Archives

2016-04-27T12:24:43+02:00

Nom de code : Verity, un roman passionnant...

Publié par Dune

Nom de code : Verity

Elizabeth Wein

(Marianne Durand : Traductrice)

Résumé:

Il me reste deux semaines à vivre. Ensuite, je sais que vous me tuerez. C'est le sort que vous réservez à tous les espions que vous coincez, non ? Alors autant coopérer, si ça peut m'éviter les interrogatoires brutaux du capitaine SS von Linden. Je vais vous livrer tout ce que je sais de l'effort de guerre britannique : les codes, les lieux, les modèles d'avion... Tout a commencé le jour où j'ai rencontré Maddie. Le pilote qui m'a conduite jusqu'en France, c'était elle. Nous avons tenté une invasion en tandem... Nous formions une équipe du tonnerre.

Mon avis :

Chère Julia,

Tu vois, au bout d'un moment je n'ai plus pu lâcher tes confessions. Je voulais savoir. Je voulais savoir ce qui était arrivé, ce qui t'arrivait. Julia, je dois l'avouer le début de tes confessions m'ont ennuyé. Trop de descriptions d'aviations. Je n'arrive même pas à conduire une trotinette alors toutes ces indications sur la manière dont Maddie a dirigé pour la première fois ces énormes oiseaux en ferraille me paraîssaient très floues. Mais ton style d'écriture, ton sarcasme, ton aplomb et ta manière de raconter ton amitié avec Maddie m'a charmé. J'ai adoré la forme épistolaire du récit. 

Tu vois, on oublie souvent que des femmes ont eu une place importante dans la guerre. On parle peu de ses femmes pilotes qui ont pourtant joué un rôle essentiel. Et j'avais lu peu de livres du point de vue d'aviateurs anglais. (voire rien du tout...) On parle peu de ces héros et héroïnes oubliées. A travers ton récit, on les rencontre, on s'attache à elles, à eux.

Je dois avouer que ton caractère et celui de Maggie m'a charmé. Vous avez à la fois vos qualités, vos défauts. Vous m'avez fait rire et même pleurer (et cela faisait longtemps qu'un livre ne m'avait pas arraché quelques larmes.) J'ai lu vos aventures d'une traite. Impossible de m'arrêter.

Et puis, la forme du roman est très intelligente. C'est littéralement passionant comme idée.

Je n'ai pas grand chose à rajouter Julia. Merci pour tes confessions, merci pour celles de Maggie. Merci de m'avoir émue, fait sourire et passionné. 

Dune

En résumé, un roman à découvrir si la deconde guerre mondiale vous intéresse ! (et pas seulement...)

Voir les commentaires

2016-04-26T18:44:44+02:00

L'année solitaire, un roman à potentiel...

Publié par Dune

(Oh, serait-ce un nouvel article ? Miracle !)

L'année solitaire

Alice Oseman

Résumé :

On est censés vivre la plus belle période de notre vie. On est jeunes, on est en train de décider de notre avenir (c'est en tout cas ce qu'on nous répète), on a des amis. Mais en fait, tous, on attend que quelque chose change. Becky, ma meilleure amie avec qui je rigole de moins en moins. Lucas, qui réapparaît dans ma vie après toutes ces années. Mon frère Charlie, la plus belle personne que je connaisse. Michael Holden, avec son sourire trop grand. Et moi, la fille la plus misanthrope et pessimiste du lycée. On attend tous que quelque chose change.

Mon avis :

"Parfois je déteste les gens. je suis sûre que c'est mauvais pour ma santé mentale."

C'était un très mauvais début.

Ce ton pessimiste d'adolescente râleuse pseudo poétique m'agaçait. Je déteste les adolescents qui jouent au profil type de l'adolescent, torturé, hautain, soit disant poète.

Madame n'aime pas ci, madame prend tout le monde de haut, madame colle des étiquettes.

C'était fatiguant. Rectification, c'est fatiguant. Ce ton pessimiste de jeune fille en mal de rêves, d'optimisme et d'action fait partie intégrante de l'histoire. Mais on doit s'y habituer car au bout d'un moment, une fois qu'on a passé le moment où on veut tuer Tori de ses propres mains, on le remarque de moins en moins. 

Et puis il y a quelque chose qui m'a charmé. Je ne sais pas vraiment ce que c'est, mais je me suis mise à trouver un certain charme à l'histoire.

Je trouve pas que c'est un excellent livre mais je trouve que c'est une excellente plume qui au final observe certains phénomènes sociaux-culturels de manière intéressante, comme le phénomène des blog ou le fait que malgré qu'on soit à travers nos ordinateurs relié au monde, on est jamais aussi seul que lorsqu'on rentre chez soit et que la lumière bleue éclairé notre visage jusqu'à pas d'heure. J'aime aussi le fait que le livre ne régle finalement pas tous les problèmes, ne résous pas tout, on ne sait pas à la fin ce que pensent tous les personnages, et par exemple, on ne comprend pas vraiment Luca, et au fond, ça m'a plu. Car on comprend rarement vraiment pourquoi les gens agissent d'une manière qui nous paraît illogique surtout quand ils agissent de manière égoïste ou par rapport à leur sentiment.

Il y a des scènes qui sont magnifiquement écrites notamment la scène du baiser (c'est pas vraiment un spoiler, ne me dites pas que vous investissez dans des livres et que vous ne savez pas que vous allez trouver un bisou au détour d'une page.)

Le problème de ce livre c'est peut être l'héroïne. "Moi je me plains, ma vie est nulle, je suis une adolescente malheureuse". Rah. Okay, l'adolescence ça craint (mais bon j'imagine que c'est pas le seul truc dans la vie qui craint) mais bon, ça veut pas dire qu'il faut rester aussi inactif qu'une flaque. Surtout que se plaindre à longueur de journée ne rend pas la situation meilleure. 

Donc c'est surtout le ton complément pessimiste de l'héroïne qui m'a fortement agacé mais sinon, je trouve que l'auteure est clairement prometteuse !

Article de Dune

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog