Archives

2015-09-21T17:52:47+02:00

Jane Eyre, un magnifique classique...

Publié par Dune

Jane Eyre

Charlotte Brontë

Résumé :

Jane Eyre est pauvre, orpheline, pas très jolie. Pourtant, grâce à sa seule force de caractère, et sans faillir à ses principes, elle parviendra à faire sa place dans la société rigide de l'Angleterre victorienne et à trouver l'amour... Une héroïne qui surmonte les épreuves sans perdre foi en son avenir, une intrigue où se succèdent mystères et coups de théâtre, une passion amoureuse qui défie tous les obstacles : le plaisir de lire Jane Eyre est toujours aussi vif. Comme elle, on veut croire que rien n'est écrit d'avance et que la vie réserve des bonheurs imprévus.
Mon avis :

Jane Eyre parle d'une femme (sans surprise, ladite Jane Eyre), élevée par ses cousins qui la considère comme une moins que rien (une sorte de Cendrillon.) Ce roman narre donc sa vie, pas facile, et son esprit toujours humble malgré les différentes situations. Cela parle d'amour mais pas seulement.

Pour ma part, j'ai beaucoup apprécié ma lecture. Peut-être que je m'habitue mais j'ai trouvé la plume de Brontë très belle et abordable. Je n'ai pas eu spécialement de difficultés avec son écriture, ce qui arrive parfois lorsque je lis des classiques. Ma lecture était donc fluide, et j'ai dévoré mon livre, toujours plus curieuse de découvrire ce qui allait arriver à Jane.

Je me suis attachée à elle et à son caractère très "droit", très humble malgrés toutes les circonstances. Quant à l'histoire d'amour... Elle a juste ravi mon coeur de romantique. J'ai été étonnée, je dois dire par l'aspect un peu plus sombre de l'histoire, si l'on compare à Orgueil et Préjugés, l'histoire est bien plus tourmentée. Mr Rochaster est un personnage assez étrange, j'avais dû mal à le saisir, je l'avoue. Mais Jane est également un personnage bizarre et donc leur entente est assez mignonne.

J'adore l'ambiance, le contexte de l'Angleterre à cette époque. C'est vraiment un temps où j'aime me plonger même si c'est de loin facile d'y vivre.

La plume de l'auteure est belle et efficace voire presque humoristique (Bon, c'est un humour subtile, c'est pas les Guignols de l'info, hein.) Il y a une critique de l'époque omni-présente très intéressante et une image de la femme aussi très intéressante pour l'époque. 

La présence du mystère dans l'histoire rend le livre passionnant et un l'ambiance un peu mystérieuse et effrayante (Je suis facilement effrayée, je l'avoue.) 

En résumé, je regrette absoluemnt pas ma lecture de ce classique que j'ai beaucoup apprécié, je ne pouvais m'arrêter de lire. Je le conseille vivement même pour ceux qui n'aiment pas trop ce style de littérature habituellement.

Voir les commentaires

2015-09-21T17:52:42+02:00

La voleuse de livres vole mon coeur...

Publié par Dune

La voleuse de livres

Marcus Zusak

Résumé :

Leur heure venue, bien peu sont ceux qui peuvent échapper à la Mort. Et, parmi eux, plus rares encore, ceux qui réussissent à éveiller Sa curiosité. Liesel Meminger y est parvenue. Trois fois cette fillette a croisé la Mort et trois fois la Mort s'est arrêtée. Est - ce son destin d'orpheline dans l'Allemagne nazie qui lui a valu cet intérêt inhabituel ou bien sa force extraordinaire face aux événements ? A moins que ce ne soit son secret... Celui qui l'a aidée à survivre. Celui qui a même inspiré à la Mort ce si joli surnom : la Voleuse de livres...
Mon avis :
 

C'est très intelligent de donner la parole à la mort. Après tout, elle est omniprésente dans la guerre. Marcus Zusak a une plume forte, efficace et prenante. J'étais aggripée à mon livre, désireuse de connaître la suite. 

Il y a tellement de choses à dire sur ce livre. Je pourrais parler du fait que l'auteur a choisi de contextualiser son histoire chez les allemands, fait assez rare. Il a choisi de nous montrer que les héros ne sont pas forcément ceux dont on lit les noms dans nos livres d'histoires. Les héros se sont aussi eux, ceux qui, sans trop en demander et prenant leur courage à deux mains, ont abrités des juifs dans leurs caves. Je pourrais aussi parler de l'amitié entre Lisel et Rudy, une amitié rythmé de blagues, de vols et de courses effrenées.  Ou alors, je pourrais parler des mots que Lisel va utiliser pour décrire le monde à Max, l'homme juif caché.

Mais au lieu de vous en parler, je vous invite à lire ce livre et à écouter la voix tragique parfois sarcastique de la mort...Une excellente lecture !

Article de Dune

Voir les commentaires

2015-09-07T10:56:49+02:00

Your voice is all I hear, un récit puissant...

Publié par Dune

Your voice is all I hear

Leah Scheier

Résumé :

Everything about Jonah is unexpected. On the first day of school, he sits next to April, when he could have chosen to sit with the popular girl. He turns down an invitation to join the school team and declares he'd rather paint. He encourages April to develop her musical talent and shrugs off the bullies that torment them.

April isn't surprised to find herself falling for Jonah. The unexpected part is when he falls for her too.

But the giddy happiness of their first romance begins to fade when Jonah's unpredictability begins to take a darker turn. April understands that her boyfriend is haunted by a painful memory, but his sudden mood swings worry her. She can't explain his growing fear of cellphones, electric keyboards, and of sounds that no one else can hear. Still, no matter what happens, April is sure that she'll always stand by him.

Until Jonah finally breaks and is committed to a psychiatric ward.

Until schizophrenia changes everything.

Though everyone urges her to let him go, April stays true to Jonah. But as the boy she adores begins to disappear in front of her, she has to face her worst fear: that her love may not be enough to save him.
 

Mon avis :

Je dois dire que j'ai choisi ce roman un peu sur un coup de tête alors que je faisais mes petites recherches sur Netgalley. La couverture et le titre me plaisait, j'ai pas vraiment cherché plus loin. Je me suis retrouvée face à un récit bouleversant qui parlait d' une maladie très peu abordée dans la littérature adolescente : la schizophrénie.

Nous rencontrons April, une jeune fille mal dans sa peau, quelque peu triste et déprimée car sa meilleure amie (et seule amie) a changé d'établissement. Le premier jour, elle fait la rencontre de Jonah, un garçon spécial mais gentil. Très rapidement, ils tombent amoureux. Mais c'est sans compter la maladie qui guette Jonah et de terribles choix les attendent. 

C'est un récit réellement dur mais à mon sens, terriblement réaliste. L'auteure ne va pas atténuer la difficulté de la situation ni l'emplifier. Elle raconte avec justesse une terrible histoire d'amour. 

Je dois dire que j'ai été très rapidement emportée dans le récit. Je me suis attachée à April mais aussi à Jonah... L'émotion qui se dégage de ce roman est puissante. Je suis passée par différents stades : incompréhension, colère, tristesse. Tristesse. Tristesse.

C'est assez terrible car à travers ce roman, l'auteure dénonce le fait que la schizophrénie est une maladie pour beaucoup honteuse. Je n'avais jamais vraiment vu ça comme ça (d'ailleurs, je ne m'étais pas vraiment penchée sur le sujet) mais  ça m'a juste brisé le coeur. J'étais totalement révoltée.

"A person sick with cancer has the support of the community. Everyone bands together and tries to help. Friends organize runs for a cure (...) Next door neighbors bring tuna casserole to the family. There are no casseroles for Schizophrenia. People are afraid, so they keep away. The families are embarrassed, so they hide. They pretend that their son or daughter has gone abroad or is busy at school-anything to avoid telling the truth."

"Une personne cancereuse est soutenue par tout le monde. Tout le monde fait équipe et tente d'aider. Les amis organisent des marathons (..), les voisins apportent de la vaiselle à la famille. Il n'y a pas de vaisselle pour la Schizophrénie. Les gens sont effrayés, alors, ils s'éloignent. Les famillent sont embarssés, ils se cachent. Ils prétendent que leur fils  ou leur fille est partie ou est occupée à l'école pour éviter à avoir à dire la vérité."

(-Dune traductrice en chef.)

On réalise à quel point c'est difficile. On s'en doute bien sûr mais en lisant cette histoire, on se retrouve face à la situation. Comment ne pas être touché par le courage d'April ? Elle n'abandonne pas et continue de supporter son amoureux envers et contre tout. Même s'il n'est plus vraiment là. C'est ça qui est vraiment tragique, c'est qu'elle se bat contre l'imbattable. Contre une maladie qui peut être atténuée mais jamais vraiment guérie. 

En résumé, ce livre raconte brillament une histoire terrible. A lire de toute urgence !

Article de Dune 

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog