Articles avec #classique catégorie

2015-09-21T17:52:47+02:00

Jane Eyre, un magnifique classique...

Publié par Dune

Jane Eyre

Charlotte Brontë

Résumé :

Jane Eyre est pauvre, orpheline, pas très jolie. Pourtant, grâce à sa seule force de caractère, et sans faillir à ses principes, elle parviendra à faire sa place dans la société rigide de l'Angleterre victorienne et à trouver l'amour... Une héroïne qui surmonte les épreuves sans perdre foi en son avenir, une intrigue où se succèdent mystères et coups de théâtre, une passion amoureuse qui défie tous les obstacles : le plaisir de lire Jane Eyre est toujours aussi vif. Comme elle, on veut croire que rien n'est écrit d'avance et que la vie réserve des bonheurs imprévus.
Mon avis :

Jane Eyre parle d'une femme (sans surprise, ladite Jane Eyre), élevée par ses cousins qui la considère comme une moins que rien (une sorte de Cendrillon.) Ce roman narre donc sa vie, pas facile, et son esprit toujours humble malgré les différentes situations. Cela parle d'amour mais pas seulement.

Pour ma part, j'ai beaucoup apprécié ma lecture. Peut-être que je m'habitue mais j'ai trouvé la plume de Brontë très belle et abordable. Je n'ai pas eu spécialement de difficultés avec son écriture, ce qui arrive parfois lorsque je lis des classiques. Ma lecture était donc fluide, et j'ai dévoré mon livre, toujours plus curieuse de découvrire ce qui allait arriver à Jane.

Je me suis attachée à elle et à son caractère très "droit", très humble malgrés toutes les circonstances. Quant à l'histoire d'amour... Elle a juste ravi mon coeur de romantique. J'ai été étonnée, je dois dire par l'aspect un peu plus sombre de l'histoire, si l'on compare à Orgueil et Préjugés, l'histoire est bien plus tourmentée. Mr Rochaster est un personnage assez étrange, j'avais dû mal à le saisir, je l'avoue. Mais Jane est également un personnage bizarre et donc leur entente est assez mignonne.

J'adore l'ambiance, le contexte de l'Angleterre à cette époque. C'est vraiment un temps où j'aime me plonger même si c'est de loin facile d'y vivre.

La plume de l'auteure est belle et efficace voire presque humoristique (Bon, c'est un humour subtile, c'est pas les Guignols de l'info, hein.) Il y a une critique de l'époque omni-présente très intéressante et une image de la femme aussi très intéressante pour l'époque. 

La présence du mystère dans l'histoire rend le livre passionnant et un l'ambiance un peu mystérieuse et effrayante (Je suis facilement effrayée, je l'avoue.) 

En résumé, je regrette absoluemnt pas ma lecture de ce classique que j'ai beaucoup apprécié, je ne pouvais m'arrêter de lire. Je le conseille vivement même pour ceux qui n'aiment pas trop ce style de littérature habituellement.

Voir les commentaires

2015-07-14T10:36:02+02:00

Rebecca, un roman glaçant...

Publié par Dune

Rebecca 

Daphné du Maurier

Résumé :

Sur Manderley, superbe demeure de l'ouest de l'Angleterre, aux atours victoriens, planent l'angoisse, le doute : la nouvelle épouse de Maximilien de Winter, frêle et innocente jeune femme, réussira-t-elle à se substituer à l'ancienne madame de Winter, morte noyée quelque temps auparavant ? Daphné du Maurier plonge chaque page de son roman - popularisé par le film d'Hitchcock, tourné en 1940, avec Laurence Olivier et Joan Fontaine - dans une ambiance insoutenable, filigranée par un suspense admirablement distillé, touche après touche, comme pour mieux conserver à chaque nouvelle scène son rythme haletant, pour ne pas dire sa cadence infernale. Un récit d'une étrange rivalité entre une vivante - la nouvelle madame de Winter - et le fantôme d'une défunte, qui hante Maximilien, exerçant sur lui une psychose, dont un analyste aurait bien du mal à dessiner les contours avec certitude. Du grand art que l'écriture de Daphné du Maurier, qui signe là un véritable chef-d'oeuvre de la littérature du XXe siècle, mi-roman policier, mi-drame psychologique familial bourgeois.
 

Mon avis :

"J'ai rêvé l'autre nuit que je retournais à Manderley."

C'est ainsi que commence le roman de Daphné du Maurier et avec ces mots que l'auteure m'a happé au coeur de l'histoire. Dès les premières pages, fascinée, j'ai écouté la voix de la protagoniste principale me raconter sa rencontre et son marriage avec Monsieur de Winter, cet homme d'âge mûr puis sa vie à Manderley. Moi qui d'habitude a la mauvaise habitude de survoler les longues descriptions, j'ai lu attentivement chaque mot, chaque description de Manderley, ce château si sombre, si froid, si effrayant.

Dès le départ, on sent l'ombre au tableau. Rebecca. C'est le prénom de la défunte épouse de monsieur de Winter qui, telle un fantôme, impose sa présente oppressante. Elle est partout. Dans chaque pièce, dans la bouche de tous les domestiques, dans la décoration et surtout dans la bouche de madame Danvers, la vieille domestique qui avait une admiration sans borne pour Rebecca et qui repproche à la narratrice de n'être qu'une pâle ombre par rapport à sa vraie maîtresse. Petit à petit, l'ombre de la défunte se fait plus pesante, plus oppressante. La narratrice, dont on ignore le prénom se sent épiée, observée, comparée. Quant à monsieur de Winter, il se montre froid, étrange...

Les personnages nous paraissent de plus en plus sombres, plus étranges, plus louches. On cherche désesperement à percer le secret de cette histoire mais la fin nous paraît claire que lorsqu'on la découvre. Et quand on découvre le fin mot de cette histoire...J'en ai été totalement retourné, étonné.

Je ne m'y attendais réellement pas. A partir de la deuxième moitié du roman, on va de surprises en surprises, c'est incroyable comme l'auteure réussit à nous faire vibrer

La plume de l'auteure est incroyable car elle construit un climat opressif et étonnant.

Je pense sans aucun doute regarder le film d'Hitchcock qui comme tous les ses films promet d'être génial.

Je pourrais résumer ce livre en une phrase "Il est incroyable !" (Tout un article pour dire ça, ralala.) Mais pour appuyer mon avis, je tiens à dire que sur les trente commentaires (et oui, j'ai compté. Quelle blogeuse dévouée, je suis.) postés sur Livraddict, les trente sont positifs. Pas besoin d'être une mathématicienne aguérie pour faire le calcul : 100% des lecteurs qui ont commentés ont appréciés.. Après tout, comment ne pas être fasciné par ce roman ?

Alors, laissez vous tenter et plonger également au coeur de Manderley.

Article de Dune

Voir les commentaires

2014-09-25T11:32:38+02:00

Huit bonnes raisons de lire... La vie devant soi

Publié par Dune

La vie devant soi

Romain Gary (Emile Ajar)

Résumé:

Histoire d'amour d'un petit garçon arabe pour une très vieille femme juive : Momo se débat contre les six étages que Madame Rosa ne veut plus monter et contre la vie parce que "ça ne pardonne pas" et parce qu'il n'est "pas nécessaire d'avoir des raisons pour avoir peur". Le petit garçon l'aidera à se cacher dans son "trou juif", elle n'ira pas mourir à l'hôpital et pourra ainsi bénéficier du droit sacré "des peuples à disposer d'eux-mêmes" qui n'est pas respecté par l'Ordre des médecins. Il lui tiendra compagnie jusqu'à ce qu'elle meure et même au-delà de la mort.
Mon avis:
"Ce livre est génial ! Et je ne dis pas ça parce que je suis obligée de lire et d'aimer ce livre puisque c'est le livre que je lis pour mon exposé de français mais parce que je le pense vraiment !" 
Ce sont les mots pronnoncés par Heloïse qui m'a convaincu de découvrire ce livre. C'était à la fin de l'année dernière, vous vous en souvenez peut-être, j'avais lu "Les misérables", on devait faire de longs exposés dessus et cette fille avait lu "La vie devant soi".
Elle nous en avait parlé avec un tel enthousiasme que j'avais eu l'impression que si je ne lisais pas ce livre, je ratais ma vie. Je l'ai donc acheté, un peu curieuse mais j'ai eu du mal à le commencer car le fait qu'il soit considéré par beaucoup comme un "classique", me faisait un peu peur.
 
Au début, j'ai bien aimé, c'est vrai, mais sans plus. J'ai posé le livre vers le quart et je ne l'ai plus touché pendant un mois. Puis, un jour, j'ai décidé de le finir. Et là, ça a été un réel coup de coeur. 
Je me suis laissé emporter dans la vie de Momo, dans ses mots, dans ses réflexions. J'ai littéralement adoré.
 
A mon avis, ce livre est réellement un incoutournable qui doit être lu dans une vie et d'ailleurs, depuis que je l'ai finie, je n'ai cessé de le conseiller à mes amies qui l'ont tout autant aimé. (Alors que ça n'est pas forcément de grandes lectrices...)  C'est pour ça que, pour vous convaincre, vous, lecteurs septiques de mes articles, j'ai décidé de vous lister 8 bonnes raisons de lire ce livre :
 
1) Que vous ayiez treize ans, quinze ans, quarante ans, nonante ans, ce livre est tout à fait abordable. Nul crainte à avoir sur le vocabulaire utilisé, c'est simple. Et pourtant, il y a de magnifiques citations qu'Effie et moi avons groupé dans un article avec toutes les plus belles citations . Il y a des phrases vraiment très belles. 

"Moi, l'héroïne, je crache dessus. Les mômes qui se piquent deviennent tous des habitués au bonheur et ça ne pardonne pas, vu que le bonheur est connu pour ses états de manque. Pour se piquer, il faut vraiment chercher à être heureux et il n'y a que les rois des cons qui ont des idées pareilles. [...] Mais je ne tiens pas tellement à être heureux, je préfère encore la vie."

 

2) Que vous soyiez une fille, un garçon, un timide, un gros dur, une grand-mère, un coeur de pierre (oui, oui...), un(e) grand sensible un(e) romantique,  etc. vous ne pouvez tout simplement pas rester insensible face à cette histoire. Personellement, j'ai même eu les larmes aux yeux. (Je rentre dans la catégorie "Grand sensible", donc.). On rit, on pleure, on se questionne, on s'attendrit, on s'indigne... Ce livre est le genre de roman qui vous marque et qui vous fait ressentir une palette d'émotions.

3) L'écriture de Romain Gary est magique. Elle vous happe. On a l'impression d'entendre Momon, le protagoniste principale vous chuchoter à l'oreille cette histoire. C'est donc un récit à la première personne, avec un langage très parlé mais du coup, on est tout de suite dans le contexte et c'est très prenant

 

4)*La raison du crâneur* Lire ce livre, ça en jette quand même. C'est consideré par beaucoup comme un classique. Si vous dites que vous avez lu ce livre aux gens et surtout à votre prof de français, vous serez immédiatement placé dans la catégorie "Grand intelectuel qui réfléchit trop beaucoup au sens de la vie". Cela peut aider. Et la prochaine fois que vous ratez un contrôle, un exman ou que sais-je, votre permis de conduire, vous pourrez dire "Non, mais j'ai pas eu le temps de réviser, je lisais Gary. Bon maintenant faut que je te laisse, Proust m'attend." 

 

5) Ce livre est unique au monde, unique dans son genre. Vous ne pourrez d'ailleurs jamais lire un livre semblable. Il est différent dans la manière dont c'est raconté, dans l'histoire...Une histoire "d'amour" comme vous en aurez jamais lu auparavant.

 

6) Ce roman est aussi une vision du monde très personelle de Momo et nous dépeint un Paris très différent de celui qu'on a l'habitude de voir. C'est aussi une belle histoire de tolérance entre les religions, entre les différentes classes sociales. En effet, Momo est arabe et madame Rosa est juive. 

7) Le saviez-vous ? Ce livre a reçu le prix Goncourt en 1985, si je ne me trompe pas. Le prix Goncourt est la meilleure gratification que peut avoir un écrivain. (Enfin, je pense...) Il est impossible de le gagner deux fois....Théoriquement. Car Romain Gary a gagné une fois le prix Goncourt en 1956 et une deuxième fois, sous le faux nom d'Emile Ajar  et l'a gagné une deuxième fois. A mon avis, c'est quand même un gage de qualité et ça montre quand même le talent de l'auteur.

 

8 ) Croyez vous que je me serais embêtée à trouver sept bonnes raisons de lire ce livre si je ne l'avais pas consideré comme absolument géniallissime ?

 

En résumé, vous l'avez compris, ce livre est pour moi un gros coup de coeur et je ne peux que vous encourager à le découvrire !

Article de Dune

Voir les commentaires

2014-08-26T10:58:55+02:00

Orgueil & Préjugés, le livre romantique par excellence

Publié par Dune

Orgueil et Préjugés

Jane Austen

Résumé:

Orgueil et préjugés est le plus connu des six romans achevés de Jane Austen. Son histoire, sa question, est en apparence celle d'un mariage: l'héroïne, la vive et ironique Elizabeth Bennett qui n'est pas riche, aimera-t-elle le héros, le riche et orgueilleux Darcy ? Si oui, en sera-t-elle aimée ? Si oui encore, l'épousera-t-elle ? Mais il apparaît clairement qu'il n'y a en fait qu'un héros qui est l'héroïne, et que c'est par elle, en elle et pour elle que tout se passe.
Mon avis:
 
Je mourrais d'envie de lire ce livre... Pour certaines, ce livre c'est le graal, la référance en la matière ! Alors, je voulais absolument savoir pourquoi ce livre avait autant de succès. Je les comprend maintenant...  Donc, j'ai profité des vacances pour me faire mon propre avis sur ce long classique. 
 
 
Je dois avouer que je suis assez fière. Je ne lis pas vraiment de classiques habituellement outre les classiques que j'ai lu pour l'école. Donc c'est un peu mon premier classique lu de mon propre cheffe et que j'ai aimé, de plus. ( A pars "Les quatre filles du docteur March" mais ça ne vaut pas....)
Au début, je dois avouer que j'ai eu un peu de mal avec le style d'écriture quand même très soutenu. Forcément, je ne suis pas habituée à de longues tirades de trois pages et à cette langue.  Mais je me suis accroché et j'ai continué ma lecture. 
Au bout de quelques pages, j'ai adoré découvrire cette campagne anglaise du 19ème siècle ! Je me suis attachée à Elizabeth Benett, Jane et même à ses soeurs insupportables et à sa mère qui l'est encore plus. J'avais vraiment l'impression d'être dans l'histoire. Je me suis retrouvé en Angleterre au bout de quelques pages. C'est vraiment un monde que j'ai adoré découvrire !
Mais s'il y a un personnage que j'ai adoré...C'est Darcy.
Je comprend tout à fait l'engouement féminin (en effet, il ne me semble pas que cet engouement soit très masculin par définition.) pour ce personnage.
Bon, bien entendu quand je l'ai vu apparaître pour la première fois, comme j'avais été spoilé (même mon quatrième de couverture me spoile. Si c'est pas de l'acharnement, ça.) un nombre incalculable de fois, je savais qu'il n'était pas si méchant qu'il en avait l'air. 
S'il y a un personnage qui était vraiment, vraiment ennuyeux et barbant ce n'est pas la famille de Lizzie qui est assez drôle au fond mais bel et bien le pasteur Collins. 
C'est le seul homme, à ma connaissance, qui a la capacité de se lancer dans une longue diatribe de trois pages expliquant les raisons pour lesquelles, se marier, c'est bien. Je dois avouer qu'à la fin, je n'en pouvais plus ! Tout ce que je voulais c'est qu'il se taise. Mais j'ai tout lu. 
C'est notamment à cause de ce personnage fort ennuyeux que je déconseillerais ce livre aux lectrices qui n'ont pas l'habitude de lire....Quoi que, vous pouvez être surprises mais je pense qu'il faut quand même avoir envie de lire ce livre jusqu'au bout et apprécier de lire un langage très soutenu pour pouvoir apprécier le livre et passer outre des discours vertigineux.  Disons que je ne l'offriai pas à ma copine qui ne jure que par "Voici" et "Fan2" (même si elle rate quelque chose.) je sais qu'elle n'aura pas le courage de dépasser sa flemme pour rentrer dans le vif du sujet !
Non mais sérieusement ce classique est juste génial car il fait voyager et rêver.
Alors, je finirai mon article de manière claire et concise : Lisez-le !
 
Article De Dune
 
 
 

Voir les commentaires

2014-02-17T19:21:41+01:00

Les Misérables, 2 ème tome

Publié par Dune

Les Misérables, tome II

Résumé:

Paris et ses prisons, ses égouts.

Paris insurgé : le Paris de la révolution de 1848, des barricades sur lesquelles fraternisent les hommes du peuple. Paris incarné à travers la figure de Gavroche, enfant des rues effronté et malicieux. Hugo retrace ici avec force les misères et les heures glorieuses des masses vivantes qui se retrouvent. Les événements se précipitent, les personnages se rencontrent, se heurtent, s'unissent parfois, à l'image de Cosette et de Marius.
L'histoire du forçat évadé et de la petite miséreuse symbolise quelque chose de plus grand : avec Les Misérables, Hugo réalise enfin l'esprit du peuple.

Mon avis:

Vous vous souvez, (ou peut-être pas) que j'avais été totalement enchantée par le premier tome (Mon avis ICI)de cette oeuvre..Immense.

Et bien, j'ai encore plus adoré ce tome. (Oui, c'est possible...)

Pourquoi ?

Tout simplement parce que cette deuxième partie est encore plus passionnante !

Déjà, il y a beaucoup plus d'actions. 

J'ai complêtement été passionée. Impossible de me détacher de ce livre... Ce livre  m'a arrachée des larmes, beaucoup de larmes.

Et puis il y un peu moins de descpriptions (et c'est pas pour me déplaire...J'aime bien les despcriptions mais des fois, j'ai juste envie de connaître la suiiite...)

Les personnages comme Marius et Cosette ont grandit évolué, mais on en recontre aussi des autres, Gavroche, Eponine, les deux frères, dont on ne connait d'ailleurs pas le nom.... Que des personnages qui ont su me toucher, m'émouvoir aux larmes...

En particulier, Gavroche et Eponine qui sont vraiment mes personnages préferés...

L'histoire d'Eponine m'a absolument brisé le coeur... Et celle de Gavroche...Quand aux vils Thénardiers, je n'ai pas regretté ce qui leur arrivait. Vous l'avez compris, j'étais complêtement dans cette histoire, c'est limite si je me prenait pas pour un personnage...

Alors les gars, oui c'était sûrement la plus longue lecture de ma vie. Oui dès fois je me suis dit "Nii ma petite Dune tu es complêtement stupide d'avoir choisi ce livre" !

Mais bon quand je l'ai finis, je ne l'ai pas regretté une seconde et je dois avouer que j'ai même été assez fière...

Finalement, je vous invite à aller voir ma chronique de mon avis du tome un où j'ai donné des tas de bonnes raisons de lire ce livre. (Ces livres...) ICII, les amis...

Donc en résumé,je ne m'attarderais pas plus,  j'ai vraiment été enchantée de lire cette oeuvre...

Article de Dune

Voir les commentaires

2014-01-15T13:10:19+01:00

Les misérables, tome 1

Publié par Dune

Les misérables de Victor Hugo

Résumé:

Loin de n'être que le récit de la réhabilitation d'un forçat évadé victime de la société, Les Misérables sont avant tout l'histoire du peuple de Paris. Jean Valjean, et le lien qui l'unit à Cosette, en est le fil conducteur et le symbole. A travers sa vie et ses rencontres apparaît l'image d'une humanité misérable mais pleine de grandeur, dont il semble être l'archétype.
Homme du peuple par excellence, damné et accablé par les humiliations successives, Jean Valjean prend sur lui le péché du monde et l'expie. Dans son effort incessant pour se racheter, il assume un destin tragique qui nous renvoie le reflet de l'humanité en marche.

 

Mon avis:

On ne la présente plus, aujourd'hui je vais vous parler ce ce livre, culte, célébrissime, je vous parle bien sûr des...

Misérables de Victor Hugo

Pour la petite histoire, j'ai choisi ce livre dans le cadre d'un exposé. Êtant une bonne lectrice, je me suis dit allez je vais lire la version intégrale. En un mois en plus ! ( Vous vous dites mais quelle sotte, elle aura jamais le temps ! C'est normal. Je me dis exactement la même chose ! Dès fois ma bétise de sidére aussi... )

Du coup je viens de finir le tome un et il me reste un tome entier à lire avant mon exposé à rendre le trente janvier. (Ahlala, les bonnes idées de Dune sont tellement incroyables...)

Comment je vais faire ?

Bonne question ?

Qu'est ce que j'attend ?

Un miracle.

Mais bon, au fond, je ne regrette pas d'avoir choisi ce livre. Même si je vais me ramasser une sale note parce que j'aurais pas eu le temps de faire ma fiche de lecture, oui, oui.

Bon au début, je l'avoue j'ai cru faire une dépression. Je me suis maudie un nombre incalculabre de fois. Les 70 premières pages décrivent le même personnage, l'éveque de Myriel. Donc forcément, j'ai rien contre les descriptions mais cela m'a un peu blasé.

D'ailleurs j'ai été étonnée. Malgré les descriptions un peu fastidieuse, le vocabulaire employé était relativement simple. Je pensais que cela être très dur, mais c'était tout à fait abordable. 

Mais soudainement Jean Valjean arrive. Et là, je n'ai plus qu'une chose à dire.

J'ai adoré. 

J'ai été émue. Emue aux larmes par la générosité de Myriel, le courage de Jean Valjean, les malheurs de Cosette. 

J'ai arrêté de compter les pages, j'ai été emportée dans un tourbillon d'aventure.

J'aime bien l'écriture d'Hugo, elle est plutôt classique je dirais mais je n'ai lu énormement de classique dans ma vie pour en juger. Mais surtout elle est entraînante (quand il y a de l'action, bien entendus...) et il réussit à transmettre des émotions à travers quelques mots.

Je me suis énervée contre les Thénardiers, j'ai râlé contre Javert, j'ai pleuré pour Fantine, j'ai souri devant l'amour de Jean Valjean. 

Ce livre, je ne le lisais plus. Je le vivais. 

Malgré quelques longueurs, quelques descrpitions, où n'ayant pas la culture requise pour saisir des allusions à la bataille de Waterloo.

Alors oui,  il y a beaucoup de description, ce qui je l'avoue, n'est pas très encourageant. 

Mais ce roman, c'est l'histoire de vies. De vies terribles. De chemins qui se croisent et se décroisent. D'un sort qui semble s'acharner sur certains. C'est un témoignage de la vie de l'éoque. C'est l'histoire d'un Paris différent. D'une époque différente. J'ai aussi adoré me plonger dans ce Paris misérable, ce Paris qui n'est vraiment pas celui que nous connaissons. 

Je pense vraiment que tout le temps que j'ai passé avec lui en vaut la peine, sincèrement.

Il va rejoindre ma liste très restreinte de mes coups de coeurs. 

Je pense vraiment que si vous êtes un bon lecteur, qui ne recule pas devant de longues descriptions, il ne faut pas hésiter à le lire. Déjà pour toutes les raisons citées si dessus mais aussi car les descriptions sont très belles (A conditions d'aimer cela bien sûr....Et dire que j'aimais pas  les descriptions avant ce livre, maintenant j'en fais l'éloge, cherchez l'erreur...)

Et puis vous pouvez le lire aussi si vous êtes un bon lecteur et que vous n'aimez pas trop trop les descriptions. Dans ce cas, je vous encourage à aller le lire dans sa version abregée. (Il y en a chez les livres de Poche et à L'école des loisis qui sont très bien !)

Ou alors, (Et oui, vous avez cru que j'avais finis...?) Vous pouvez le lire en bande-dessinée ou en Manga. (Je vais d'ailleurs les lire et écrire une chronique dessus très prochainement...)

Bref. Vous l'avez compris. J'ai adoré. Il en vaut la peine. Sincèrement. 

Article de Dune

 

 

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog