Après tout Rainbow Rowell avait placé la barre haut. Et pourtant... J'ai adoré ce roman. Je sais même pas par où commencer pour expliquer mon contentement.

J'ai aimé tout l'univers que l'auteure avait développé autours de Cath avec Simon et Baz, les personnages de Simon Snow. J'ai aimé chaque personnage, chaque idée. Comme l'a dit Caroline Alaska, une booktubeuse bien sympatique, lire ce livre "c'est comme s'enrouler dans une couverture toute chaude". Je me sentais tellement bien en lisant ce livre. Dans un sens, je ressentais toutes les émotions de Cath (tristesse, ennui, joie, doute...) et par ailleurs, j'étais tellement heureuse de lire ce livre. 

Elle a tellement bien compris, tellement bien saisi l'univers de la fanfiction. C'est ça qui est fou avec cet auteure c'est que ses personnages, ses univers sont d'une justesse, d'une franchise incroyable. Ses héros ne sont pas des stéréotypes ambulants. Ses héros c'est vous, c'est moi.

Cath, l'héroïne totalement décalée m'a énormement touché et j'ai apprécier la voir évoluer au file de l'histoire. Quant ä Wren, la soeur jumelle de Cath, même si elle m'a agacé, j'ai trouvé que c'était un personnage intéressant. Ce que j'apprécie particluièrement avec cette auteure c'est que chaque personnage est unique, profond. Il n'y a pas de gentils, de méchants. Il y a également le personnage de Lévi qui est juste...Wow. Je développe ? Il est de loin pas parfait (il aime pas lire, ça veut beaucoup dire.) Pourtant, sa gentillesse, son humour...C'est un de ses personnages soleils ! 

Je sais que beaucoup de personnages repprochent à ce roman des longueurs mais personellement j'ai beaucoup aimé les parties de fanfiction que l'on pouvait mettre à mon sens en relation avec l'histoire. Je me suis réellement passionnée pour Baz et Simon, les héros des fanfictions de Cath. (Je pense qu'on peut imaginer que c'est Drago et Harry dans Harry Potter.)

Ce livre me rend tellement heureuse. J'ai adoré. Merci Rainbow Rowell car ce livre est juste magique

Je sais pas s'il peut plaîre à tout le monde. Pour quelqu'un pas particluierement attiré par l'univers des livres, de la fanfiction, je lui conseillerais plus Eleonore and Park.

Un roman que j'ai juste adoré. 

 

 

Voir les commentaires

2015-06-17T17:17:50+02:00

New Victoria une dystopie originale et surprenante !

Publié par Dune et Effie

New Victoria

Lia Habel

Résumé :

2195. Nora Dearly, jeune fille de la haute société de New Victoria, est plus intéressée par l’histoire militaire de son pays que par les bals et les jolies robes. Elle n’imaginait pas que la mort de son père, le docteur Dearly, la projetterait au cœur des conflits qui menacent les frontières du pays… Kidnappée par une faction rebelle, Nora doit combattre ses préjugés pour comprendre leurs motivations. Bram Griswold, un jeune soldat courageux et séduisant, entend bien lui ouvrir les yeux sur la véritable menace qui pèse sur les vivants… comme sur les morts.
Mon avis :
 
Plonger au coeur de New Victoria, c'est plonger dans un univers fascinant et étonnant. Je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre à l'ouverture de ce roman. Je pensais que c'était un roman historique. Mais pas du tout. C'est une dystopie et vraiment une excellente dystopie, croyiez-moi !
Avec le succès d'Hunger Games, nous avons eu le droit à une vague de dystopies sur le marché du livre. Je dois avouer que ce n'est pas un genre qui me passionne spécialement, j'aime bien de temps en temps mais ce qui me frustre toujours c'est le manque de développement de l'univers futuriste. Mais dans ce roman, l'univers de Nora Dearly est particulièrement bien construit, complet et expliqué au lecteur. De plus, c'est vraiment une dystopie originale qui mêle science et zombie. Et oui, les zombis. J'adore le mélange, sincèrement.
En effet, une maladie sévit et ceux qui se font mordre meurent pour renaître quelques heures plus tard. J'ai adoré l'exploitation des zombies qui est originale (enfin, je suis pas une experte dans les romans zombies mais j'ai trouvé ça vraiment bien amené, expliqué et exploité.)
Nous avons le droit à quatre points de vue, ce qui m'a, dans un premier temps un peu perturbé. Mais je me suis rapidement habituée et j'ai apprécié ce changement de narrateur qui nous plonge dans la tête de quatre personnages différents, Nora (qui est tout de même la protagoniste principale.), Bram (Aaah, Bram. Mon amoureux zombi.), Victor (le père de Nora) et Pamela (la meilleure amie de Nora). Cela apporte plusieurs points de vue à l'histoire, c'est intéressant.
J'ai également beaucoup apprécié les personnages secondaires même si j'ai trouvé qu'il y en avait presque trop car je mélangeais un peu les amis de Bram. C'est peut-être la seule repproche que je pourrai faire à ce roman. Pourtant, même si tout ces zombis sont nombreux et que je les mélangeais un peu, l'auteure a vraiment fait attention à ce que chacun ait une histoire et soit développé. La seule raison qui me poussait à les mélanger un peu je crois, c'était que je lisais ça quand j'étais un peu fatiguée.
J'ai beaucoup aimé Nora, l'héroïne principale. Elle est forte et intelligente. Quant à Bram, ai-je vraiment besoin de développer ?
C'est réellement un pavé mais je l'ai dévoré assez rapidement. J'ai trouvé l'intrigue un peu lente à démarer mais ça allait encore. Les actions se succèdent, il n'y a pas de place pour l'ennui. 
L'univers comme je l'ai dit est vraiment fascinant et j'ai adoré y "vivre" le temps de quelques heures.
C'est une duologie (et oui, pas une trilogie...Incroyable.), j'espère pouvoir me procurer le deux rapidement ! Je vois pas du tout dans quel sens l'histoire va aller donc ça m'intéresse vraiment. Au fait, Milady l'a ré-édité avec cette couverture dans une édition combinant les deux tomes, édition magnifique soit dit en passant, regardez ICI et ne bavez pas trop.
En résumé, une dystopie qui a vraiment su me charmer par son côté originale, son univers bien développé, ses personnages sympatiques et son intrigue intéressante !
Article de Dune

Voir les commentaires

2015-06-14T20:53:13+02:00

Il paraît que l'amour dure trois ans...

Publié par Dune

L'amour dure trois ans

Frédéric Beigbeder

Résumé :

" La troisième année, il y a une bonne et une mauvaise nouvelle.
La bonne nouvelle : dégoûtée, votre femme vous quitte. La mauvaise nouvelle : vous commencez un nouveau livre. "

Mon avis :

Dans la vie, il y a les gens qui positivent et qui croient. Et puis, il y a les autres.

Marc Marronier fait parti des autres. Les autres, les blasés, ceux qui ne croient en rien, surtout pas en l'amour.

Il raconte dans ce cours livre avec cynisme et humour son divorce avec sa femme, sa nouvelle amante qui arrive dans sa vie. J'avais adoré la plume amère de Beigbeder dans son roman "Mémoire d'un jeune homme dérangé". Je dois avouer que d'habitude, je regarde pas trop les écrivains français qui ont la côte car ce que j'ai lu dans ce genre était rarement terrible (bonjour Musso.) mais j'aime bien cet auteur, définitivement. Pourtant, c'est assez spécial et ça ne plaît vraiment pas à tout le monde. 

Comme je l'avais dit, il faut apprécier ce genre de plume très travaillée, très cynique. Mais personellement, j'aime beaucoup. J'ai immédiatement accroché .(Je dois être relativement pessimiste, au fond, moi aussi.) C'est totalement mon genre d'humour ce sarcasme désabusé.

Pour moi, c'est un livre humoristique  et qui peut éventuellement induire une certaine réflexion sur l'amour mais je ne crois pas qu'il ne faut pas forcément prendre au pied de la lettre, c'est-à-dire, terminer ce livre en se disant "Ohlala, l'amour dure trois ans, flûte, ça fait deux ans et demi que je suis avec mon copain, il est tant que je plaque". 

La fin le montre bien. L'amour n'a vraiment pas de règle. (Que de philosphie dans cette chronique, que de philosphie. Cela ferait pas mal comme sujet de dissert. L'amour a-t-il des règles ? Vous avez quatre heures.) 

Je dis cela car j'ai vu plusieurs avis qui étaient choqués par les propos qui généralisent tout. Je ne crois pas que ce livre généralise l'amour. Marc Marronier, le héros le fait en l'occurence mais je ne pense pas que le message du livre soit le même que les propos du personnage.

 J'ai bien aimé ce personnage, il est très stéréotypés et je pense que dans un sens c'est voulu. Il est poussé au maximum, c'est un pure produit de la société bourgeoise qui croit tout savoir C'est une sorte d'exagération totale voulue.

Je trouve encore une fois que l'auteur a une plume insolante voire provocatrice.

Dans un sens, Marc Maronnier est détestable. Il dit tout savoir de tout, de l'amour, de la vie. Et à aucun moment il avoue avoir tort. Et pourtant, ce côté très blasé et très tétu ne m'a pas dérangé en outre.

Concernant l'histoire, elle raconte la rupture les jours qui suivent et la manière dont il tombe à nouveau amoureux. Une histoire en apparence banale mais qui grâce à la plume ne l'est absolument pas.

C'est un petit roman qui se lit rapidement. Personellement, je l'ai lu d'un coup, c'est agréable à lire. La longueur convient bien car si ça avait été plus long, ça aurait été un peu lourd. Trop de Beigbeder tue le Beigbeder.

J'espère pouvoir voir le film prochainement et même découvrire d'autres livres de cet auteur, ça me semble être des lectures parfaites pour l'été !

En résumé, un livre m'a plu notamment grâce à cette plume cynique et ce style d'écriture propre à l'auteur. Une bonne découverte !

Article de Dune

Voir les commentaires

2015-06-07T18:46:48+02:00

Ici et maintenant, un roman vite lu, vite oublié...

Publié par Dune

Ici et maintenant

Ann Brashares

Résumé :

Suivez les règles.
Souvenez-vous de ce qui s'est passé.
NE TOMBEZ JAMAIS AMOUREUX.

Voici l'histoire de Prenna James, une jeune fille de dix-sept ans qui a immigré aux Etats-Unis, à New York, à l'âge de douze ans. Mais Prenna ne venait pas d'un autre pays. Elle venait... d'une autre époque, du futur. Prenna et ceux qui ont fui avec elle jusqu'au temps présent, doivent suivre un ensemble de règles strictes pour assurer la survie du genre humain : ne jamais révéler d'où ils viennent, ne jamais interférer dans le cours de l'Histoire, et ne jamais développer de relations intimes avec quiconque en dehors de leur communauté. Mais Jenna rencontre Ethan Jarves...
Mon avis :
Ann Brashares n'aura réussi à m'enchanter qu'avec sa série "Quatre filles et un jean". Ses autres romans m'ont absolument pas plu et avec celui-ci, j'ai passé un bon moment mais sans plus. Pour commencer, je propose à ce qu'on fasse une minute de silence pour une si belle couverture associée à un contenu si...Plat.
 
Pourtant, à la base, j'adore les romans qui parlent de voyage dans le temps. C'est vraiment une notion qui me fascine. Mais j'ai été bloquée dans ma lecture par plusieurs points. Premièrement, les personnages. Nous avons d'un côté Prenna et d'un autre Ethan. Je passerai sous silence la non-profondeur totale des personnages. Mais il y a une surtout une sorte d'histoire d'amour qui semble un peu sortir de nulle part et d'une niaiserie presque intescriptible. De quoi faire une overdose de papillons et de barbapapas. 
Ensuite, ils sont censés sauver le monde (admettez, qu'en soi, c'est tout de même une petite resposabilité. Une petite.) et ils vont : 1. Jouer aux cartes 2. Faire des petits tours sur la plage, au calme, 3. Flirter 4. Manger des trucs stylée 5. Finaliser un peu leur plan (quand même, hein.) 
Je trouve que c'est dommage que l'histoire avec un peu plus de développement serait bien mieux. Mais en l'occurence, on ne sait rien du futur ou presque. On sait qu'il y a une maladie (un virus du sang) il me semble. Je me souviens avoir repérer des incohérances, par ailleus mais je dois avouer que le livre n'est tellement pas marquant que je les ai oubliées.
Le truc, c'est que le virus du sang existe déjà actuellement et qu'on sait comment le guérire. Ademettons, c'est un virus qui a dégéneré. Je tiens à également poser une petite question : s'ils sont capables de créer un système pour remonter le temps et que ce virus du sang sévit depuis des années, comme ça se fait qu'ils n'aient pas trouvé un remède ? (Depuis des années, je souligne.) Sincèrement, entre perturber le cadre spatio-temporel (ce qui avouons-le est un peu risqué et complexe.) et chercher un antidote, qu'est-ce qui vous paraît le plus simple ? En plus, les voyageurs dans le temps refusent d'intervenir pour sauver l'avenir de l'humanité car c'est plus simple de ne rien faire. (On est bien d'accord, c'est de l'égoïsme pur.) 
La plume de l'auteure est bien sans plus. J'ai rapidement lu ce roman. Tout aussi vite que je l'oublierai.
Un roman pas si intéressant en somme. Dommage.
Article de Dune
 

Voir les commentaires

2015-06-03T13:02:00+02:00

Tous les héros s'appellent Phénix plante pleins de coups dans mon coeur...

Publié par Dune

Tous les héros s'appellent Phénix

Nastasia Rugani

Mon avis:

Lorsque Phénix et sa petite soeur Sacha se font raccompagner par le professeur d'anglais, elles n'imaginent pas que celui-ci va également séduire leur mère. Bien vite, elles se rendent compte que l'homme est un peu trop strict et autoritaire, parfois dur et cassant sans raison...
Mon avis :
 
 
Je n'avais jamais vraiment entendu parler ce livre mais je dois avouer que le titre m'a immédiatement intrigué. Il faut dire que cette maison d'édition offre toujours des romans de qualité...Je l'ai dévoré en à peine quelques heures. Ce n'est pas un pavé. Il est court mais frappant. (sans mauvais jeu de mot) 
Il parle de deux soeurs : Phénix et Sacha. Leur père vient de quitter la maison, sans un mot et leur mère est quelque peu dépressive. Sacha et Phénix sont réellement des héroïnes attachantes. Sacha, la petite soeur est une petite fille hors du commun, intelligente, bavarde, joyeuse et curieuse. Phénix, qui est bien plus renfermée sur elle-même, s'occupe avec de sa soeur avec tendresse et veille sur elle. Et puis, il y a Merlin. Merlin le garçon du vendredi. Leur vie, malgré ses défauts se déroule doucement. Mais l'arrivé du professeur d'anglais dans leur vie et dans leur maison change tout...
 
Ce livre m'a juste bouleversé. J'ai souri avec Sacha, je me suis indignée, inquietée, j'ai pleuré, je me suis attendrie. Les personnages semblent tellement réels.
 Je me suis pas mal indentifiée à Phénix ce qui rendait le livre encore plus poignant. Son courage est tellement touchant. 
 
La plume de l'auteure est très belle. Elle est poignante, efficace et ses tournures de phrases sont parfois poétique... Le sujet est sensible mais elle reste très délicate. On sent vraiment la tension monter petit à petit et plus on avance dans le récit, plus j'avais le coeur qui se serrait et je tournais les pages rapidement. J'ai fermé le livre avec regrets et plus je voyais les pages défiler, plus je redoutais le moment où j'allais quitter les deux soeurs. La fin est un peu abrupte. Est-elle réaliste ? Je ne sais pas vraiment mais je l'ai appréciée.
 
Je peux le dire, ce livre est un réel coup de coeur ! J'ai réellement ressenti tellement de chose. Mine de rien, ce livre est pour moi, une petite perle.
 
En résumé, un roman fort à lire de toute urgence !
 
Article de Dune

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog