Articles avec #mystere catégorie

2016-01-15T16:26:24+01:00

D'après une histoire vraie, un roman extraordinaire...

Publié par Dune

Résumé :

« Ce livre est le récit de ma rencontre avec L.
L. est le cauchemar de tout écrivain. Ou plutôt le genre de personne qu’un écrivain ne devrait jamais croiser. »

Mon avis :

J'ai terminé ce livre bluffée, le regard perdu dans le vide.

Que dire ? Ce livre est intelligent, fin, réfléchi, fascinant, prenant, intéressant... (Vous l'avez compris, je l'ai adoré. Je l'ai terminé début 2016 ce qui fait que j'ai commencé mon année en beauté. J'espère que toutes mes lectures 2016 seront à la hauteur de ce livre...Cela place donc la barre bien haute.)

Je ne sais pas vraiment pourquoi je l'ai choisi. J'ai lu No et Moi de l'auteur que j'avais beaucoup apprécié. Cependant, il n'est pas dans mes habitudes de lire tous les romans d'un auteur par pur passion pour un de ces romans. Mais la curiosité m'a appelé quand j'ai lu ce résumé bien mystérieux.

Dès les premières pages, j'ai été fascinée. J'ai lu ce livre d'une traite. A la faible lueur de la lumière, j'étais toujours plongée dedans, les yeux dévorants les mots, la bouche ouverte comme un poisson (quelle belle métaphore, mesdames et messieurs, quelle belle métaphore.), complètement happée et me questionnant 1001 questions. Ce livre c'est l'histoire d'une amitié étrange, malsaine, dévorante. C'est l'histoire d'une fascination. Delphine nous raconte l'histoire de sa perte. Comment elle s'est perdue en partie à cause d'une mystérieuse L. puis retrouvée. A la manière d'un thriller, on voit L., apparaître dans sa vie, prendre une place plus importante. Le côté fort de ce roman c'est que Delphine nous expliquer avec détails, ce qui lui a plu avec L. Et au final, on se prend d'affection, de fascination, tout comme Delphine pour cette mystérieuse L. Alors que depuis le début, on est averti, on sait que L est nocive, on se surprend à l'apprécier, tout comme Delphine. Un tour de force.

J'aime ce livre. J'aime le mystère, l'addiction, j'aime les questions posées. Est-ce un roman ou un témoignage ? Cette question, avouons-le, nous taraude durant toute notre lecture. Et pourtant, Delphine se pose la question "Une histoire a-t-elle besoin d'être réelle pour être prenante ?" Au final, j'ai l'impression que l'auteure nous répond à moitié durant un petit passage. Mais peut-être est-ce juste une impression car ce n'est pas dit réellement. Et l'auteure joue avec cela : la part de réel, la part d'invention. Le principale protagoniste s'appelle Delphine, comme l'auteure, elle est écrivaine, elle vient d'écrire un roman avec beaucoup de succès sur sa mère : bref, cette histoire s'inscrit dans la vie de l'auteure. C'est perturbant dans un sens. Et dans un autre, à la fin du livre, je me suis demandée si sincèrement cela avait de l'importance, que cela soit réel ou pas. Et j'ai réalisé que, pour moi, non. Car d'une manière ou d'une autre, Delphine et L. se sont rencontrées, que cela soit dans ce livre, dans la vie réelle ou les deux. Et c'est ça qui compte.

En résumé, ce livre rentre dans le top ten des meilleurs livres que j'ai lu dans ma vie : prenant, étrange, intéressant...J'ai adoré.

Article de Dune

Voir les commentaires

2015-07-14T10:36:02+02:00

Rebecca, un roman glaçant...

Publié par Dune

Rebecca 

Daphné du Maurier

Résumé :

Sur Manderley, superbe demeure de l'ouest de l'Angleterre, aux atours victoriens, planent l'angoisse, le doute : la nouvelle épouse de Maximilien de Winter, frêle et innocente jeune femme, réussira-t-elle à se substituer à l'ancienne madame de Winter, morte noyée quelque temps auparavant ? Daphné du Maurier plonge chaque page de son roman - popularisé par le film d'Hitchcock, tourné en 1940, avec Laurence Olivier et Joan Fontaine - dans une ambiance insoutenable, filigranée par un suspense admirablement distillé, touche après touche, comme pour mieux conserver à chaque nouvelle scène son rythme haletant, pour ne pas dire sa cadence infernale. Un récit d'une étrange rivalité entre une vivante - la nouvelle madame de Winter - et le fantôme d'une défunte, qui hante Maximilien, exerçant sur lui une psychose, dont un analyste aurait bien du mal à dessiner les contours avec certitude. Du grand art que l'écriture de Daphné du Maurier, qui signe là un véritable chef-d'oeuvre de la littérature du XXe siècle, mi-roman policier, mi-drame psychologique familial bourgeois.
 

Mon avis :

"J'ai rêvé l'autre nuit que je retournais à Manderley."

C'est ainsi que commence le roman de Daphné du Maurier et avec ces mots que l'auteure m'a happé au coeur de l'histoire. Dès les premières pages, fascinée, j'ai écouté la voix de la protagoniste principale me raconter sa rencontre et son marriage avec Monsieur de Winter, cet homme d'âge mûr puis sa vie à Manderley. Moi qui d'habitude a la mauvaise habitude de survoler les longues descriptions, j'ai lu attentivement chaque mot, chaque description de Manderley, ce château si sombre, si froid, si effrayant.

Dès le départ, on sent l'ombre au tableau. Rebecca. C'est le prénom de la défunte épouse de monsieur de Winter qui, telle un fantôme, impose sa présente oppressante. Elle est partout. Dans chaque pièce, dans la bouche de tous les domestiques, dans la décoration et surtout dans la bouche de madame Danvers, la vieille domestique qui avait une admiration sans borne pour Rebecca et qui repproche à la narratrice de n'être qu'une pâle ombre par rapport à sa vraie maîtresse. Petit à petit, l'ombre de la défunte se fait plus pesante, plus oppressante. La narratrice, dont on ignore le prénom se sent épiée, observée, comparée. Quant à monsieur de Winter, il se montre froid, étrange...

Les personnages nous paraissent de plus en plus sombres, plus étranges, plus louches. On cherche désesperement à percer le secret de cette histoire mais la fin nous paraît claire que lorsqu'on la découvre. Et quand on découvre le fin mot de cette histoire...J'en ai été totalement retourné, étonné.

Je ne m'y attendais réellement pas. A partir de la deuxième moitié du roman, on va de surprises en surprises, c'est incroyable comme l'auteure réussit à nous faire vibrer

La plume de l'auteure est incroyable car elle construit un climat opressif et étonnant.

Je pense sans aucun doute regarder le film d'Hitchcock qui comme tous les ses films promet d'être génial.

Je pourrais résumer ce livre en une phrase "Il est incroyable !" (Tout un article pour dire ça, ralala.) Mais pour appuyer mon avis, je tiens à dire que sur les trente commentaires (et oui, j'ai compté. Quelle blogeuse dévouée, je suis.) postés sur Livraddict, les trente sont positifs. Pas besoin d'être une mathématicienne aguérie pour faire le calcul : 100% des lecteurs qui ont commentés ont appréciés.. Après tout, comment ne pas être fasciné par ce roman ?

Alors, laissez vous tenter et plonger également au coeur de Manderley.

Article de Dune

Voir les commentaires

2015-04-13T10:15:45+02:00

Night School, tome 2, une suite plaisante

Publié par Dune

Night School

C.J Daugherty

Résumé :

Humiliée de devoir la vie sauve à d'autres qu'elle-même, Allie Sheridan finit par rejoindre en automne les rangs de la très sélective Night School. Commence alors le véritable apprentissage aux côtés du troublant Carter et du sulfureux Sylvain...
La société secrète combine cours de self-défense aux cadences infernales et entraînement à la survie digne des commandos d'élite. À Cimmeria, les pensionnaires doivent s'exercer à vivre comme les impitoyables personnages de pouvoir qu'ils sont appelés à devenir : politiciens de haute volée, PDG de multinationales ou conseillers de l'ombre.
Et le message de la Night School est clair : pour pouvoir dominer le monde, il faut renoncer à toute vie privée et se dévouer corps et âme à l'Organisation. Mais que faire quand l'amour et la mort s'invitent au bal des menteurs ?

Mon avis :

Dans un sens, cette saga réussit un tour de force à mes yeux ; se faire apprécier (par moi). Moi qui déteste habituellement les sagas de ce style, j'accroche bizarrement.

C'est vrai, c'est une saga bourrée de défauts, pourtant. (Dont une couverture assez...Originale, disony ça comme ça) Il y a un triangle amoureux, tout de même, l'intrigue est très focalisée sur ledit trio, il y a des multiples clichés (même si ceux sur les français me font bien rire mais j'y reviendrai plus tard) et l'histoire avance relativement lentement. Comme dans le tome un, l'intrigue n'avance pas à une vitesse folle. Heureusement, on en découvre un peu plus sur les mystères de Cimmeria et de la Night School, mais avec le recul, on se rend compte qu'il y a pas beaucoup d'informations qui filtrent.

Dans ce deuxième tome, l'ambiance est plus sombre et plus stressante. On sait désormais que Nathanael est un danger permanant et qu'il risque d'attaquer l'école même si on sait pas exactement pourquoi. C'est ce qui me laisse septique principalement dans cette saga : l'intrigue principale (ce qui est un peu embêtant tout de même vu que c'est tout de même important dans un roman, l'intrigue principale) . J'ai l'impression que l'auteure a créé en premier son école etses personnages et qu'après, elle s'est dit "Bon, faut de même que je mette une intrigue parce qu'on risque de s'ennuyer, sinon. Il faut du drame, du sang, ouii, c'est ça, il faut de la tragédie." qu'à partir de là, elle a créé son intrigue. Du coup, même si pour l'instant, on en sait peu, je reste relativement septique et je n'y crois pas trop. J'espère que dans la suite, on aura le droit à plus de révélations et que ça sera plus creusé sinon, je risque de fortement m'ennuyer.

Et pourtant, j'adhère et je meurs d'impatience de lire la suite. Je pense que ça vient de plusieurs choses :

a) L'univers de Cimmeria qui fait malgré tout rêver (même si c'est inquiétant et dangereux...), il y a une bibliothèque immense, des dortoirs, une ambiance de fifous, des soirées sympatiques, des cours qui ont l'air stylés (mais les cours ont toujours l'air stylés dans les livres va savoir pourquoi alors que dans la réalité, c'est tout de suite mon stylé). Il y a un petit côté Poudlard auquel j'accroche totalement. Bref, voilà qui me donne envie de faire un petit saut dans cette école. 

b) Une ambiance mystérieuse et pleine de tension. En effet, il y a une mystérieuse "taupe", au service du méchant, dans les proches d'Allie et je me suis mise à analyser chaque comportement, chaque léger détail, pour tenter de deviner son identité. 

c) Les personnages. Je ne suis pas une fan d'Allie. Je la trouve sympatique mais son comportement vis à vis du triangle amoureux m'exaspère réellement. Mais les personnages secondaires, par contre me plaise. Je trouve qu'ils sont "vivants". J'adore Rachel, Luca, Nicole  mais surtout, mon petit coup de coeur de personnage, Zoé, une fille de treize ans, associale, spéciale et surtout adorable. 

d) La fin qui nous laisse sur un énorme suspens et qui me conforme dans mon idée qu'il me faut absolument la suite.

Pour finir, je tiens à souligner un aspect du roman qui m'a fait passablement rire : Les clichés sur les français. Night School a deux personnage venant de France. Sylvain et Nicole. Et comment dire ? Si on en croit ce roman, les français sont de vrais libertins. Entre la scène où Sylvain se déshabille en affirmant "Nous les français ne sommes pas comme vous, anglais, pudiques."  et Nicole qui agit pour rire et choquer les anglais, c'est à se demander de quel région ces deux jeunes français viennent-ils.

Bref. Malgré de nombreux défauts, cette saga continue à me charmer et à me plaire, grâce à son ambiance pleine de mystères et de tensions...

Article de Dune

Voir les commentaires

2015-02-23T18:34:34+01:00

"Qui est Mara Dyer ?" un roman fascinant...

Publié par Dune

Qui est Mara Dyer

Michelle Hodkin

Résumé:

Mara Dyer est une jeune fille de 16 ans comme les autres, jusqu’au jour où elle s’éveille dans un hôpital, sans aucun souvenir de l’accident qui a coûté la vie à ses trois meilleurs amis. Dévastée par le chagrin et un profond sentiment de culpabilité, elle souffre terriblement de la perte de ses proches.
Pour repartir à zéro, la famille de Mara part s’installer en Floride. Mais là encore, les nuits de la jeune fille restent agitées, hantées par des visions de l’accident. Mara a l’impression de revoir ses amis, et même de sentir la mort de certaines personnes. Mais que lui arrive-t-il? Est-elle en train de devenir folle?
Qui est vraiment Mara Dyer?

Mon avis :

Ce livre m'intriguait depuis un moment. Je l'avais acheté sur un coup de tête. (En gros, j'étais rentrée dans la librairie pour acheter un livre pour les cours. Je l'avais vu.  Je l'avais pris et feuilleté. Je l'avais acheté. J'étais sortie et à ce moment-là, je m'étais demandé "Mais qu'est-ce que j'ai fait ?") Je l'ai aussi lu sur un coup de tête. Je voulais juste feuilleter le début. Je me suis retrouvée trois heures plus tard, le livre fini à la main. 

(Apparement, Mara n'est pas la seule à pouvoir douter d'avoir toutes ses facultés psychologiques en main.)

J'ai littéralement adoré.

Dès la première page, j'ai été conquise. Nous avons le droit à un postface écrit par l'auteure qui ajoute du mystère au roman. 

Mara Dyer est-elle folle ?  C'est la question nous obsède durant tout le roman. On tente d'analyser chaque petits détails, chaque petit élément pour comprendre. Que c'est-il passé durant la nuit où ses amis sont morts ? Etait-ce réellement un accident ? Est-ce que les cauchemars de Mara sont de simples cauchemars ? Où est la limite entre la réalité et ses cauchemars ?

J'ai trouvé l'intrigue très bien ficelée. Il n'y a pas de temps morts, on va de surprises en surprises, d'intrigue en intrigue. De plus, j'ai trouvé que l'intrigue était originale. On alterne entre souvenirs, cauchemars et vie réelle ce qui créé un véritable rythme dans l'histoire et qui ne laisse pas de place à l'ennui.

Les personnages sont géniaux. Je les ai tous trouvé très attachants. En commençant par l'héroïne principale qui est intelligente, forte malgré le fait qu'elle comprend absolument pas ce qui lui arrive. Noah Shaw...Est-ce que j'ai vraiment d'expliquer pourquoi ce personnage est juste génial ? Oui ?  Bon, outre ses qualités physiques, je pourrais citer qu'il est drôle, charmant, attachant, mystérieux... Concernant les personnages secondaires, Daniel et Jamie, je les ai beaucoup apprecié aussi. Ce que j'aime beaucoup dans ce roman c'est que les personnages sont très authentiques. Lorsqu'ils parlent, je trouvais cela très naturel. Leur échanges semblent vrais. Ils pourraient réellement être votre meilleur ami, votre frère, votre camarade de classe. 

Avec ce roman, je suis passé par beaucoup d'émotions, j'ai ri, j'ai pleuré, j'ai été totalement stressée mais surtout, j'ai été totalement angoissée par l'ambiance, j'ai mis des heures à me convaincre que oui, je pouvais descendre de mon lit, je n'allais pas être attaquée par un alligatore (parce que oui, dans ce roman il y a des alligators (ou des crocodiles...) qui campait dans ma chambre. Mais en réalité, ce livre n'est pas effrayant. C'est juste que j'ai beaucoup trop d'imagination (et que je suis légérement peureuse. Mais juste un peu alors.)

Ce livre est incontestablement bon. La seule reproche que je pourrais faire à ce roman c'est que je trouve l'histoire d'amour rapide (même s'il y a une alchimie certaine entre eux...) et elle prend quand même pas mal de place. Mais surtout, je crains qu'elle ne devienne niaise par la suite. 

Je pense sans aucun doute lire la suite (et le plus vite possible...) 

En résumé, vous l'avez compris, ce roman m'a totalement emportée. J'ai littéralement adoré. J'ai adoré l'ambiance, l'intrigue et surtout, les personnages !

Article de Dune

Voir les commentaires

2015-01-18T11:41:48+01:00

Lucides, un roman qui vous fait perdre la tête...

Publié par Dune
Lucides
Ron blass et Adrienne Stolz
Résumé:
Sloane, première de sa classe, coule une existence paisible dans une petite ville côtière des États-Unis. Maggie, jeune fille indépendante, entame une carrière d'actrice prometteuse à New York. Tout les sépare, hormis une chose : en dormant, chacune rêve et vit la vie de l'autre jusque dans ses secrets les plus intimes. Jamais encore leurs chemins ne s'étaient croisés. Jusqu'au jour ou Sloane tombe amoureuse d'un garçon. Vient ensuite le tour de Maggie... Laquelle est réelle ? Laquelle n'est qu'un songe ? Sloane et Maggie vont devoir trouver une réponse, sinon elles risquent de sombrer dans la folie. Pour l'une d'elles, cela signifiera tout abandonner : son quotidien, son amour, elle-même ; juste au moment précis ou elle s'était découvert une raison de vivre.
Mon avis:
C'est le souffle coupé, que j'ai terminé Lucides. Il est fort possible d'ailleurs que je sois restée pendant plusieurs minutes à fixer le vide, la bouche ouverte comme un poisson, (Image de moi-même très glam, je le conçois...) à me répéter "Ohlala. Ohlala. OHLALALALA."
J'ai relu la fin plusieurs fois, toujours en essayant de comprendre un peu plus, toujours un peu plus.
 
Quel livre ! Je ne prévoyais pas du tout de le lire, à la base. Mais quand je l'ai aperçu à la bibliothèque, je me suis dit "Allez, soyons fou !".
Je l'ai lu plus ou moins d'une traite car à chaque fois que je le posais, j'étais totalement obsedée par ce livre. Il me fallait la suite.
Au début, le côté onirique n'est pas vraiment développé, j'avais plus l'impression de lire deux vies en parallèlesOn a Maggie,  d'un côté, une actrice qui habite à New York, forte, drôle, extravertie et Sloane, d'un autre côté, discrète et introvertie. Chacune vit sa vie normalement à une exception près : chacune rêve de la vie de l'autre. C'est-à-dire que lorsque Sloane va dormir, Maggie se réveille et vis versa. C'est vrai qu'au début, on se rend presque pas que les deux filles sont liées. On suit leur vies comme deux histoires en parallèles mais elles font très peu mention de l'autre. 
Mais petit à petit, leur vie plus ou moins tranquille se fracture et une question apparaît : qui rêve de qui ?
Et c'est cette question qui est développée durant tout la deuxième moitié du livre. Et plus on avance, plus tout se mélange, les héroïnes ont l'impression de devenir folles et nous aussi d'ailleurs.
J'étais littéralement accroché à mon livre. Impossible de le lâcher, j'étais totalement fascinée.
Ron Blass, un des écrivains de ce roman est scénariste de film. Il a notamment réalisé "Le mariage de mon meilleur ami". J'ai trouvé que ça se voyait. C'est un style très cinématographique que nous avons dans ce roman. Je pense que ce livre pourrait être facilement adapté en film car durant toute ma lecture, j'avais des images très précises qui m'apparaissait. La fin, est vraiment très impresionnante et c'est à ce moment-là que ce côté cinéma ressort le plus. Les scènes s'entrecoupent, s'entremêlent, comme des images qui se superposent. Cela m'a beaucoup plu.
La chute m'a d'abord laissé un peu perplexe. J'ai mis un petit moment à saisir exactement ce qui c'était passé. (Non parce qu'il faut comprendre tout de même. J'ai relu plusieurs fois la fin histoire de comprendre.) Et quand j'ai compris...Wow.
Je me suis dit que les auteurs avaient vraiment gerés. C'est une intrigue assez complexe, une sorte de nouvelle à chute mais franchement, cela faisait longtemps qu'un livre ne m'avait pas surprise comme ça ! 
En résumé, un roman qui m'a coupé le souffle, fait tournée la tete jusqu'au derniers mots ! A découvrire sans plus attendre. 
Lucides, un roman qui vous fait perdre la tête...

Voir les commentaires

2014-12-27T18:53:47+01:00

Imposteur, un doux mélange entre Cherub et Pretty Little Liars...

Publié par Dune

Imposteur

Susanne Winnacker

Résumé:

Rejetée par sa famille à cause de son don, Tessa est accueillie à bras ouverts par la Cellule des aptitudes extraordinaires, branche ultrasecrète du FBI qui recrute des jeunes doués de pouvoirs surnaturels. Après deux ans d'entraînement intense, elle maîtrise enfin le sien : la métamorphose.
Mais les choses sérieuses commencent vraiment pour Tessa lorsqu'un tueur en série sème la terreur dans une paisible ville de l'Oregon. Pour confondre le meurtrier, elle va devoir prendre les traits de Madison, l'une des victimes, laissée pour morte. Dans le rôle de la brebis sans défense, Tessa attend que le loup vienne parachever son oeuvre macabre...
Si elle déteste cette imposture au quotidien, incarner Madison offre aussi des compensations, celles d'une vie normale que Tessa n'a jamais connue. Au-delà des faux-semblants, des multiples suspects et du danger omniprésent, elle va découvrir l'amitié et une famille soudée. Mais comment se faire aimer pour soi quand on est dans la peau d'une autre ?

Mon avis:

Ce livre m'intriguait depuis sa sortie. Alors quand Effie m'a dit qu'elle l'avait achetée et qu'elle pouvait me le prêter, j'ai sauté de joie ! Sauf qu'elle m'a tout de suite refroidit, en effet, elle l'a bien aimé mais elle m'a dit que ce n'est pas génial-génial. Je m'attendais donc au pire et je n'étais plus trop tentée de le lire.

 Mais l'adorable Joséphine du blog "Des mots, des étoiles" (Un blog charmant d'ailleurs, allez voir ! ) m'a proposé de le lire alors j'ai saisis l'occasion pour le découvrire. Ou peut-être est-ce moi qui ait proposé ? Hum. Le mystère reste entier, j'en ai plus le moindre souvenir.

Et alors, verdict ?

J'ai bien aimé. 

J'ai passé un bon moment à le lire. Après, Effie avait raison ce n'est pas Le-livre-qui changea-ma-vie-à-tout-jamais mais ça se lit bien. 

Premièrement, j'aime beaucoup le concept de la Variation et de la branche secrète du FBI qui utilise que des variants...Cela me fait un peu penser à Cherub, une série d'espionnage assez sympa ou à James Bond. Mais l'univers un peu girly glauque (aujourd'hui, j'invente des genres...) avec l'histoire de l'échange de place, l'histoire d'amour.

Concernant celle-ci, je dois avouer que je n'ai pas forcément été convaincue. J'étais sûre depuis le début du dénouement. C'est une série de "Je t'aime ! Moi non plus" assez prévisible. Le personange de Kat n'a pas grande utilité à pars être la pire ennemie de la mort qui tue de Tessa et j'ai trouvé ça dommage

Un autre point positif c'était la mission de Tessa. J'aimais bien le fait que Tessa doivent prendre la place de quelqu'un, je trouvais ça totalement glauque et un peu effrayant, au fond  mais surtout assez fascinant. Bon, je dois admettre que ce n'est pas forcément le roman de ce type le plus original du monde. Concernant le personnage de Tessa, j'ai trouvé qu'elle était sympa. Elle est très "adolescente" mais assez attachante.  j'ai trouvé dommage le fait que l'auteure ne creuse pas plus les faiblesses du personnages par rapport à sa famille, par exemple. Ce n'est pas, par conséquant, un personnage marquant ou particulièrement charismatique. Elle est assez banale ( En dehors du fait qu'elle est variante, bien sûr...)

L'écriture de l'auteure est assez fluide sans pour autant être absolument géniale

Quant au dénouement, je ne dirais qu'uen chose : Je m'y attendais tellement que par conséquent, je ne m'y attendais pas. (Phrase à méditer.)

Pour ceux qui mes phrases complexes resteraient un mystère, je vais paraphraser (ma prof de français serait fière de savoir que j'utilise des notions qu'on apprend avec elle. ) En résumé, le coupable qui me paraissait le plus évident me paraissait tellement évident que je ne me disais que c'était trop évident pour être lui. (Record du monde de plaçage du mot "évident" en une pharse. Congrulations.) 

Je ne sais pas exactement si je lirai le tome 2. Peut-être que si j'en ai l'occasion...En tout cas, encore une fois, les éditeurs ont gérés leur vie sur la couverture qui est vraiment hyper jolie

En résumé, ce livre fait partie des livres que je rentrerais dans la catégorie "Sympatique" sans pour autant être transcandant ou extraordinaire. A lire pour les amateurs de ce genre

Voir les commentaires

2014-11-25T19:31:25+01:00

Soeurs sorcières, un roman que j'aurais voulu plus ensorcelant...

Publié par Dune

Soeurs sorcières : Livre 1

Jessica Spotswood

Résumé:

Cate, Maura et Tess vivent dans une Angleterre imaginaire du début du XXè siècle. À 17 ans, les femmes doivent normalement choisir entre se marier et rejoindre les ordres. Mais en plus d'être femmes, elles sont sorcières. Si quelqu'un le découvre, les Frères les enverront à l'asile ou les feront disparaître, comme toutes les autres.
Depuis la mort de leur mère, Cate vit dans la peur, avec la mission de protéger ses sœurs. Mais ses 17 ans approchent et tout s'accélère : son ami d'enfance la demande en mariage, alors qu'un autre jeune homme fait chavirer son cœur. Et bientôt, Cate doit se rendre à l'évidence : malgré tout ses efforts, le danger se referme sur elle et ses sœurs comme un étau...

 

Mon avis:

J'ai toujours eu un petit faible pour les romans avec les sorciers. A cause d'Harry Potter sûrement. Donc ce livre m'attirait beaucoup depuis sa sortie. Et puis j'aimais beaucoup la couverture donc, il en fallait pas bien plus pour me convaincre !

J'ai eu énormement de mal à me plonger dans ce roman. J'ai mis quelque chose comme...Deux mois. Ce qui est relativement énorme. Je l'ai commencé à la fin de l'été mais il ne m'a tellement peu motivée que je l'ai posé un temps. J'ai alterné avec d'autres lectures et j'étais incapable de me motiver pour le reprendre. Mais bon, au bout d'un moment, je me suis dit "Allez, je vais le finir" et je m'y suis mise. 

C'est principalement ça que je vais reprocher à ce roman : sa lenteur. C'est long, très long à démarer et donc, par conséquant, ça m'a freiné et pas forcément laissé une très bonne impression, au départ. C'est ce qui m'a fait traîner sur ce livre si longtemps. L'héroïne principale, Cate se pose durant tout le premier tier du roman tout un tas de question. Elle hésite, elle refuse totalement son statut de sorcière du coup, tout le premier tier du roman est consacré à ses doutes et aux tea-parties.

Mais une fois qu'on passe le premier stade de l'histoire, ça devient beaucoup plus intéressant.

On rentre au coeur de l'action, il y a quelques passages légèrement effrayants mais surtout, ça devient beaucoup plus prenant

J'aime beaucoup l'univers développé par l'auteure. Au début, je croyais que ça se passait au Moyen-Âge mais de fil en aiguille, on découvre que c'est dans une sorte d'univers parallèle contrôlé par des hommes "Les Frères" qui empêchent tout forme de rébellion et qui n'ont qu'une seule hantise : que les femmes sorcières reprennent le pouvoir. 

J'espère en apprendre plus sur ce roman durant les prochains tomes (que je lirais sûrement si je trouve le temps, en priant pour que le prochain tome ne mette pas autant de temps à démarer.)

Mais plus on découvre son univers et ses personnages, plus on est curieux d'en savoir plus

Je trouve aussi que l'auteure créait des personnages intéressants et j'ai beaucoup aimé leur diversité notamment dans le fait qu'il y a des personnages homosexuels...Les trois soeurs sont assez attachantes. Mara est une vraie tornade, Cate est constament en train de douter mais elle prend en force à travers le récit et Tess apparaît très peu mais elle semble être l'élément conciliateur entre Mara et Cate. J'aime beaucoup la relation entre les deux soeurs, elle est assez terrible parce qu'elles s'aiment beaucoup mais ne se comprennent pas et j'ai trouvé ça intéressant

 Concernant l'histoire d'amour, je dois avouer que j'ai eu un petit mouvement de recul quand j'ai découvert ce qui m'attendait : le terrible et tant redouté triangle amoureux.

Bon. Bon. Bon. Quand je me suis rendu compte qu'il y en avait, j'ai fait un bond sur ma chaise.

Mais je dois avouer que l'auteure a plutôt bien géré le truc. Bien entendu, si j'avais écris le livre, je l'aurais peut-être évité mais finalement, ce triangle amoureux ne m'a pas tant dérangé ! J'ai beaucoup apprecié le personnage de Finn. 

En résumé, ce livre a été dans un premier temps une déception à cause du fait que ça traine vraiment en longuer. Puis, j'ai réellement pris du plaisir à le lire à partir de la moitié. J'ai hâte de voir ce que ça va donner par la suite.

Article de Dune

Lu dans le cadre :

Voir les commentaires

2014-10-14T16:37:34+02:00

Velvet, un livre qui nous plonge dans l'époque victorienne...

Publié par Dune

Velvet

Mary Hooper

Résumé:

Orpheline dans le Londres des années 1900, Velvet survit tant bien que mal en travaillant dans l’enfer d’une blanchisserie. Lorsque l’occasion lui est donnée de s’occuper du linge de clients fortunés, la jeune fille saisit sa chance et attire l’attention de l’intrigante Madame Savoya, l’un des médiums les plus courus de la capitale. Emménageant à la Villa Darkling aux côtés de Madame et de George, son séduisant assistant, Velvet ne va pas tarder à découvrir les usages et secrets de cet univers fascinant qu’est celui du spiritisme. Elle est pourtant loin de se douter que le danger qui la guette ne vient pas du royaume des morts… Un roman envoûtant qui nous plonge dans les coulisses des salons des plus grands médiums du début du XXe siècle. Lumières tamisées et ambiance feutrée : quand les esprits parlent, les vivants doivent les écouter.
Mon avis:
J'ai choisi ce livre un peu au hasard. J'avais très envie de lire un autre roman se passant dans un cadre historique après Orgueil & Préjugés et  comme vous le savez sûrement, je suis littéralement fan de la série Mentalist et donc le thème des voyants m'intéresse beaucoup....
Première constation ; j'ai été totallement emportée dans l'histoire !
Dès les premiers mots, je me suis retrouvée dans les années 1900, dans la vie de Velvet. Lorsque j'avais une dizaine d'années, j'ai été passionnée par les lectures historiques puis ma passion s'est un peu essouflée et là, je me suis rendue compte que j'aimais tout autant ! Cela a été un réel plaisirs de me retrouver plonger à l'époque Victorienne. L'auteure réussit parfaitement à nous emporter et on imagine avec facilité l'ambiance, les rues... C'est vraiment une ambiance dans laquelle j'ai adoré me plonger. 
Il n'y a pas de temps morts, je ne me suis pas ennuyée à un seul moment. 
Le roman est vraiment très documenté. Cela se voit qu'il y a beaucoup de travail derrière, on en apprend beaucoup sur la societé à cette époque. 
J'ai complètement fasciné par l'intrigue. Bon, c'est vrai que certaines actions sont relativement prévisibles mais j'ai été tellement prise dans l'histoire que je n'ai même pas eu le temps de me demander ce qui allait se passer après.  
J'ai beaucoup aimé aussi en apprendre plus sur le monde des voyants et Mary Hooper nous dévoile beaucoup de leurs ficelles, ce que j'ai trouvé très intéressant. A la fin, il se trouve aussi un petit livret expliquant diverses choses sur le livre que j'ai lu avec attention. 
Bon, c'est assez jeunesse quand même, d'où le côté prévisible mais ça ne m'a pas dérangé en outre mesure.
La romance est discrète mais adorable. (Bon ets très prévisible mais on va pas chipoter, hein.)
 
La plume de Mary Hooper est relativement simple et jeunesse mais elle est efficace et assez cinématographique dans le sens où on voit bien les milleux décrits.
J'ai vraiment envie maintenant de découvrire les autres romans de Mary Hooper notamment Waterloo Necropolis... L'époque victorienne est une époque dans laquelle j'adore lire les aventures ! 
​En résumé, vous l'avez compris, ce roman a conquis mon coeur, malgré certaines actions un peu prévisibles, j'ai totallement été emportée dans l'histoire et à l'époque victorienne par la même occasion. Je le recommande vivement si vous aimez ce genre d'histoire (ou pas, un peu de lecture en terrain inconnu parfois, c'est sympatoche...) et si le côté peut-être "jeunesse" ne vous dérange pas...En tout cas, personellement, je n'hésiterai pas ! 
Article de Dune
 

Voir les commentaires

2014-09-19T19:32:30+02:00

"Les embrouilles de Calma" embrouille mon coeur...

Publié par Dune

Les embrouilles de Calma

Barry Jonsberg

Résumé:

"Imaginez un pitbull ayant avalé une guêpe, et vous aurez une idée de l'expression qu'arborait Mlle Plait quand elle est rentrée. La classe entière en est restée bouche bée. 
- Je m'appelle Mlle Plait, a-t-elle grondé. Quiconque prendra la parole sans en avoir été préalablement prié écopera d'une retenue. Une remise tardive se soldera par un zéro Et une retenue. Cherchez-moi, et vous regretterez d'avoir vu le jour."

Calma et Kiffo, respectivement meilleure et pire élèves de la classe, sont décidés à ne pas se laisser faire par leur nouvelle prof d'anglais. Car en plus d'être tyrannique, ils sont sûre qu'elle magouille. Ils enquêtent, et les embrouilles commencent...

 

Mon avis: 

 

Je suis sûre que vous n'avez jamais entendu parler de ce livre. Je ne connaissais pas son existence avant de tomber dessus, par hasard, à la bibliothèque. Attirée par la couverture, (et aussi par le résumé qui me rappelait cruellement un de mes ex-profs...) j'ai tenté la lecture. Et alors, verdict ?

J'ai beaucoup aimé...

Comme quoi...Autant un livre peut être connu et te donner mal à la tête tellement il est nul, autant un livre peut être totalement inconnu au bataillon et être absolument génial. Alors, si vous me faites un minimum confiance, je vous le dis ; ne vous fiez pas à la non-popularité flagrante de ce livre. Découvrez-le. 

L'auteur nous embarque dès les premiers mots dans un roman mêlant humour, aventure, mystère et sentiments.

C'est Calma qui raconte l'histoire et qui l'écrit. On suit son "rapport" de l'histoire. Au début, je l'avoue, j'ai été un peu perturbée mais après, j'ai vraiment réussi à être totalement emportée. 

Il y a Calma qui est une fille calme et la meilleure élève du cours d'anglais. Il y a Kiffo qui est le cancre de la classe. Et il y a cette amitié presque improbable entre eux. 

Kiffo, persuadé que leur prof d'anglais, mademoiselle Plait magouille des affaires louches va entraîner Calma dans des enquêtes plus foireuses les unes que les autres. 

Les deux personnages m'ont fait beaucoup rire. Il y a vraiment des répliques hilarantes.

Calma est intelligente et un peu provocatrice ce qui donne des dialogues tout à fait désopilants

Kiffo quant à lui, est vraiment attachant

Je m'attendais à une histoire d'amour entre ces deux. Non, là, l'auteur nous narre vraiment une belle histoire d'amitié, bien que j'aille des doutes car Calma laisse des choses se sous-entendre, à la fin. 

Mais alors, la fin....Ohlala.

Je crois que l'auteur n'aurait pas pu réussir à plus me surprendre ! C'est incroyable ! Wow. Quel retournement de situation. Et les derniers mots... Retournent à nouveau la situation. 

D'un côté, j'ai adoré car je ne m'attendais vraiment pas à ce que ce livre prenne cette tournure. Mais d'un autre côté... Mon étonnement était tellement grand que j'avais du mal à ressentir autre chose... J'étais toute embrouillée.

C'est vraiment une qualité que j'adore lorsque l'auteur réussit à nous désarçonner. C'est beaucoup moins ennuyeux. 

Ce livre est vraiment un concentré de surprises. Dans ce roman, il y a beaucoup de choses qui sont dites et beaucoup qui ne sont pas dites ou fortement sous-entendues et j'ai vraiment beaucoup aimé ce "double-fond". 

En résumé, ce roman est un concentré d'émotions. J'ai absolument adoré et je pense vraiment qu'il mériterait plus d'attention ! 

Article de Dune

Voir les commentaires

2014-09-07T13:22:43+02:00

La passe-miroir, tome 1, une aventure extraordinaire

Publié par Dune

La passe-miroir, tome 1, les fiancés de l'hiver

Christelle Dabos

Résumé:

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'Arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel.
Mon avis:
 
J'étais très curieuse de découvrir ce roman car j'en avais énormement entendu parler, en effet, ce roman a gagné le concours Gallimard, il a donc été sélectionné parmi un très grand nombre de manuscrit ! (1367 plus précisement)
Et je comprend pourquoi... Cette histoire  est extraordinaire.
Au début, je l'avoue, je me disais que j'aurais du mal à rentrer dans le récit. C'est le risque lorsque je me plonge dans un monde imaginaire. Je met trois heures à comprendre dans quel monde ça se situe, trois autres heures à comprendre quelles sont les particularités de ce monde...Bref, j'ai vraiment du mal. Et là, étonnement, je me suis glissée avec facilité dans l'histoire et j'ai été emportée dedans dès les premières pages. Impossible de lâcher l'ouvrage ! 
Ophélie, l'héroïne, a un don. Elle peut "lire" l'histoire d'un objet rien qu'en le touchant. Par contre, c'est la fille la plus maladroite de l'histoire de l'humanité. J'ai beaucoup apprecié le personnage principale car elle a l'air toute fragile au début mais en réalité, elle est beaucoup plus vive qu'elle en a l'air. Elle est vraiment imparfaite mais c'est pour ça que je l'adore ! Les autres personnages, Thorn, Archibald, Berthilde, le chevalier, sont juste incroyables car à chaque fois que j'avais l'impression de les cerner, on avait une nouvelle révélation qui nous déstabilisait.  Tout semble faux dans ce roman, tout est rempli de mystères. Sauf le personnage de tante Rosalie qui m'a vraiment fait rire car elle met toujours les pieds dans le plat.
L'auteure nous dépeint dans ce roman un monde tellement riche, c'est impressionnant. J'ai juste été fascinée. J'avais l'impression d'y être et je n'avais qu'une envie : en découvrir plus sur ce monde.
Il n'y a vraiment pas de temps morts pendant le récit. On va de surprises en surprises, de révélations en révélations, je ne me suis pas ennuyée un seul instant ! 
L'écriture de l'auteure est magnifique. C'est maîtrisé, c'est prenant, c'est beau. C'est tellement agréable à lire, on ditait du gâteau au chocolat (l'exemple ultime du bonheur pour moi.)
Ce livre est un réel coup de coeur (au cas où vous ne l'auriez pas encore compris...) et j'attend avec une impatience folle le deuxième tome. 
Je ne sais que ajouter à pars que si je ne vous ai pas donné envie, j'ai vraiment raté ma vie.  Ce livre est absolument géniallissime. Lisez-le.
Article de Dune
 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog