Articles avec #aventure catégorie

2016-08-11T18:29:33+02:00

TMI : les origines, une saga haute en couleur !

Publié par Dune

The Mortal Instrument

Cassandra Clare

TMI : les origines, une saga haute en couleur !

(J'ai voulu faire une photo stylée en mode tumblr mais disons que c'est pas encore ça, hein... Mais pour voir mes maigres tentatives, j'ai un compte instagram où je tente tant bien que mal d'être régulière dans mes post, c'est freedom.dreams.books)

 

Résumé :

Tessa Gray, une jeune américaine arrive à Londres. Là, elle découvre le monde obscure des chasseurs d'ombre ainsi que ses pouvoirs étranges...

 

Mon avis :

J'avais bien aimé la saga The Mortal Instrument mais sans plus, au final. J'ai d'ailleurs jamais lu la fin de la deuxième trilogie. (Enfin, j'ai lu 4 tomes sur 6, en résumé.)

J'adorais l'univers mais je le trouvais pas assez développé. Et au bout de deux tomes, je ne pouvais plus supporter Clary et Jace, ce qui est plutôt embêtant, quand on sait que ces les protagonistes principaux.

  

Mais cette saga m'intriguait car, elle développait à nouveau l'univers des chasseurs d'ombres que je trouvais très intéressant.

Là, nous sommes plongés au dix-neuvième siècle en la compagnie de Tessa Gray, une jeune fille aux pouvoirs étranges qui se plonge dans l'univers des chasseurs d'ombres. Premièrement, j'ai juste adoré le cadre (le dix-neuvième siècle...) et l'ambiance de Londres de cette époque, qui est assez sombre. Là, elle rencontre Will Herondale et Jem Carstairs ainsi que Jessamine, Charlotte et Henry qui font parti de l'Institut.

Je trouve sincèrement que l'écriture de Cassandra Clare s'est améliorée dans cette saga. Alors que je ne la trouvais pas terrible dans The Mortal Instrument, là, elle est beaucoup plus travaillée et intéressante. Les personnages sont attachants et profonds. J'ai beaucoup apprécié que le livre soit parsemé de citations de classiques littéraires. Will et Tessa sont de grands amateurs de littérature et donc, il y a cette dimension qui accompagne le récit et qui forge leur relation. 

J'ai dévoré cette série en moins de deux jours, et pourtant c'est des pavés. Je ne dirais pas que c'est exempt de défauts mais je dois avouer que c'est la saga idéal quand on rêve d'aventure, d'amour et de magie.

C'est vrai que l'intrigue est prévisible par moment MAIS elle ne l'est pas tout le temps (ce qui change de The mortal instrument.) Et oui, il y a un triangle amoureux mais il se résout d'une manière étonnante. En plus, il y a la présence importante de Magnus Bane (ce personnage pourrait apparaître dans l'annuaire téléphonique, je le lirai juste pour le plaisir de voir son nom.)

En résumé, une saga géniale à découvrir absolument !

Article de Dune

Voir les commentaires

2016-07-13T10:55:37+02:00

Les petites reines, une lecture rafraîchissante !

Publié par Dune

Les petites reines

Clémentine Beauvais

Résumé :

À cause de leur physique ingrat, Mireille, Astrid et Hakima ont gagné le « concours de boudins » de leur collège de Bourg-en-Bresse. Les trois découvrent alors que leurs destins s’entrecroisent en une date et un lieu précis : Paris, l’Élysée, le 14 juillet. L’été des « trois Boudins » est donc tout tracé : destination la fameuse garden-party de l’Élysée !!! Et tant qu’à monter à Paris, autant le faire à vélo – comme vendeuses ambulantes de boudin, tiens ! Ce qu’elles n’avaient pas prévu, c’est que leur périple attire l’attention des médias… jusqu’à ce qu’elles deviennent célèbres !!! Entre galères, disputes, rigolades et remises en question, les trois filles dévalent les routes de France, dévorent ses fromages, s’invitent dans ses châteaux et ses bals au fil de leur odyssée. En vie, vraiment.
 

Mon avis :

Je ne compte plus le nombre de livres que j'ai lu où c'était écrit " Je ne suis pas très jolie mais j'ai un visage en forme de coeur, des yeux verts et de cheveux de jais" et je compte plus non plus le nombre de fois où j'ai levé les yeux aux ciels, à la fois amusée et agacée. 

Ce livre c'est tout le contraire. Mireille est un boudin. C'est ainsi qu'elle se désigne avec sarcasme et que les autres la désigne. Astrid et Hakima, plus jeunes, ont été élues respectivement boudin d'argent et boudin de bronze. Alors qu'elles devraient s'apitoyer sur leur sort et ne plus sortir de leur chambres jusqu'en 2046, elles décident d'aller jusqu'à Paris en vélo. .. Et deviennent célèbres ! N'est-ce pas un pitch à la fois fraisoriginal, rocambolesque et amusant ?

Sincèrement, j'ai adoré ma lecture. 

J'ai été charmée par chacun des personnages et je les ai quittés avec regrets.

On sent le coeur de chaque personnage battre, on s'attend à les croiser dans la rue. Ils sont imparfaits, à la fois naïfs et rêveurs, comabtifs et forts. On les aime, les comprend, compatis. Ils deviennent des amis, des visages que l'on connaît. Ils sont tous si complexes qu'ils nous paraissent réels.

La plume de l'auteure est agréable et fluide et le ton de la protagoniste principale est assez sarcastique, ce qui m'a fait sourire un certain nombre de fois.

Ce roman aborde énormement de thématiques intéressantes, comme l'amitié, la beauté, la guerre , le féminisme ou la famille. Avec finesse et franchise, l'auteure nous parle de la cruauté de la jeunesse et nous montre qu'il existe une rempart face  à cela : l'humour.

Je trouve que les romans de Clémentine Beauvais sont assez extraordinaire et valent sincèrement le détour. 

En résumé, ce roman est une perle : il sort de tout ce que j'ai pu lire à présent et vaut sincèrement le détour.

Article de Dune

 

Voir les commentaires

2015-07-04T10:47:17+02:00

Champion, un final haletant ...

Publié par Dune

Champion

Marie Lu

Résumé :

 

June et Day ont tout sacrifié pour la République.
Leur pays est à l'aube d'une renaissance... jusqu'au jour où un nouveau virus, plus dangereux que tous les précédents, déclenche une vague de panique à la frontière ennemie. La guerre menace d'éclater.
June est la seule à détenir la clé pour défendre sa patrie. Mais sauver la vie de milliers de personnes suppose un sacrifice terrible, pour elle comme pour celui qu'elle aime.

Mon avis :

Marie Lu l'a fait. Ecrire un troisième tome à la hauteur de la série. Souvent les troisièmes tomes des séries se révèlent décevants. (Bon, on va pas se mentir, il est rare que j'arrive au troisième tome mais bon.) Jusque là, cette série n'avait fait que me combler. J'appréhendais donc tout de même ma lecture et... C'était génial.

 

Je crois que la fin n'aurait pas pu être plus parfaite, plus juste. 

Je n'arrivais plus à arrêter ma lecture, impossible de poser mon livre. C'est addictif.

La plume de l'auteure, sans être exceptionelle est efficace et fluide.

Le monde développé est réellement intéressant, complet et développé. De toutes les dystopies que j'ai lu, c'est de loin la plus intelligente, la plus développée, la meilleure (avec Hunger Games, mais Hunger Games, c'est Hunger Games). L'auteure ne se contente pas de développer l'univers juste autours de ses personnages, elle fait bien plus. On va à la rencontre de la planète et de son évolution fictive, c'est vraiment génial.

Les personnages. Que dire des personnages ? Encore une fois, ils semblent réels. Ils ne sont pas bons ou mauvais, ils sont vivants, réels. Que ce soit Day ou June ou même Tess ou Thomas, des personnages secondaires que l'auteure prend le temps de développer. J'ai particulièrement apprécié le développement de Thomas. Je ne m'y attendais pas et son histoire m'a presque émue aux larmes. Je suis réellement contente que l'histoire d'amour ne prenne pas une place énorme sur l'intrigue.

Elle est bien présente mais ce n'est aps un obstacle au développement de l'histoire et c'est tout sauf niais. 

Si je devais opposer une petite réticence, c'est peut-être que certaines scènes d'actions sont un peu longues. Je dois avouer avoir survolé un peu ces scènes. Mais elles sont, par ailleurs très bien décrites et très bien faites.

En résumé, ce tome conclut merveilleusement bien cette saga dystopique qui est sans aucun doutes, une des meilleures que j'ai lu.

Tome 1 / Tome 2

June et Day ont tout sacrifié pour la République.
Leur pays est à l'aube d'une renaissance... jusqu'au jour où un nouveau virus, plus dangereux que tous les précédents, déclenche une vague de panique à la frontière ennemie. La guerre menace d'éclater.
June est la seule à détenir la clé pour défendre sa patrie. Mais sauver la vie de milliers de personnes suppose un sacrifice terrible, pour elle comme pour celui qu'elle aime.
 

Voir les commentaires

2015-06-17T17:17:50+02:00

New Victoria une dystopie originale et surprenante !

Publié par Dune et Effie

New Victoria

Lia Habel

Résumé :

2195. Nora Dearly, jeune fille de la haute société de New Victoria, est plus intéressée par l’histoire militaire de son pays que par les bals et les jolies robes. Elle n’imaginait pas que la mort de son père, le docteur Dearly, la projetterait au cœur des conflits qui menacent les frontières du pays… Kidnappée par une faction rebelle, Nora doit combattre ses préjugés pour comprendre leurs motivations. Bram Griswold, un jeune soldat courageux et séduisant, entend bien lui ouvrir les yeux sur la véritable menace qui pèse sur les vivants… comme sur les morts.
Mon avis :
 
Plonger au coeur de New Victoria, c'est plonger dans un univers fascinant et étonnant. Je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre à l'ouverture de ce roman. Je pensais que c'était un roman historique. Mais pas du tout. C'est une dystopie et vraiment une excellente dystopie, croyiez-moi !
Avec le succès d'Hunger Games, nous avons eu le droit à une vague de dystopies sur le marché du livre. Je dois avouer que ce n'est pas un genre qui me passionne spécialement, j'aime bien de temps en temps mais ce qui me frustre toujours c'est le manque de développement de l'univers futuriste. Mais dans ce roman, l'univers de Nora Dearly est particulièrement bien construit, complet et expliqué au lecteur. De plus, c'est vraiment une dystopie originale qui mêle science et zombie. Et oui, les zombis. J'adore le mélange, sincèrement.
En effet, une maladie sévit et ceux qui se font mordre meurent pour renaître quelques heures plus tard. J'ai adoré l'exploitation des zombies qui est originale (enfin, je suis pas une experte dans les romans zombies mais j'ai trouvé ça vraiment bien amené, expliqué et exploité.)
Nous avons le droit à quatre points de vue, ce qui m'a, dans un premier temps un peu perturbé. Mais je me suis rapidement habituée et j'ai apprécié ce changement de narrateur qui nous plonge dans la tête de quatre personnages différents, Nora (qui est tout de même la protagoniste principale.), Bram (Aaah, Bram. Mon amoureux zombi.), Victor (le père de Nora) et Pamela (la meilleure amie de Nora). Cela apporte plusieurs points de vue à l'histoire, c'est intéressant.
J'ai également beaucoup apprécié les personnages secondaires même si j'ai trouvé qu'il y en avait presque trop car je mélangeais un peu les amis de Bram. C'est peut-être la seule repproche que je pourrai faire à ce roman. Pourtant, même si tout ces zombis sont nombreux et que je les mélangeais un peu, l'auteure a vraiment fait attention à ce que chacun ait une histoire et soit développé. La seule raison qui me poussait à les mélanger un peu je crois, c'était que je lisais ça quand j'étais un peu fatiguée.
J'ai beaucoup aimé Nora, l'héroïne principale. Elle est forte et intelligente. Quant à Bram, ai-je vraiment besoin de développer ?
C'est réellement un pavé mais je l'ai dévoré assez rapidement. J'ai trouvé l'intrigue un peu lente à démarer mais ça allait encore. Les actions se succèdent, il n'y a pas de place pour l'ennui. 
L'univers comme je l'ai dit est vraiment fascinant et j'ai adoré y "vivre" le temps de quelques heures.
C'est une duologie (et oui, pas une trilogie...Incroyable.), j'espère pouvoir me procurer le deux rapidement ! Je vois pas du tout dans quel sens l'histoire va aller donc ça m'intéresse vraiment. Au fait, Milady l'a ré-édité avec cette couverture dans une édition combinant les deux tomes, édition magnifique soit dit en passant, regardez ICI et ne bavez pas trop.
En résumé, une dystopie qui a vraiment su me charmer par son côté originale, son univers bien développé, ses personnages sympatiques et son intrigue intéressante !
Article de Dune

Voir les commentaires

2015-06-07T18:46:48+02:00

Ici et maintenant, un roman vite lu, vite oublié...

Publié par Dune

Ici et maintenant

Ann Brashares

Résumé :

Suivez les règles.
Souvenez-vous de ce qui s'est passé.
NE TOMBEZ JAMAIS AMOUREUX.

Voici l'histoire de Prenna James, une jeune fille de dix-sept ans qui a immigré aux Etats-Unis, à New York, à l'âge de douze ans. Mais Prenna ne venait pas d'un autre pays. Elle venait... d'une autre époque, du futur. Prenna et ceux qui ont fui avec elle jusqu'au temps présent, doivent suivre un ensemble de règles strictes pour assurer la survie du genre humain : ne jamais révéler d'où ils viennent, ne jamais interférer dans le cours de l'Histoire, et ne jamais développer de relations intimes avec quiconque en dehors de leur communauté. Mais Jenna rencontre Ethan Jarves...
Mon avis :
Ann Brashares n'aura réussi à m'enchanter qu'avec sa série "Quatre filles et un jean". Ses autres romans m'ont absolument pas plu et avec celui-ci, j'ai passé un bon moment mais sans plus. Pour commencer, je propose à ce qu'on fasse une minute de silence pour une si belle couverture associée à un contenu si...Plat.
 
Pourtant, à la base, j'adore les romans qui parlent de voyage dans le temps. C'est vraiment une notion qui me fascine. Mais j'ai été bloquée dans ma lecture par plusieurs points. Premièrement, les personnages. Nous avons d'un côté Prenna et d'un autre Ethan. Je passerai sous silence la non-profondeur totale des personnages. Mais il y a une surtout une sorte d'histoire d'amour qui semble un peu sortir de nulle part et d'une niaiserie presque intescriptible. De quoi faire une overdose de papillons et de barbapapas. 
Ensuite, ils sont censés sauver le monde (admettez, qu'en soi, c'est tout de même une petite resposabilité. Une petite.) et ils vont : 1. Jouer aux cartes 2. Faire des petits tours sur la plage, au calme, 3. Flirter 4. Manger des trucs stylée 5. Finaliser un peu leur plan (quand même, hein.) 
Je trouve que c'est dommage que l'histoire avec un peu plus de développement serait bien mieux. Mais en l'occurence, on ne sait rien du futur ou presque. On sait qu'il y a une maladie (un virus du sang) il me semble. Je me souviens avoir repérer des incohérances, par ailleus mais je dois avouer que le livre n'est tellement pas marquant que je les ai oubliées.
Le truc, c'est que le virus du sang existe déjà actuellement et qu'on sait comment le guérire. Ademettons, c'est un virus qui a dégéneré. Je tiens à également poser une petite question : s'ils sont capables de créer un système pour remonter le temps et que ce virus du sang sévit depuis des années, comme ça se fait qu'ils n'aient pas trouvé un remède ? (Depuis des années, je souligne.) Sincèrement, entre perturber le cadre spatio-temporel (ce qui avouons-le est un peu risqué et complexe.) et chercher un antidote, qu'est-ce qui vous paraît le plus simple ? En plus, les voyageurs dans le temps refusent d'intervenir pour sauver l'avenir de l'humanité car c'est plus simple de ne rien faire. (On est bien d'accord, c'est de l'égoïsme pur.) 
La plume de l'auteure est bien sans plus. J'ai rapidement lu ce roman. Tout aussi vite que je l'oublierai.
Un roman pas si intéressant en somme. Dommage.
Article de Dune
 

Voir les commentaires

2015-05-17T14:26:15+02:00

From a distant star ou le roman YA original...

Publié par Dune

From a distant star

Karen McQuestion

Résumé :

Seventeen-year-old Emma was the only one who hadn’t given up on her boyfriend, Lucas. Everyone else—his family, his friends, his doctors—believed that any moment could be his last. So when Lucas miraculously returns from the brink of death, Emma thinks her prayers have been answered.

As the surprised town rejoices, Emma begins to question whether Lucas is the same boy she’s always known. When she finds an unidentifiable object on his family’s farm—and government agents come to claim it—she begins to suspect that nothing is what it seems. Emma’s out-of-this-world discovery may be the key to setting things right, but only if she and Lucas can evade the agents who are after what they have. With all her hopes and dreams on the line, Emma sets out to save the boy she loves. And with a little help from a distant star, she might just have a chance at making those dreams come true.
 

Mon avis :

Je ne savais pas exactement de quoi parlait ce roman avant de le commencer. J'avais parcouru le résumé en vitesse et j'avais trouvé la couverture si jolie que ça m'avait paru judicieux de regarder en détail de quoi ça parlait. 

Par conséquent, lorsque j'ai vu des aliens arriver dans mon livre, je me suis dit, qu'à l'avenir je lirai plus attentivement le résumé. (Même si maintenant que je l'ai relu, rien ne précise clairement qu'il y a une présence alien dans ce livre. Il faut savoir que c'est des aliens pour comprendre le sous-entendu du résumé.)

Bref.

Malgré ma surprise au départ, je me suis prêtée au jeu et j'ai plutôt apprécié ma lecture. C'est l'histoire d'Emma, une jeune fille de dix-sept ans, amoureuse de Luca, un garçon atteint du cancer et en phase terminale. Tout le monde le condamne mais elle refuse d'admettre sa mort imminente. Mais par un heureux hasard, elle rencontre un alien et va tenter de sauver son amour, à tout prix. Faut dire que le plot de base est sacrément original (j'ai essayé d'en dire le moins possible...) et j'ai été positivement surprise à ce niveau-là. 

J'ai bien aimé les messages que l'auteure essayait de transmettre à travers le personnage de Scout, le jeune alien qui observe notre planète, perplexe. 

Pourtant, j'imagine que c'est à cause du thème alien, je n'ai que moyennement accroché. Je n'aurais pas qualifié ma lecture d'addictive. Cela se lisait bien mais sans plus. C'est surtout vers les 55% que je me suis vraiment mise à être passionnée par l'histoire. Le début est lent à se mettre en place et je dois avouer qu'au début, non seulement, j'étais vraiment en train de me demander ce que j'étais en train de lire, tellement j'étais surprise. Je trouvais ça un peu gros que les héros acceptent totalement l'idée d'avoir un alien en face d'eux. Personellement, j'aurais tendance à envoyer la personne chez un excellent psychologue s'il me disait qu'il pensait être un alien. Mais bon. J'imagine qu'il faut avoir l'esprit un peu ouvert. Mais tout de même, ils acceptent l'idée très facilement et ça m'a laissé un peu sceptique

Emma, l'héroïne principale m'a beaucoup touché. Elle est déterminé et cherche à sauver Luca, par dessus tout. C'est tellement agréable d'avoir une héroïne féminine aussi forte et pas cruche.  C'est dommage qu'on n'en sache pas plus sur Emma. Sur ses passions, ses amis ou autre. Elle reste très mystérieuse car à part le fait qu'on sait qu'elle aime Luca et qu'elle a une famille mono-parentale, on ne sait presque rien d'elle. 

J'ai beaucoup aimé la relation entre Emma et Scout, l'alien. Ils apprennent à se connaître et ce, malgré leurs différences et une douce amitié naît entre eux. Et j'ai encore plus apprécié qu'on ne se retrouve pas avec un triangle amoureux foireux comme je le craignais tant (alien-humain-humaine. Oh non.) C'est un mixte de romans adolescents et de science-fiction ce qui m'a beaucoup plu. Je remercie NetGalley pour l'envoi de ce livre, c'est bien chouette de découvrir des livres comme ça.

En résumé, c'est un roman Young Adult bien original qui m'a surprise sur bien des aspects mais qui ne m'a pas totalement entraînée. Je le conseille à tous ceux qui lisent en anglais et qui cherchent à découvrir un roman dit adolescent qui sort un peu des sentiers battus !

Article de Dune

Voir les commentaires

2015-04-27T13:00:06+02:00

La cité des ténèbres, tome deux : une saga qui s'améliore de tome en tome...

Publié par Dune

 La cité des ténèbres

Cassandra Clare

Résumé :

Le monde obscur est en émoi depuis le meurtre mystérieux d'un loup-garou survenu devant le Hunter's Moon, l'un des repaires de lycanthropes les plus fréquentés de New York. Du côté des Chasseurs d'Ombres, l'Inquisitrice, une femme insensible et austère, est dépêchée par l'Enclave pour s'emparer de l'Institut: Valentin est de retour et une guerre sanglante se prépare.

Pris dans la tourmente des événements récents, écartelés entre coeur et raison, Clary et Jace se lancent à corps perdu dans la lutte sans merci qui oppose les défenseurs du bien aux forces du mal. Une lutte qui les ménera des souterrains de la Cité Silencieuse aux eaux sombres de l'East River...
Mon avis :

Je ne comptais pas spécialement continuer la saga mais la géniale Liphéo m'a convaincue de lire la suite.

J'avais bien aimé le premier tome mais sans plus car j'avais relevé un assez grand nombre de défauts. Je trouvais que l'auteure reprenait un peu "la recette qui marche" (Le héros bad ass = Jace, l'héroïne stylée = Clary, le meilleur ami amoureux = Simon...)  

J'ai largement préferé ce deuxième tome au premier. Bon, il est vrai que c'est les mêmes personnages donc ce qui m'agaçait un peu en soi. Et que le méchant s'appelle toujours Valentin (Ce qui est le prénom le moins crédible niveau méchanceté du monde.)

Mais l'intrigue se révèle de plus en plus intéressante et m'a réellement passioné. Elle est pleine de rebondissements et de révélations.

L'univers développé par l'auteure est vraiment très riche et j'aime beaucoup la manière dont elle le développe (Mmmh, ça me donne envie de lire et écrire pleins de fanfictions tout ça...) J'adore l'ambiance du Manathan qui côtoie la magie.

J'aime énormement également les personnages secondaires. Magnus, Alec, Isabelle, Luke...

J'aime en particulier Magnus qui me fait toujours rire et qui est juste génial. Rien que pour le personnage de Magnus, cette saga en vaut le détour. D'ailleurs dans le film (qui est nul soit dit en passant), c'est le seul acteur qui en jette un peu. (Beaucoup, beaucoup, beaucoup) Il porte mieux l'eye-liner que vous mesdemoiselles.

J'ai hâte de lire les chroniques de Bane qui est un livre que Cassandra Clare a écrit uniquement sur ce personnage.

Bref. L'écriture de Cassandra Clare est simple néanmoins teintée d'humour ce qui rend la lecture très agréable. Mais surtout ce livre est, comme le dirait les américains, un page-turner. (Ou pour les non anglophones, un livre qui fait tourner les pages avec facilité. Un livre qu'on lit vite, en gros.) Il me semble que je l'ai dévoré en une soirée et à chaque fois que je le posais un instant, j'y revenais instantanément. (C'est l'effet Magnus, ça, c'est de la magie, il y a pas d'autres explications.)

On pourrait craindre que ce tome souffre du syndrome, "Le tome de transition" mais pas du tout. Au contraire, Cassandra Clare impose petit à petit son univers et j'ai trouvé ce tome plus intéressant et moins prévisible que le premier. Les relations entre les personnages secondaires sont également très intéressantes à suivre car les personnages sont bien développés.

L'intrigue est prenante mais reste quand même facile par moment. J'ai deviné pas mal de choses tout de même (bon ça vient aussi du fait que je m'étais fait spoiler ma vie sur Weheartit mais tout de même, parfois ça m'a un peu déçue...) Par exemple, le personnage de Jace est pénible et très prévisible ce que je trouve franchement dommage. (Je ne t'aime plus Jace. pardonne-moi mais tu es tellement stupide par moment, c'est insupportable.) 

Cette chronique est relativement courte mais je n'ai pas grand chose à ajouter. Ce deuxième tome est prenant, drôle, intéressant. Ce deuxième tome est bien.

En résumé, c'est une saga que j'apprécie énormement grâce à son univers riche, à ses personnages  et à son humour. Je conseille vivement cette saga et même si le premier tome ne vous a pas plu, je ne peux que vous dire que le deuxième tome ne vous décevra pas.

Article de Dune

 

Voir les commentaires

2015-04-13T10:15:45+02:00

Night School, tome 2, une suite plaisante

Publié par Dune

Night School

C.J Daugherty

Résumé :

Humiliée de devoir la vie sauve à d'autres qu'elle-même, Allie Sheridan finit par rejoindre en automne les rangs de la très sélective Night School. Commence alors le véritable apprentissage aux côtés du troublant Carter et du sulfureux Sylvain...
La société secrète combine cours de self-défense aux cadences infernales et entraînement à la survie digne des commandos d'élite. À Cimmeria, les pensionnaires doivent s'exercer à vivre comme les impitoyables personnages de pouvoir qu'ils sont appelés à devenir : politiciens de haute volée, PDG de multinationales ou conseillers de l'ombre.
Et le message de la Night School est clair : pour pouvoir dominer le monde, il faut renoncer à toute vie privée et se dévouer corps et âme à l'Organisation. Mais que faire quand l'amour et la mort s'invitent au bal des menteurs ?

Mon avis :

Dans un sens, cette saga réussit un tour de force à mes yeux ; se faire apprécier (par moi). Moi qui déteste habituellement les sagas de ce style, j'accroche bizarrement.

C'est vrai, c'est une saga bourrée de défauts, pourtant. (Dont une couverture assez...Originale, disony ça comme ça) Il y a un triangle amoureux, tout de même, l'intrigue est très focalisée sur ledit trio, il y a des multiples clichés (même si ceux sur les français me font bien rire mais j'y reviendrai plus tard) et l'histoire avance relativement lentement. Comme dans le tome un, l'intrigue n'avance pas à une vitesse folle. Heureusement, on en découvre un peu plus sur les mystères de Cimmeria et de la Night School, mais avec le recul, on se rend compte qu'il y a pas beaucoup d'informations qui filtrent.

Dans ce deuxième tome, l'ambiance est plus sombre et plus stressante. On sait désormais que Nathanael est un danger permanant et qu'il risque d'attaquer l'école même si on sait pas exactement pourquoi. C'est ce qui me laisse septique principalement dans cette saga : l'intrigue principale (ce qui est un peu embêtant tout de même vu que c'est tout de même important dans un roman, l'intrigue principale) . J'ai l'impression que l'auteure a créé en premier son école etses personnages et qu'après, elle s'est dit "Bon, faut de même que je mette une intrigue parce qu'on risque de s'ennuyer, sinon. Il faut du drame, du sang, ouii, c'est ça, il faut de la tragédie." qu'à partir de là, elle a créé son intrigue. Du coup, même si pour l'instant, on en sait peu, je reste relativement septique et je n'y crois pas trop. J'espère que dans la suite, on aura le droit à plus de révélations et que ça sera plus creusé sinon, je risque de fortement m'ennuyer.

Et pourtant, j'adhère et je meurs d'impatience de lire la suite. Je pense que ça vient de plusieurs choses :

a) L'univers de Cimmeria qui fait malgré tout rêver (même si c'est inquiétant et dangereux...), il y a une bibliothèque immense, des dortoirs, une ambiance de fifous, des soirées sympatiques, des cours qui ont l'air stylés (mais les cours ont toujours l'air stylés dans les livres va savoir pourquoi alors que dans la réalité, c'est tout de suite mon stylé). Il y a un petit côté Poudlard auquel j'accroche totalement. Bref, voilà qui me donne envie de faire un petit saut dans cette école. 

b) Une ambiance mystérieuse et pleine de tension. En effet, il y a une mystérieuse "taupe", au service du méchant, dans les proches d'Allie et je me suis mise à analyser chaque comportement, chaque léger détail, pour tenter de deviner son identité. 

c) Les personnages. Je ne suis pas une fan d'Allie. Je la trouve sympatique mais son comportement vis à vis du triangle amoureux m'exaspère réellement. Mais les personnages secondaires, par contre me plaise. Je trouve qu'ils sont "vivants". J'adore Rachel, Luca, Nicole  mais surtout, mon petit coup de coeur de personnage, Zoé, une fille de treize ans, associale, spéciale et surtout adorable. 

d) La fin qui nous laisse sur un énorme suspens et qui me conforme dans mon idée qu'il me faut absolument la suite.

Pour finir, je tiens à souligner un aspect du roman qui m'a fait passablement rire : Les clichés sur les français. Night School a deux personnage venant de France. Sylvain et Nicole. Et comment dire ? Si on en croit ce roman, les français sont de vrais libertins. Entre la scène où Sylvain se déshabille en affirmant "Nous les français ne sommes pas comme vous, anglais, pudiques."  et Nicole qui agit pour rire et choquer les anglais, c'est à se demander de quel région ces deux jeunes français viennent-ils.

Bref. Malgré de nombreux défauts, cette saga continue à me charmer et à me plaire, grâce à son ambiance pleine de mystères et de tensions...

Article de Dune

Voir les commentaires

2015-03-02T14:36:28+01:00

La symphonie des abysses, une plume magique alourdie par un récit d'une lenteur incroyable...

Publié par Dune

La symphonie des abysses

Carina Rozenfeld

Résumé :

 

Un chant de liberté s'élève du fond des abysses, mais comment répondre à son appel quand un mur infranchissable vous en sépare ? L'Anneau, cet immense atoll avec en son centre le Cercle – une étendue d'eau de mer parfaitement circulaire – est cerné par le Mur, une haute barrière d'une trentaine de mètres, électrifiée, infranchissable.
Mon avis :
J'avais envie de découvrire ce roman, d'une part car j'avais adoré Les sentinelles du futur de la même auteure et d'une autre part car j'aimais bien la couverture et que le résumé m'intriguait.
En plus, je dois avouer que je suis toujours curieuse de découvrir des dystopies écrites par des auteurs français...
Cependant, j'en ressors pas aussi enthousiaste que dans l'autre roman de cette auteure. J'ai bien aimé, mais sans plus.
Je dois avouer que la plume est très belle, c'est ce qui m'a immédiatement frappé mais après une cinquantaine de page, l'histoire n'avançait pas ou peu. Je me suis un peu ennuyée pour tout vous dire.
 
J'aime beaucoup l'univers par l'auteur. Mais je trouve que l'histoire traine énormement. L'héroïne de la première partie, Abrielle ne m'a pas convaincue. C'est une jeune fille qui vit dans un monde où la musique est proscrite. Cependant, elle en est irremédiablement attirée. 
Je la trouvais très "lisse", je n'arrivais pas à m'attacher à elle. Je conçois que c'est un personnage fort qui a du caractère et pourtant, elle m'a agacé dans le sens où c'est vraiment le personnage de la fille-pure-parfaite-forte-gentille-et-surtout-hyper-belle Elle est vraiment plate. La scène dans la forêt m'a fait lever les yeux au ciel tant je trouvais que c'était "trop".  Cependant, je le répète mais j'ai été réellement impressionée par la plume de l'auteure qui nous offre des descriptions magnifiques.
La mère d'Abrielle (un personnage qui m'a bien plus touché) a presque le même prénom qu'elle. Je passais mon temps à les mélanger. J'ai vraiment pas accroché à la partie une. J'ai même songé à laisser tomber.
Par ailleurs, j'aimais beaucoup la place qui était offerte Mais j'ai continué car je déteste ne pas finir un roman...
La deuxième partie m'a un peu plus entousiastée. On y retrouve Ca et Sa, deux hommes-femmes qui vivent dans un monde où ils restent hommes-femmes jusqu'à leur seize ans, il me semble. A cet âge, ils peuvent choisir s'ils préfèrent être un homme ou une femme. Cependant, l'amour est interdit. Mais Ca et Sa s'aiment... Cette partie était plus mouvementée et je l'ai largement préferée à la première. Cette partie était intéressante et je me suis beaucoup plus attachée à Ca et Sa qu'à Abrielle.  
La dernière partie est à mon avis, la meilleure partie de l'histoire. Tout devient plus intéressant et l'action est plus présente. 
Elle donne envie d'en savoir plus. Je ne sais pas pourquoi, l'ambiance du lieu où se trouvent nos protagnoiste me rappellent celle de "Les âmes croisées", donc j'ai vraiment envie d'en savoir plus. Et pourtant, j'ai tout de même une petite réserve : j'ai peur que le deuxième tome soit aussi lent à démarer que le premier...On verra donc. J'essayerai de le lire, à l'occasion.
 
En résumé, ce livre a de nombreux points positifs mais je n'ai pas réussi à m'immerger dedans à cause d'un début vraiment (très, très, très, très) lent. 
J'en ressors plutôt déçue mais curieuse de découvrir la suite car malgré tout, il y a des éléments qui m'interpellent dans ce roman.
 
Article de Dune

Voir les commentaires

2015-02-23T18:34:34+01:00

"Qui est Mara Dyer ?" un roman fascinant...

Publié par Dune

Qui est Mara Dyer

Michelle Hodkin

Résumé:

Mara Dyer est une jeune fille de 16 ans comme les autres, jusqu’au jour où elle s’éveille dans un hôpital, sans aucun souvenir de l’accident qui a coûté la vie à ses trois meilleurs amis. Dévastée par le chagrin et un profond sentiment de culpabilité, elle souffre terriblement de la perte de ses proches.
Pour repartir à zéro, la famille de Mara part s’installer en Floride. Mais là encore, les nuits de la jeune fille restent agitées, hantées par des visions de l’accident. Mara a l’impression de revoir ses amis, et même de sentir la mort de certaines personnes. Mais que lui arrive-t-il? Est-elle en train de devenir folle?
Qui est vraiment Mara Dyer?

Mon avis :

Ce livre m'intriguait depuis un moment. Je l'avais acheté sur un coup de tête. (En gros, j'étais rentrée dans la librairie pour acheter un livre pour les cours. Je l'avais vu.  Je l'avais pris et feuilleté. Je l'avais acheté. J'étais sortie et à ce moment-là, je m'étais demandé "Mais qu'est-ce que j'ai fait ?") Je l'ai aussi lu sur un coup de tête. Je voulais juste feuilleter le début. Je me suis retrouvée trois heures plus tard, le livre fini à la main. 

(Apparement, Mara n'est pas la seule à pouvoir douter d'avoir toutes ses facultés psychologiques en main.)

J'ai littéralement adoré.

Dès la première page, j'ai été conquise. Nous avons le droit à un postface écrit par l'auteure qui ajoute du mystère au roman. 

Mara Dyer est-elle folle ?  C'est la question nous obsède durant tout le roman. On tente d'analyser chaque petits détails, chaque petit élément pour comprendre. Que c'est-il passé durant la nuit où ses amis sont morts ? Etait-ce réellement un accident ? Est-ce que les cauchemars de Mara sont de simples cauchemars ? Où est la limite entre la réalité et ses cauchemars ?

J'ai trouvé l'intrigue très bien ficelée. Il n'y a pas de temps morts, on va de surprises en surprises, d'intrigue en intrigue. De plus, j'ai trouvé que l'intrigue était originale. On alterne entre souvenirs, cauchemars et vie réelle ce qui créé un véritable rythme dans l'histoire et qui ne laisse pas de place à l'ennui.

Les personnages sont géniaux. Je les ai tous trouvé très attachants. En commençant par l'héroïne principale qui est intelligente, forte malgré le fait qu'elle comprend absolument pas ce qui lui arrive. Noah Shaw...Est-ce que j'ai vraiment d'expliquer pourquoi ce personnage est juste génial ? Oui ?  Bon, outre ses qualités physiques, je pourrais citer qu'il est drôle, charmant, attachant, mystérieux... Concernant les personnages secondaires, Daniel et Jamie, je les ai beaucoup apprecié aussi. Ce que j'aime beaucoup dans ce roman c'est que les personnages sont très authentiques. Lorsqu'ils parlent, je trouvais cela très naturel. Leur échanges semblent vrais. Ils pourraient réellement être votre meilleur ami, votre frère, votre camarade de classe. 

Avec ce roman, je suis passé par beaucoup d'émotions, j'ai ri, j'ai pleuré, j'ai été totalement stressée mais surtout, j'ai été totalement angoissée par l'ambiance, j'ai mis des heures à me convaincre que oui, je pouvais descendre de mon lit, je n'allais pas être attaquée par un alligatore (parce que oui, dans ce roman il y a des alligators (ou des crocodiles...) qui campait dans ma chambre. Mais en réalité, ce livre n'est pas effrayant. C'est juste que j'ai beaucoup trop d'imagination (et que je suis légérement peureuse. Mais juste un peu alors.)

Ce livre est incontestablement bon. La seule reproche que je pourrais faire à ce roman c'est que je trouve l'histoire d'amour rapide (même s'il y a une alchimie certaine entre eux...) et elle prend quand même pas mal de place. Mais surtout, je crains qu'elle ne devienne niaise par la suite. 

Je pense sans aucun doute lire la suite (et le plus vite possible...) 

En résumé, vous l'avez compris, ce roman m'a totalement emportée. J'ai littéralement adoré. J'ai adoré l'ambiance, l'intrigue et surtout, les personnages !

Article de Dune

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog