Articles avec #drame catégorie

2016-07-29T17:52:26+02:00

Hopeless me laisse perplexe....

Publié par Dune

(Oui, j'ai essayé de faire une rime, dans le titre. Oui, il y a encore du progrès à faire.)

Hopeless

Colleen Hoover

Résumé :

Sky, 17 ans, vit avec sa mère adoptive Karen. Après plusieurs années de scolarisation à domicile, elle débute sa dernière année de lycée dans un nouvel établissement où elle ne connaît quasiment personne. Peu importe, de toute façon, Sky ne ressent aucune émotion pour personne depuis son enfance. Alors quand elle croise Holder, le bad boy du lycée, elle est surprise de l'effet qu'il a sur elle. Sky comprend rapidement qu'Holder n'est pas celui que tout le monde croit et leur relation devient passionnée. Peu à peu, elle découvre grâce à lui la vérité sur son passé. Tous deux étaient amis et voisins dans leur enfance. Mais elle ne s'en souvient pas...
Mon avis :

Le problème des livres qu'on trouve un peu nul, c'est qu'on en garde pas un souvenir éblouissant. Et si, comme moi, on met trente ans avant de se décider à faire une chronique, c'est pas forcément facile de tout se souvenir. Mais pour vous, je vais me creuser la mémoire et passer outre la seule impression que je garde de ce livre : pas terrible.

Le début est plutôt basique et d'une niaserie à couper le souffle. Deux personnages se rencontrent, une jeune fille qui embrasse tout ce qui bouge et un gars hyper beau qui la suit jusqu'à chez elle et qui connaît tout de son identité, si je me souviens bien.

Bon, parlons de la fille qui embrasse tout ce qui bouge : Sky Devis (qui précise plusieurs fois que non, elle n'est pas une allumeuse ou tout ce qui pourrait se ramener à une fille aux moeurs légères.) (Parce que bon, ça pourrait choquer le public, tout de même, ohlala. Ou alors, on pourrait ne pas s'attacher à elle.)

Pour ma part, je trouve ça ridicule, qu'elle précise je ne sais combien de fois qu'elle n'est pas une allumeuse. Comme si le fait qu'elle n'en soit pas une ou qu'elle en soit une allait nous la faire apprécier plus ou moins ?

Bref. Le protagoniste masculin est juste un psychopathe, de prime abords mais c'est pas grave parce qu'il est beau. Imaginez. Vous rencontrez un type au supermarché qui veut voire votre carte d'identité et je ne sais pourquoi, vous lui montrez. Finalement, vous le revoyez. Il a enquêté sur vous et connaît votre adresse, votre date de naissance etc. Que faites vous ?

a) Vous appelez la Police

b) Vous lui dites de vous laisser tranquille

c) Vous partez en courant.

d) Vous le trouvez beau alors vous avez du mal à assimiler que c'est quand même un type étrange.

Bien sûr, l'héroïne choisit l'option d) pour faire continuer l'intrigue. Ce type est louche mais il est beau donc tout va bien. 

On découvre une histoire horrible pour faire pleurer et donner un peu de profondeur à son intrigue. On a d'ailleurs plus l'impression que cette intrigue est plus une excuse pour rendre l'histoire d'amour intéressante que pour réellement complèter le récit mais bon. Il y a des coïncidences de fous mais personne semble s'en émouvoir et voilà, c'est la fin du livre. Au final, c'est moyennement crédible et en vient à supplier tous les auteurs du monde pour qu'il arrêtent d'utiliser de véritables drames pour étoffer leurs histoires.

Article de Dune

Voir les commentaires

2016-07-28T14:41:18+02:00

Le soleil est pour toi, un roman extraordinaire...

Publié par Dune

Le soleil est pour toi

Jandy Nelson

Résumé :

Noah et Jude sont plus que frère et soeur, ils sont jumeaux, fusionnels. Sous le ciel bleu de Californie, Noah, le solitaire, dessine constamment et tombe amoureux de Brian, le garçon magnétique qui habite à côté. Tandis que Jude, l’exubérante, la casse-cou, est passionnée par la sculpture. 
Mais aujourd'hui ils ont 16 ans et ne se parlent plus. Un événement dramatique les a anéantis et leurs chemins se sont séparés. Jusqu'à ce que Jude rencontre un beau garçon écorché et insaisissable, ainsi que son mentor, un célèbre sculpteur...
Chacun des deux jumeaux doit retrouver la moitié de vérité qui lui manque.


Mon avis :

Holà chicos ! 

Jandy Nelson, comme ses personnages, sait peindre. Elle peint des personnages complexes, écorchés, des histoires tristes, des histoires d'amour, de séparations et de retrouvailles.

Cette histoire m'a réellement tenu en haleine. J'ai aimé la poésie qu'elle dégageait, la manière dont l'auteure parlait de l'art. C'est tellement bien écrit, c'est frappant. Certaines phrases sont magnifiques et continuent à me trotter dans la tête même quelques semaines après ma lecture. (Oui, cette chronique est définitivement en retard...)

Je dois dire qu'il m'arrive de me lasser un peu des romans Young Adult. Je trouve qu'ils se ressemblent, ces héros magnifiques et torturés. Mais ceux là, c'est différent. Ils sont écorchés, fascinés par l'art, cruels parfois, désespéré, amoureux. Je me dis qu'on pourrait les connaître, les croiser au détour d'une rue. Je me sentais proche d'eux, peut-être que j'avais l'impression d'avoir un peu d'eux en moi.

On suit alternativement le point de vue de Noah puis Jude. Ils racontent tout deux un temps. Noah raconte leur treize ans et Jude, leur seize ans. Leurs voix se mêlent pour ne faire qu'un seul récit, un récit fort et prenant. Le passé et le présent s'alterne et petit à petit, tout se démèle, on commence à comprendre ce qui s'est passé. C'est un roman qui aborde beaucoup de thèmes différents mais qui parle particulièrement de l'adolescence, thème qui est abordé avec finesse.

"Cela demande du courage de grandir et de devenir qui tu es réellement." C'est d'ailleurs avec cette phrase de Cummings qu'est illustré le livre.

J'ai l'impression de ne pas pouvoir écrire une chronique qui montre vraiment à quel point ce livre est génial. Du coup, je m'arrête là avec juste une recommandation : Lisez ce livre.

Ce roman est définitivement un énorme coup de coeur que je conseillerais à tout le monde.

A découvrir de toute urgence, donc !

 

Voir les commentaires

2016-04-27T12:24:43+02:00

Nom de code : Verity, un roman passionnant...

Publié par Dune

Nom de code : Verity

Elizabeth Wein

(Marianne Durand : Traductrice)

Résumé:

Il me reste deux semaines à vivre. Ensuite, je sais que vous me tuerez. C'est le sort que vous réservez à tous les espions que vous coincez, non ? Alors autant coopérer, si ça peut m'éviter les interrogatoires brutaux du capitaine SS von Linden. Je vais vous livrer tout ce que je sais de l'effort de guerre britannique : les codes, les lieux, les modèles d'avion... Tout a commencé le jour où j'ai rencontré Maddie. Le pilote qui m'a conduite jusqu'en France, c'était elle. Nous avons tenté une invasion en tandem... Nous formions une équipe du tonnerre.

Mon avis :

Chère Julia,

Tu vois, au bout d'un moment je n'ai plus pu lâcher tes confessions. Je voulais savoir. Je voulais savoir ce qui était arrivé, ce qui t'arrivait. Julia, je dois l'avouer le début de tes confessions m'ont ennuyé. Trop de descriptions d'aviations. Je n'arrive même pas à conduire une trotinette alors toutes ces indications sur la manière dont Maddie a dirigé pour la première fois ces énormes oiseaux en ferraille me paraîssaient très floues. Mais ton style d'écriture, ton sarcasme, ton aplomb et ta manière de raconter ton amitié avec Maddie m'a charmé. J'ai adoré la forme épistolaire du récit. 

Tu vois, on oublie souvent que des femmes ont eu une place importante dans la guerre. On parle peu de ses femmes pilotes qui ont pourtant joué un rôle essentiel. Et j'avais lu peu de livres du point de vue d'aviateurs anglais. (voire rien du tout...) On parle peu de ces héros et héroïnes oubliées. A travers ton récit, on les rencontre, on s'attache à elles, à eux.

Je dois avouer que ton caractère et celui de Maggie m'a charmé. Vous avez à la fois vos qualités, vos défauts. Vous m'avez fait rire et même pleurer (et cela faisait longtemps qu'un livre ne m'avait pas arraché quelques larmes.) J'ai lu vos aventures d'une traite. Impossible de m'arrêter.

Et puis, la forme du roman est très intelligente. C'est littéralement passionant comme idée.

Je n'ai pas grand chose à rajouter Julia. Merci pour tes confessions, merci pour celles de Maggie. Merci de m'avoir émue, fait sourire et passionné. 

Dune

En résumé, un roman à découvrir si la deconde guerre mondiale vous intéresse ! (et pas seulement...)

Voir les commentaires

2016-03-13T16:41:31+01:00

Ma raion de vivre, une douce déception...

Publié par Dune

Ma raison de vivre

Rebecca Donovan

Résumé :

 

Emma a tout fait pour empêcher Evan d'entrer dans sa vie. Non pas parce qu'il la laisse indifférente, bien au contraire, mais parce que personne ne doit savoir. Savoir qui elle est vraiment, quelle est son histoire et, surtout, ce qui l'attend tous les soirs, quand elle rentre chez elle...
 
Mon avis:
 
Tout le monde aime ce roman. Ou presque.

(Dune ou la fille qui n'aimait rien.)

Pour moi, il ne suffit pas de parler d'un sujet compliqué pour donner de la profondeur à une histoire. Beaucoup d'écrivains le font, faisant mourir et souffrir leurs personnages à tort et à travers, alors que cela ne donne pas beaucoup plus de réalisme et d'intérêt à l'histoire pour autant. Et pour moi, le problème principal de ce livre c'est ça. On a d'un côté l'histoire d'amour entre Emma et Ethan et ensuite, l'histoire d'Emma avec sa tante.

Commençons par parler de l'histoire d'amour. Bon. Je vais être sincère, c'est cliché. La jeune fille ingénue, renfermée sur elle-même, soit disant hyper belle mais qui ne se rend pas compte de sa beauté qui rencontre le gars mystérieux, intelligent, beau, qui s'intéresse à elle...

Comme par hasard, pleins de (beaux et populaires) garçons tournent autours d'Emma à partir du moment où Ethan arrive (alors qu'avant, elle a soit disant passée sa vie seule. Elle était invisible ou quoi ? Comment ça se fait que "comme par hasard" tout le monde est charmée par elle des l'arrivée d'Ethan ?) En plus elle est aussi chaleureuse qu'une porte de prison...Non. Rectification. La porte de prison est plus chaleureuse qu'elle. Alors pourquoi tous les beaux garçons se découvrent un amour pour elle alors qu'elle répète qu'elle n'st même pas si jolie (et même si elle était hyper jolie, comment ça se fait qu'ils se découvrent un amour pour elle au moment où Ethan est là ? Et bien moi, je vais vous le dire. Tout simplement pour créer de l'intrigue car ce roman est une histoire d'amour niaise où l'auteure avait besoin d'intrigue pour rendre le truc un minimum intéressant.)

Bref, c'est vu, revu et re-revu.

C'est pas désagréable à lire, ne soyons pas de mauvaise foie, mais sincèrement, c'est pas grandiose. Cela n'en vaut pas la peine. C'est un gros livre (bon, la police est énorme, on dirait presque que c'est pour mal-voyants mais tout de même...)

 L'écriture est pas terrible pour ne pas dire mauvaise. A plusieurs reprises, les tournures de phrase m'ont fait tiquer.

Sinon, il se tournent autours durant tout le livre, l'auteure utilisant divers évènements pour les séparer dont les relations abusives.

Parlons-en de ces relations abusives. Comme je l'ai dit, l'auteure l'utilise pour mettre du piment dans son histoire. Je trouve ça abominable de dire cela, quand on sait que ce type d'abus existe réellement et est totalement inacceptable. Mais à mes yeux, l'auteure ne développait rien. Elle utilisait l'excuse de la tante pour faire durer son histoire d'amour, la compliquer, essayer de la rendre profonde.

La tante est une sorte de malade qui frappe Emma assez régulièrement (ce qui est terrible, on est d'accord) mais c'est un personnage qui n'a aucune profondeur, qui a juste le but d'être méchante, d'apparaître quand l'auteure en avait besoin, pour être méchante un bon coup et pour redonner un souffle à l'histoire.

La manière dont la tante parle à Emma est tellement caricaturale, je trouve que c'était presque ridicule. Après c'est personnel mais je trouvais que ça sonnait tellement creux, tellement vide. 

Je suis peut être dure mais j'ai sincèrement pas compris tout le bruit que faisait ce livre.

Pour moi, il est creux, mal écrit et mal réfléchi. Il ne suffit pas d'aborder un thème réellement grave pour donner de la profondeur à une histoire. 

Pour moi "Tous les héros s'appellent Phoenix" parlait bien mieux de la violence et mérite mille fois plus le détour.

Article de Dune

Voir les commentaires

2016-02-22T17:12:06+01:00

Avant toi, un roman très touchant...

Publié par Dune et Effie

Avant toi 

Jojo Mayes

Résumé :

Si le temps nous est compté…

Lou est une fille ordinaire qui mène une vie monotone dans un trou paumé de l’Angleterre dont elle n’est jamais sortie. Quand elle se retrouve au chômage, elle accepte un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. Malgré l’accueil glacial qu’il lui réserve, Lou va découvrir en lui un jeune homme exceptionnel, brillant dans les affaires, accro aux sensations fortes et voyageur invétéré. Mais depuis l’accident qui l’a rendu tétraplégique, Will veut mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis.

Mon avis :

J'ai fini ce livre les yeux grands ouverts, remplis de larmes à fixer le vide. 

Avec ce roman, je pensais lire un roman léger, un peu niais qui me remonterait le moral (ça m'apprendra à pas me renseigner avant.) Et comment dire ? Je ne me suis jamais autant trompée sur un livre de ma vie. Par conséquent, j'ai eu un gros choc. (Bon d'un côté, j'avais lu le résumé il y a fort longtemps. La seule raison qui m'a fait sortir ce livre de ma PAL c'est Sam Clafin alias Finnick Odair alias l'amour de ma vie que j'avais entre-aperçu dans la bande-annonce.) (D'ailleurs la bande-annonce est ICI si ça vous intéresse. Par contre, ne lisez pas les commentaire, c'est bourré de spoilers.)

Il y a beaucoup de positif dans ce roman : c'est une bonne histoire, des bons personnages qui restent cohérants jusqu'à la fin. L'auteure réussit à me faire ressentir une palette d'émotions allant de la tristesse extrême aux sourirs. J'ai pas lâché le roman du début à la fin, je l'ai dévoré d'une traitte, impatiente de découvrir ce qui allait arriver à Louisa et Will. 

C'est un roman qui parle de l'importance de la vie et du sens qu'on lui donne. (Cette phrase ressemble un peu à une citation d'un guide écrit par un maître du yoga pour atteindre le bonheur.) Et puis, le réalisme de certaines situations est impressionnant. L'auteure contourne les scènes clichées. 

cPourtant, malgré le choc que ce roman a provoqué en moi, je ne le classerais pas parmi les incontournables. Il m'a manqué ce petit quelque chose complètement indescriptible qui fait qu'un livre nous marque totalement et qui nous remet face à nous même.

Et puis, j'ai quand même trouvé quelques défauts. (J'ai l'impression de devenir de plus en plus dure avec les livres.)

D'une part car il y a énormement d'ellispes et pas conséquent, je trouvais qu'on avait pas vraiment l'impression "d'être" tout le temps avec les personnages. Et puis, le point de vue interne de Louisa ne m'a pas emballé.  (Je radote peut-être un peu, que voulez-vous, c'est l'âge.) Surtout qu'après on change de point de vue pour passer à celui de la mère sur un chapitre et ensuite à nouveau celui de Louisa. 

Je comprend la démarche de l'auteur, c'est-à-dire nous offrir l'avis d'autres personnages dans le roman, mais sincèrement, j'ai pas trouvé ça nécessaire. J'ai trouvé ces passages ennuyeux car ce que disait la mère était assez cohérant avec son personnage, du coup, on se doutait bien de ce qu'elle pensait. Bref, je trouve ces passages avec le narrateur qui change un peu rébarbatifs et finalement inutiles. 

Ce n'est pas un coup de coeur et je lui trouve quand même quelques petits défauts mais vous l'avez compris, c'est une très bonne lecture qui ne peut vous toucher !

Article de Dune

Voir les commentaires

2016-01-31T14:48:55+01:00

"Je t'ai rêvé" ne m'a pas fait...Rêver.

Publié par Dune

Je t'ai rêvé 

Francesca Zappia

Résumé :

La folie est son quotidien, rien ne la préparait à être « normale ».
- On joue au jeu des vingt questions ?
- OK , mais c'est moi qui les pose cette fois.
- Ça marche.
- Si je devine en moins de cinq questions, je serai vraiment déçue.
Il esquisse un sourire et répond :
- Ne m'insulte pas.
- Est-ce que tu es vivant ?
- Oui.
- Tu habites ici ?
- Oui.
- Je te connais ?
- Oui.
- Est-ce que je t'ai rêvé ?
 

Mon avis:

J'ai regardé un peu les avis autours de moi, au moment d'écrire ma chronique pour savoir qui n'avait pas spécialement apprécié. Et comment dire ? Ce livre a été juste adoré par 99,99% des chroniqueurs (sachant que le 0,01% restant, c'est bah...Moi.) Je n'ai pas aperçu ne serait-ce que la once d'un avis négatif.

Mais bref, comme le dit maman, il faut savoir se démarquer dans la vie.

Bon. Par où commencer ? La couverture ? Okay, elle est belle. Le thème ? Okay, il est intéressant. Les personnages et leurs évolutions ? Ils sont biens. Mais alors pourquoi ce livre ne m'a pas plu plus que cela ?

 

Je lui accorde de nombreuses qualitées. La relation entre Alex et Miles notamment : enfin une relation bien construite entre deux personnages, ils ne tombent pas amoureux juste parce que l'auteure s'est dit qu'il fallait qu'il y ait une histoire d'amour dans son histoire. Non, nous assistons à l'évolution d'une relation, semée de blagues, de secrets...J'ai beaucoup aimé cela. Et Alex est un personnage vraiment très attachant. 

Rien à dire sur les personnages. Pour moi, le problème vient de l'histoire. Ce n'est pas le premier roman que je lis à propos de la schizophrènie. J'ai également lu "Your voice is all I hear" que j'ai trouvé bien plus percutant. La manière dont la schizophrènie est abordée est intéressante : l'auteure nous met littéralement dans la peau touchée par cette maladie. Une bonne idée car le lecteur ne sait pas ce qui est réel et ce qui ne l'est pas. Je l'avoue, j'ai été surprise à plusieurs reprises. Mais j'avais parfois l'impression que tout n'était pas réellement "creusé". L'auteure utilise la maladie comme "excuse" pour faire avancer son intrigue parfois, j'avais l'impression. Pour moi, c'était trop survolé, pas assez creusé : je trouve cela positif qe l'auteure montre que l'on peut vivre avec la schizophrènie, qu'on est pas dangereux ou autre. Mais tout de même. Il y a presque un côté "glamourisé" et cela m'a dérangé. 

D'une autre part, j'ai trouvé que l'intrigue avec le principal de l'école, l'ancienne élève était totalement insensée. Plus je lisais cela, plus je réalisais l'improbabilité de la chose. J'ai trouvé ça assez frappant. Une sorte d'intrigue sortie d'une mauvaise série télé...Complètement tirée par les cheveux...Cela ne me semblait pas abouti, pas crédible, presque ridicule

En résumé, alors oui, il y a beaucoup de positifs dans ce roman, mais pour moi il est loin d'être abouti à cause d'une intrigue de fond bancale voire ridicule et la manière dont on parle de la schizophrènie. Si ce sujet vous intéresse, je vous conseille bien plus "Your voice is all I hear" qui d'après moi traite bien mieux de la maladie.

Voir les commentaires

2015-10-26T17:38:14+01:00

No et moi, un roman poignant...

Publié par Dune

No et moi

Delphine de Vigan

Résumé :

Lou Bertignac a 13 ans, un QI de 160 et des questions plein la tête. Les yeux grand ouverts, elle observe les gens, collectionne les mots, se livre à des expériences domestiques et dévore les encyclopédies. 
Enfant unique d’une famille en déséquilibre, entre une mère brisée et un père champion de la bonne humeur feinte, dans l’obscurité d’un appartement dont les rideaux restent tirés, Lou invente des théories pour apprivoiser le monde. A la gare d’Austerlitz, elle rencontre No, une jeune fille SDF à peine plus âgée qu’elle. 
No, son visage fatigué, ses vêtements sales, son silence. No, privée d’amour, rebelle, sauvage. 
No dont l’errance et la solitude questionnent le monde.
Des hommes et des femmes dorment dans la rue, font la queue pour un repas chaud, marchent pour ne pas mourir de froid. « Les choses sont ce qu’elles sont ». Voilà ce dont il faudrait se contenter pour expliquer la violence qui nous entoure. Ce qu’il faudrait admettre. Mais Lou voudrait que les choses soient autrement. Que la terre change de sens, que la réalité ressemble aux affiches du métro, que chacun trouve sa place. Alors elle décide de sauver No, de lui donner un toit, une famille, se lance dans une expérience de grande envergure menée contre le destin. Envers et contre tous.

Mon avis :

On les voit sans les voir. On les aperçoit au détour d'un couloir de métro, au détour d'un trottoir, et puis, on détourne les yeux.  On les oublit, avec facilité, on ne veut pas s'en souvenir. Au bout d'un moment, on les voit même plus. Et pourtant, ils sont là. Chaque jour à se battre pour vivre une journée de plus. A se battre contre les regards fuyants, contre le froid, la faim, la saleté. A se battre, avec désespoir, inlassablement, contre l'imbattable.

Et un jour, Lou, une fillette bien dégourdie de treize ans rencontre No, une SDF pas bien plus âgée. Et elle se révolte. Elle décide de sauver cette SDF, de lui offrir un toit, de la nourriture, de l'amitié, S'en suit une étrange histoire où Lou va tout faire pour aider à sortir No de sa situation désespérée. La plume magnifique de l'auteure nous raconte cette histoire qui oscille entre tendresse et violence. 

Comment ne pas être emporté dans cette histoire ? Comment ne pas aimer la délicatesse des mots que De Vigan utilise ? Comment ne pas être touché et ne pas ressortir différent de cette lecture ? 

Ce roman est court (une centaine de pages, a priori) et pourtant, il est puissant. Ce roman, sans tomber dans le pathos, nous décrit une réalité avec beaucoup de justesse.

La fin, qui fait débat et qui plaît à peu de monde m'a pourtant satisfaite. Une autre fin aurait été peu convenue. 

"On est capable d'envoyer des avions supersoniques et des fusées dans l'espace, d'identifier un criminel à partir d'un cheveu ou d'une minuscule particule de peau, de créer une tomate qui reste trois semaines au réfrigérateur sans prendre une ride, de faire tenir dans une puce microscopique  des milliards d'informations. On est capable de laisser mourir des gens dans la rue."

En résumé, ce roman est juste une perle, à mes yeux. Il est à découvrire de toute urgence, si ce n'est pas encore fait !

Article de Dune

Voir les commentaires

2015-09-21T17:52:42+02:00

La voleuse de livres vole mon coeur...

Publié par Dune

La voleuse de livres

Marcus Zusak

Résumé :

Leur heure venue, bien peu sont ceux qui peuvent échapper à la Mort. Et, parmi eux, plus rares encore, ceux qui réussissent à éveiller Sa curiosité. Liesel Meminger y est parvenue. Trois fois cette fillette a croisé la Mort et trois fois la Mort s'est arrêtée. Est - ce son destin d'orpheline dans l'Allemagne nazie qui lui a valu cet intérêt inhabituel ou bien sa force extraordinaire face aux événements ? A moins que ce ne soit son secret... Celui qui l'a aidée à survivre. Celui qui a même inspiré à la Mort ce si joli surnom : la Voleuse de livres...
Mon avis :
 

C'est très intelligent de donner la parole à la mort. Après tout, elle est omniprésente dans la guerre. Marcus Zusak a une plume forte, efficace et prenante. J'étais aggripée à mon livre, désireuse de connaître la suite. 

Il y a tellement de choses à dire sur ce livre. Je pourrais parler du fait que l'auteur a choisi de contextualiser son histoire chez les allemands, fait assez rare. Il a choisi de nous montrer que les héros ne sont pas forcément ceux dont on lit les noms dans nos livres d'histoires. Les héros se sont aussi eux, ceux qui, sans trop en demander et prenant leur courage à deux mains, ont abrités des juifs dans leurs caves. Je pourrais aussi parler de l'amitié entre Lisel et Rudy, une amitié rythmé de blagues, de vols et de courses effrenées.  Ou alors, je pourrais parler des mots que Lisel va utiliser pour décrire le monde à Max, l'homme juif caché.

Mais au lieu de vous en parler, je vous invite à lire ce livre et à écouter la voix tragique parfois sarcastique de la mort...Une excellente lecture !

Article de Dune

Voir les commentaires

2015-09-07T10:56:49+02:00

Your voice is all I hear, un récit puissant...

Publié par Dune

Your voice is all I hear

Leah Scheier

Résumé :

Everything about Jonah is unexpected. On the first day of school, he sits next to April, when he could have chosen to sit with the popular girl. He turns down an invitation to join the school team and declares he'd rather paint. He encourages April to develop her musical talent and shrugs off the bullies that torment them.

April isn't surprised to find herself falling for Jonah. The unexpected part is when he falls for her too.

But the giddy happiness of their first romance begins to fade when Jonah's unpredictability begins to take a darker turn. April understands that her boyfriend is haunted by a painful memory, but his sudden mood swings worry her. She can't explain his growing fear of cellphones, electric keyboards, and of sounds that no one else can hear. Still, no matter what happens, April is sure that she'll always stand by him.

Until Jonah finally breaks and is committed to a psychiatric ward.

Until schizophrenia changes everything.

Though everyone urges her to let him go, April stays true to Jonah. But as the boy she adores begins to disappear in front of her, she has to face her worst fear: that her love may not be enough to save him.
 

Mon avis :

Je dois dire que j'ai choisi ce roman un peu sur un coup de tête alors que je faisais mes petites recherches sur Netgalley. La couverture et le titre me plaisait, j'ai pas vraiment cherché plus loin. Je me suis retrouvée face à un récit bouleversant qui parlait d' une maladie très peu abordée dans la littérature adolescente : la schizophrénie.

Nous rencontrons April, une jeune fille mal dans sa peau, quelque peu triste et déprimée car sa meilleure amie (et seule amie) a changé d'établissement. Le premier jour, elle fait la rencontre de Jonah, un garçon spécial mais gentil. Très rapidement, ils tombent amoureux. Mais c'est sans compter la maladie qui guette Jonah et de terribles choix les attendent. 

C'est un récit réellement dur mais à mon sens, terriblement réaliste. L'auteure ne va pas atténuer la difficulté de la situation ni l'emplifier. Elle raconte avec justesse une terrible histoire d'amour. 

Je dois dire que j'ai été très rapidement emportée dans le récit. Je me suis attachée à April mais aussi à Jonah... L'émotion qui se dégage de ce roman est puissante. Je suis passée par différents stades : incompréhension, colère, tristesse. Tristesse. Tristesse.

C'est assez terrible car à travers ce roman, l'auteure dénonce le fait que la schizophrénie est une maladie pour beaucoup honteuse. Je n'avais jamais vraiment vu ça comme ça (d'ailleurs, je ne m'étais pas vraiment penchée sur le sujet) mais  ça m'a juste brisé le coeur. J'étais totalement révoltée.

"A person sick with cancer has the support of the community. Everyone bands together and tries to help. Friends organize runs for a cure (...) Next door neighbors bring tuna casserole to the family. There are no casseroles for Schizophrenia. People are afraid, so they keep away. The families are embarrassed, so they hide. They pretend that their son or daughter has gone abroad or is busy at school-anything to avoid telling the truth."

"Une personne cancereuse est soutenue par tout le monde. Tout le monde fait équipe et tente d'aider. Les amis organisent des marathons (..), les voisins apportent de la vaiselle à la famille. Il n'y a pas de vaisselle pour la Schizophrénie. Les gens sont effrayés, alors, ils s'éloignent. Les famillent sont embarssés, ils se cachent. Ils prétendent que leur fils  ou leur fille est partie ou est occupée à l'école pour éviter à avoir à dire la vérité."

(-Dune traductrice en chef.)

On réalise à quel point c'est difficile. On s'en doute bien sûr mais en lisant cette histoire, on se retrouve face à la situation. Comment ne pas être touché par le courage d'April ? Elle n'abandonne pas et continue de supporter son amoureux envers et contre tout. Même s'il n'est plus vraiment là. C'est ça qui est vraiment tragique, c'est qu'elle se bat contre l'imbattable. Contre une maladie qui peut être atténuée mais jamais vraiment guérie. 

En résumé, ce livre raconte brillament une histoire terrible. A lire de toute urgence !

Article de Dune 

 

Voir les commentaires

2015-08-23T17:16:51+02:00

My heart and other black holes, un roman fort sur un sujet délicat...

Publié par Dune

My heart and other black holes (VO)

Le vide de nos coeurs (VF)

  

Résumé :

À 16 ans, Aysel n'a qu'une obsession : planifier sa propre mort à la perfection. Entre sa mère qui la regarde à peine, ses camarades de lycée qui l'évitent, et son père responsable de l'accident fatal qui a marqué sa petite ville à jamais, pour Aysel la vie est devenue trop lourde à supporter. Seul problème, elle n'est pas sûre d'y arriver seule. C'est alors qu'elle découvre Suicide Partners, un site qui lui permettra de trouver le compagnon idéal. Et c'est FrozenRobot, alias Roman, victime d'une tragédie familiale, sur qui elle jette son dévolu. Aysel et Roman n'ont rien en commun, mais ils commencent à apprivoiser leurs failles. Alors que la date fatidique approche, Aysel va devoir choisir entre son envie de mourir et celle de convaincre Roman qu'il ne devrait pas se sacrifier. Et Roman n'est pas du genre facile à persuader...
Mon avis :
 
 
La danse du retour
Hey, je reviens aujourd'hui après littéralement un moins d'absence. Je suis vraiment désolée mais ce dernier mois a été riche en événements. Je suis partie dans un premier temps en vacances (dans la seule région d'Europe où il pleuvait alors que partout ailleurs, tout le monde mourait de chaud, je vous laisse deviner laquelle) et ensuite en séjour lingoustique. J'ai rencontré pleins de gens (Oui. Moi. Parfois. Rencontrer. Humains.) et je suis pas mal sortie du coup, j'ai eu assez peu de temps d'allumer mon ordinateur mais tout de même assez de temps pour lire et faire exploser ma PAL. Bref. Je reviens donc pour vous parler de "My Heart and Other Balck Holes" (Je sais, vu le titre de l'article ça paraît logique.)
Avant même sa sortie, j'avais repéré ce roman. Bien que l'histoire ait quelque chose de terriblement morbide, j'en étais pas moins attirée par l'originalité de l'intrigue. Il faut savoir que My heart and others black holes, c'est l'histoire d'une dépression.
D'une dépression totale qui plonge l'héroïne dans une souffrance inexprimable. D'une dépression dûe au fait qu'elle se sent rejettée partout. Rejettée de sa famille recomposée, rejettée de son école.
Elle se sent si mal que la mort lui paraît douce par rapport à sa vie. Mais ce roman n'est pas que l'histoire d'une dépression.
C'est aussi une histoire d'espoir, une histoire d'amour, une histoire de pardon et d'acceptation. 
Je trouve l'histoire entre Roman et Aysel très douce et très bien amenée. Les romances sortent souvent un peu de nulle part mais là, leur histoire semble "réelle". Pas du tout précipitée.
Le personnage de Roman est vraiment touchant et m'a sincèrement attristé avec sa terrible histoire. Ce roman aurait toutes les raisons d'être un énorme coup de coeur et pourtant quelque chose me retient, sans que je sache dire quoi. Peut-être qu'il me manquait le développement finale du personnage principale. J'ai trouvé que l'auteure travaillait bien son personnage mais que la fin était un peu brusque. 
Les livres qui abordent le suicide chez les adolescents sont relativement rares et je pense que c'est fort de la part de l'auteure d'aborder un thème presque "tabou". Surtout qu'elle l'aborde très bien. Elle nous fait voir avec brio le point de vue d'Aysel sur la situation. On comprend sa douleur, sa peine.
Le sujet est sensible et bien amené. L'auteure a construit son histoire tout en délicatesse, nous montrant à quel point la vie peut parfois être cruelle, que les pires événements peuvent arriver aux meilleures personnes.
Niveau écriture, je l'ai lu en anglais mais j'ai trouvé ça bien écrit et abordable. La lecture est fluide, il y a peu de temps morts et j'étais littéralement accroché à mon livre. J'ai même versé quelques larmes (que voulez-vous ? Je suis une grande sensible.)
Sinon, d'un point de vue totalement superficiel, j'adore la couverture. (Non mais sincèrement. Même la VF est canon. C'est beaucoup dire.)
En résumé, My heart and other black holes est un roman fort sur un thème délicat. A découvrir sans attendre, donc.
Article de Dune
 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog