Archives

2016-07-29T17:52:26+02:00

Hopeless me laisse perplexe....

Publié par Dune

(Oui, j'ai essayé de faire une rime, dans le titre. Oui, il y a encore du progrès à faire.)

Hopeless

Colleen Hoover

Résumé :

Sky, 17 ans, vit avec sa mère adoptive Karen. Après plusieurs années de scolarisation à domicile, elle débute sa dernière année de lycée dans un nouvel établissement où elle ne connaît quasiment personne. Peu importe, de toute façon, Sky ne ressent aucune émotion pour personne depuis son enfance. Alors quand elle croise Holder, le bad boy du lycée, elle est surprise de l'effet qu'il a sur elle. Sky comprend rapidement qu'Holder n'est pas celui que tout le monde croit et leur relation devient passionnée. Peu à peu, elle découvre grâce à lui la vérité sur son passé. Tous deux étaient amis et voisins dans leur enfance. Mais elle ne s'en souvient pas...
Mon avis :

Le problème des livres qu'on trouve un peu nul, c'est qu'on en garde pas un souvenir éblouissant. Et si, comme moi, on met trente ans avant de se décider à faire une chronique, c'est pas forcément facile de tout se souvenir. Mais pour vous, je vais me creuser la mémoire et passer outre la seule impression que je garde de ce livre : pas terrible.

Le début est plutôt basique et d'une niaserie à couper le souffle. Deux personnages se rencontrent, une jeune fille qui embrasse tout ce qui bouge et un gars hyper beau qui la suit jusqu'à chez elle et qui connaît tout de son identité, si je me souviens bien.

Bon, parlons de la fille qui embrasse tout ce qui bouge : Sky Devis (qui précise plusieurs fois que non, elle n'est pas une allumeuse ou tout ce qui pourrait se ramener à une fille aux moeurs légères.) (Parce que bon, ça pourrait choquer le public, tout de même, ohlala. Ou alors, on pourrait ne pas s'attacher à elle.)

Pour ma part, je trouve ça ridicule, qu'elle précise je ne sais combien de fois qu'elle n'est pas une allumeuse. Comme si le fait qu'elle n'en soit pas une ou qu'elle en soit une allait nous la faire apprécier plus ou moins ?

Bref. Le protagoniste masculin est juste un psychopathe, de prime abords mais c'est pas grave parce qu'il est beau. Imaginez. Vous rencontrez un type au supermarché qui veut voire votre carte d'identité et je ne sais pourquoi, vous lui montrez. Finalement, vous le revoyez. Il a enquêté sur vous et connaît votre adresse, votre date de naissance etc. Que faites vous ?

a) Vous appelez la Police

b) Vous lui dites de vous laisser tranquille

c) Vous partez en courant.

d) Vous le trouvez beau alors vous avez du mal à assimiler que c'est quand même un type étrange.

Bien sûr, l'héroïne choisit l'option d) pour faire continuer l'intrigue. Ce type est louche mais il est beau donc tout va bien. 

On découvre une histoire horrible pour faire pleurer et donner un peu de profondeur à son intrigue. On a d'ailleurs plus l'impression que cette intrigue est plus une excuse pour rendre l'histoire d'amour intéressante que pour réellement complèter le récit mais bon. Il y a des coïncidences de fous mais personne semble s'en émouvoir et voilà, c'est la fin du livre. Au final, c'est moyennement crédible et en vient à supplier tous les auteurs du monde pour qu'il arrêtent d'utiliser de véritables drames pour étoffer leurs histoires.

Article de Dune

Voir les commentaires

2016-07-28T14:41:18+02:00

Le soleil est pour toi, un roman extraordinaire...

Publié par Dune

Le soleil est pour toi

Jandy Nelson

Résumé :

Noah et Jude sont plus que frère et soeur, ils sont jumeaux, fusionnels. Sous le ciel bleu de Californie, Noah, le solitaire, dessine constamment et tombe amoureux de Brian, le garçon magnétique qui habite à côté. Tandis que Jude, l’exubérante, la casse-cou, est passionnée par la sculpture. 
Mais aujourd'hui ils ont 16 ans et ne se parlent plus. Un événement dramatique les a anéantis et leurs chemins se sont séparés. Jusqu'à ce que Jude rencontre un beau garçon écorché et insaisissable, ainsi que son mentor, un célèbre sculpteur...
Chacun des deux jumeaux doit retrouver la moitié de vérité qui lui manque.


Mon avis :

Holà chicos ! 

Jandy Nelson, comme ses personnages, sait peindre. Elle peint des personnages complexes, écorchés, des histoires tristes, des histoires d'amour, de séparations et de retrouvailles.

Cette histoire m'a réellement tenu en haleine. J'ai aimé la poésie qu'elle dégageait, la manière dont l'auteure parlait de l'art. C'est tellement bien écrit, c'est frappant. Certaines phrases sont magnifiques et continuent à me trotter dans la tête même quelques semaines après ma lecture. (Oui, cette chronique est définitivement en retard...)

Je dois dire qu'il m'arrive de me lasser un peu des romans Young Adult. Je trouve qu'ils se ressemblent, ces héros magnifiques et torturés. Mais ceux là, c'est différent. Ils sont écorchés, fascinés par l'art, cruels parfois, désespéré, amoureux. Je me dis qu'on pourrait les connaître, les croiser au détour d'une rue. Je me sentais proche d'eux, peut-être que j'avais l'impression d'avoir un peu d'eux en moi.

On suit alternativement le point de vue de Noah puis Jude. Ils racontent tout deux un temps. Noah raconte leur treize ans et Jude, leur seize ans. Leurs voix se mêlent pour ne faire qu'un seul récit, un récit fort et prenant. Le passé et le présent s'alterne et petit à petit, tout se démèle, on commence à comprendre ce qui s'est passé. C'est un roman qui aborde beaucoup de thèmes différents mais qui parle particulièrement de l'adolescence, thème qui est abordé avec finesse.

"Cela demande du courage de grandir et de devenir qui tu es réellement." C'est d'ailleurs avec cette phrase de Cummings qu'est illustré le livre.

J'ai l'impression de ne pas pouvoir écrire une chronique qui montre vraiment à quel point ce livre est génial. Du coup, je m'arrête là avec juste une recommandation : Lisez ce livre.

Ce roman est définitivement un énorme coup de coeur que je conseillerais à tout le monde.

A découvrir de toute urgence, donc !

 

Voir les commentaires

2016-07-13T10:55:37+02:00

Les petites reines, une lecture rafraîchissante !

Publié par Dune

Les petites reines

Clémentine Beauvais

Résumé :

À cause de leur physique ingrat, Mireille, Astrid et Hakima ont gagné le « concours de boudins » de leur collège de Bourg-en-Bresse. Les trois découvrent alors que leurs destins s’entrecroisent en une date et un lieu précis : Paris, l’Élysée, le 14 juillet. L’été des « trois Boudins » est donc tout tracé : destination la fameuse garden-party de l’Élysée !!! Et tant qu’à monter à Paris, autant le faire à vélo – comme vendeuses ambulantes de boudin, tiens ! Ce qu’elles n’avaient pas prévu, c’est que leur périple attire l’attention des médias… jusqu’à ce qu’elles deviennent célèbres !!! Entre galères, disputes, rigolades et remises en question, les trois filles dévalent les routes de France, dévorent ses fromages, s’invitent dans ses châteaux et ses bals au fil de leur odyssée. En vie, vraiment.
 

Mon avis :

Je ne compte plus le nombre de livres que j'ai lu où c'était écrit " Je ne suis pas très jolie mais j'ai un visage en forme de coeur, des yeux verts et de cheveux de jais" et je compte plus non plus le nombre de fois où j'ai levé les yeux aux ciels, à la fois amusée et agacée. 

Ce livre c'est tout le contraire. Mireille est un boudin. C'est ainsi qu'elle se désigne avec sarcasme et que les autres la désigne. Astrid et Hakima, plus jeunes, ont été élues respectivement boudin d'argent et boudin de bronze. Alors qu'elles devraient s'apitoyer sur leur sort et ne plus sortir de leur chambres jusqu'en 2046, elles décident d'aller jusqu'à Paris en vélo. .. Et deviennent célèbres ! N'est-ce pas un pitch à la fois fraisoriginal, rocambolesque et amusant ?

Sincèrement, j'ai adoré ma lecture. 

J'ai été charmée par chacun des personnages et je les ai quittés avec regrets.

On sent le coeur de chaque personnage battre, on s'attend à les croiser dans la rue. Ils sont imparfaits, à la fois naïfs et rêveurs, comabtifs et forts. On les aime, les comprend, compatis. Ils deviennent des amis, des visages que l'on connaît. Ils sont tous si complexes qu'ils nous paraissent réels.

La plume de l'auteure est agréable et fluide et le ton de la protagoniste principale est assez sarcastique, ce qui m'a fait sourire un certain nombre de fois.

Ce roman aborde énormement de thématiques intéressantes, comme l'amitié, la beauté, la guerre , le féminisme ou la famille. Avec finesse et franchise, l'auteure nous parle de la cruauté de la jeunesse et nous montre qu'il existe une rempart face  à cela : l'humour.

Je trouve que les romans de Clémentine Beauvais sont assez extraordinaire et valent sincèrement le détour. 

En résumé, ce roman est une perle : il sort de tout ce que j'ai pu lire à présent et vaut sincèrement le détour.

Article de Dune

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog