Archives

2015-10-26T17:38:14+01:00

No et moi, un roman poignant...

Publié par Dune

No et moi

Delphine de Vigan

Résumé :

Lou Bertignac a 13 ans, un QI de 160 et des questions plein la tête. Les yeux grand ouverts, elle observe les gens, collectionne les mots, se livre à des expériences domestiques et dévore les encyclopédies. 
Enfant unique d’une famille en déséquilibre, entre une mère brisée et un père champion de la bonne humeur feinte, dans l’obscurité d’un appartement dont les rideaux restent tirés, Lou invente des théories pour apprivoiser le monde. A la gare d’Austerlitz, elle rencontre No, une jeune fille SDF à peine plus âgée qu’elle. 
No, son visage fatigué, ses vêtements sales, son silence. No, privée d’amour, rebelle, sauvage. 
No dont l’errance et la solitude questionnent le monde.
Des hommes et des femmes dorment dans la rue, font la queue pour un repas chaud, marchent pour ne pas mourir de froid. « Les choses sont ce qu’elles sont ». Voilà ce dont il faudrait se contenter pour expliquer la violence qui nous entoure. Ce qu’il faudrait admettre. Mais Lou voudrait que les choses soient autrement. Que la terre change de sens, que la réalité ressemble aux affiches du métro, que chacun trouve sa place. Alors elle décide de sauver No, de lui donner un toit, une famille, se lance dans une expérience de grande envergure menée contre le destin. Envers et contre tous.

Mon avis :

On les voit sans les voir. On les aperçoit au détour d'un couloir de métro, au détour d'un trottoir, et puis, on détourne les yeux.  On les oublit, avec facilité, on ne veut pas s'en souvenir. Au bout d'un moment, on les voit même plus. Et pourtant, ils sont là. Chaque jour à se battre pour vivre une journée de plus. A se battre contre les regards fuyants, contre le froid, la faim, la saleté. A se battre, avec désespoir, inlassablement, contre l'imbattable.

Et un jour, Lou, une fillette bien dégourdie de treize ans rencontre No, une SDF pas bien plus âgée. Et elle se révolte. Elle décide de sauver cette SDF, de lui offrir un toit, de la nourriture, de l'amitié, S'en suit une étrange histoire où Lou va tout faire pour aider à sortir No de sa situation désespérée. La plume magnifique de l'auteure nous raconte cette histoire qui oscille entre tendresse et violence. 

Comment ne pas être emporté dans cette histoire ? Comment ne pas aimer la délicatesse des mots que De Vigan utilise ? Comment ne pas être touché et ne pas ressortir différent de cette lecture ? 

Ce roman est court (une centaine de pages, a priori) et pourtant, il est puissant. Ce roman, sans tomber dans le pathos, nous décrit une réalité avec beaucoup de justesse.

La fin, qui fait débat et qui plaît à peu de monde m'a pourtant satisfaite. Une autre fin aurait été peu convenue. 

"On est capable d'envoyer des avions supersoniques et des fusées dans l'espace, d'identifier un criminel à partir d'un cheveu ou d'une minuscule particule de peau, de créer une tomate qui reste trois semaines au réfrigérateur sans prendre une ride, de faire tenir dans une puce microscopique  des milliards d'informations. On est capable de laisser mourir des gens dans la rue."

En résumé, ce roman est juste une perle, à mes yeux. Il est à découvrire de toute urgence, si ce n'est pas encore fait !

Article de Dune

Voir les commentaires

2015-10-17T15:13:10+02:00

La bibliothèque des coeurs cabossés, un roman mignon mais...

Publié par Dune

La bibliothèque des coeurs cabossés

Katarina Bivald

Résumé :

Tout commence par les lettres que s'envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant à Haninge en Suède, et Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l'Iowa. Après deux ans d'échanges et de conseils à la fois sur la littérature et sur la vie, Sara décide de rendre visite à Amy. Mais, quand elle arrive là-bas, elle apprend avec stupeur qu'Amy est morte. Elle se retrouve seule et perdue dans cette étrange petite ville américaine. Pour la première fois de sa vie, Sara se fait de vrais amis - et pas uniquement les personnages de ses romans préférés -, qui l'aident à monter une librairie avec tous les livres qu'Amy affectionnait tant. Ce sera pour Sara, et pour les habitants attachants et loufoques de Broken Wheel, une véritable renaissance. Et lorsque son visa de trois mois expire, ses nouveaux amis ont une idée géniale et complètement folle pour la faire rester à Broken Wheel

Mon avis :

Je crois que je deviens vieille (J'ai seize ans, les gars. On ne plaisante plus.)

Non, plus sérieusement, je dois avouer que je deviens de plus en plus exigente avec mes lectures. Ce livre avait tout pour conquérir pour petit coeur. Il parlait de livres. Et on va pas se mentir, qu'aime plus une amoureuse de la lecture que de lire un livre qui parle de livre ? (Ceci est une question réthorique. La réponse est bien entendu, RIEN.) Bref, ce roman était donc bien parti.

Une bibliothécaire suèdoise, Sara, qui suite à un certain nombre de lettres échangées avec une certaine Amy, une personne âgée décide d'aller lui rendre visite dans son petit vilage américain. Arrivée là-bas, elle découvre qu'Amy est brusquement décédée mais décide de vivre quand même quelques temps à Broken Wheel. Pour être sincère, je pense que l'auteure n'a pas eu la chance de séjourner quelques temps aux Etats-Unis car la ville dont elle parle m'a semblé totalement irréaliste. Je pense que c'est ça qui m'a dérangé dans ce roman. Ce côté totalement irréaliste, presque insensé à plusieurs moments. Il y a trop de clichés pour moi. Ce cliché de cette petite ville américaine, ce cliché de la lectrice-rat sans vie sociale etc. Que ça soit dans l'économie, dans les réactions des personnages. Je ne suis pas quelqu'un de spécialement terre à terre mais il y a un moment tout de même où je fronce un peu les sourcils.

En revanche, ce qui m'a plu c'est la manière dont l'auteure parle des amoureux des livres. L'auteur pense qu'un livre peut changer la vie de quelqu'un et c'est une notion très importante dans ce roman. Je crois que c'est ça qui est plaisant dans ce livre. L'amour de l'auteure pour les livres est tellement grand qu'elle parvint à le transmettre à travers son roman. Elle parle merveilleusement bien des livres. Tellement bien que j'ai noté des titres qu'elle citait dans son roman. C'est cette énergie autours du livre qui je pense plaît tant et te fait passer outre ses nombreux défauts. Au final, on sourit et on a le coeur réchauffé par une si jolie énergie positive.

Après, je me demandais si justement il plairaît aux personnes qui n'aiment que moyennement les livres... 

Au final, ce livre m'a plu mais pas autant que je l'espèrais. Il y a trop d'énormités et de clichés pour que je sois totalement conquise. Distrayant, oui et qui donne envie de lire encore plus de livre, c'est vrai, mais qui ne me laissera pas un souvenir impérissable.

Article de Dune

Voir les commentaires

2015-10-11T17:48:35+02:00

Les étoiles en moi, une romance assez plate...

Publié par Dune

Les étoiles en moi

Andrea Seigel et Brent Bradshaw

Résumé :

Je vous présente Magnolia ! Son père est mort, son petit-ami l'a larguée pour s'investir davantage dans sa passion du surf, et sa mère est en dépression à force d'être rejetée des castings pour le nouveau show télé des ménagères... Tout ce que Magnolia cherche, c'est elle-même. Et voici... Ford ! La moitié de sa famille est en prison. L'autre devrait sans doute l'être également. Il vivote grâce à un petit boulot chez un disquaire, et son frère a revendu sa guitare pour quelques pièces. Tout ce que Ford veut, c'est une autre vie. Et Ford rencontra Magnolliia... Quand les deux adolescents sont castés pour Spotlight, la nouvelle téléréalité de concours de chant, ils voient dans cette aventure la possibilité de repartir de zéro. Avec les autres candidats, ils vivent tous ensemble dans une maison à Hollywood et chantent du matin au soir. Jusqu'à ce qu'ils tombent amoureux. Mais leur amour peut-il vraiment être sincère, face à des caméras qui espionnent chacun de leurs mouvements ? Et que faire de leur passé, qui les rattrape plus vite qu'ils ne l'auraient voulu ?
Mon avis :

Je dois avouer que ce roman me tentait depuis sa sortie. J'aimais tout. Le titre (même si concrètement il est moyennement français) , le thème, la couverture, l'idée. De plus, une petite romance pour l'été, ça me tentait pas mal.

Je l'ai lu dans un trajet. C'était rapide, mais sincèrement...J'ai de loin été convaincue.

Il y a énormement de points forts. Le fond de l'histoire est excellent. Une histoire sur un fond de télé-réalité, voilà qui est original ! D'ailleurs, cette partie de l'histoire est vraiment très bien exploitée. Les auteurs semblent réellement savoir de quoi ils parlent et dénonce certains procédés tel que le scénario écrit derrière chaque candidat.

Mais le gros point négatif de ce roman est clairement la romance. (Et le léger problème c'est qu'elle constitue 98% de l'histoire donc forcément, c'est pas terrible.) Elle sort un peu de nulle part. Les héros ont ce qu'on communément le coup de foudre.C'est bien trop rapide. C'est un peu "Wow elle est si belle, je l'aime." "Wow, il est vachement stylé et un peu mystérieux, je l'aime".

C'est typiquement les romances qui m'exaspèrent. Il n'y a pas de poésie, pas d'attractions, rien. 

Et comme la romance tient tout de même une place importante, forcément, je n'ai pas pu m'empêcher de lever les yeux au ciel à plusieurs reprises. Mais sincèrement, c'est si peu crédible. Et en plus, c'est relativement niais. C'est trop surfait, ça sonne faux. Même les personnages sonnent un peu faux. Particulièrement Ford. Je l'ai trouvé franchement stupide. Un peu "simplet". C'est sûrement dû à sa manière d'agir qui est juste...Exasperante. Il est un peu trop "télé-réalité". Je le voyais personellement comme un participant des anges de la téléréalités totalement beauf. 

Maggie m'a un peu plus touché. En effet, elle a perdu son père et elle est poussée par sa mère à participer. 

Le seul truc vraiment sympa dans cette histoire c'était la musique citée . (Wonderall d'Oasis, mes amis...C'est pas n'importe quoi.)

Je ne vais pas m'attarder dessus plus longtemps, pour moi c'était une lecture plate et sans grand intêret à pars de me divertir le temps d'un trajet. Vite lu, vite oublié.

Article de Dune

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog