Articles avec #article d'effie catégorie

2014-09-12T13:31:38+02:00

Marque-page (2)

Publié par Effie

Le marque-page (2)

 

Voici le deuxième article de la catégorie ! Cette fois-ci, il portera sur un seul ouvrage : "La vie devant soi" de Romain Gary sous le pseudonyme d’Émile Ajar.

Le narrateur est un garçon de dix ans (puis quatorze), Mohammed, qui vit  chez Madame Rosa (qui est comme sa mère pour lui) et il échange parfois certains mots ou il a des expressions assez drôles, ce qui en fait une lecture touchante et dure à la fois car son histoire est triste. Les citations sont plutôt courtes donc je vais en mettre beaucoup.

J'ai beaucoup aimé ce livre, mais c'est surtout à la deuxième moitié que je suis vraiment entrée dedans. C'est un livre magnifique, avec pleins de citations à partager si vous ne l'avez pas encore lu. Nous l'avons lu toutes les deux et avons chacune trouvé des passages superbe.

"Bien sûr, elle n'était jamais tout à fait tranquille là-dessus car pour ça il faut être mort. Dans la vie c'est toujours la panique."

p.29

 

"Les gens tiennent à la vie plus qu'à n'importe quoi, c'est même marrant quand on pense à toutes les belles choses qu'il y a dans le monde."

p.57

 

"- C'est la que je viens me cacher quand j'ai peur.

- Peur de quoi, Madame Rosa ?

- C'est pas nécessaire d'avoir des raisons pour avoir peur, Momo.

Ça, je l'ai jamais oublié, parce que c'est la chose la plus vraie que j'aie jamais entendue."

p.63

 

"Je ne sais pas du tout de quoi Madame Rosa pouvait bien rêver en général. Je ne vois pas à quoi ça sert de rêver en arrière et à son âge elle ne pouvait plus rêver en avant."

p.69

 

"Monsieur Hamil aussi, qui a lu Victor Hugo et qui a vécu plus que n'importe quel homme de son âge, quand il m'a expliqué en souriant que rien n'est blanc ou noir et que le blanc, c'est souvent le noir qui se cache et le noir, c'est parfois le blanc qui s'est fait avoir. Et il a même ajouté, [...] : "Croyez-en ma vieille expérience." Monsieur Hamil est un grand homme, mais les circonstances ne lui ont pas permis de le devenir."

p.84

 

"Moi, l'héroïne, je crache dessus. Les mômes qui se piquent deviennent tous des habitués au bonheur et ça ne pardonne pas, vu que le bonheur est connu pour ses états de manque. Pour se piquer, il faut vraiment chercher à être heureux et il n'y a que les rois des cons qui ont des idées pareilles. [...] Mais je ne tiens pas tellement à être heureux, je préfère encore la vie."

p.90

"Quand on est môme, pour être quelqu'un il faut être plusieurs."

p.104

 

"Un môme qui a un père flic, c'est comme s'il avait deux fois plus de père que les autres."

p.108

 

"Non, ce que j'aimerais, c'est d'être un mec comme Victor Hugo. Monsieur Hamil dit qu'on peut tout faire avec les mots mais sans tuer des gens et que j'aurais le temps, je vais voir. Monsieur Hamil dit que c'est ce qu'il y a de plus fort. Si vous voulez mon avis, si les mecs à main armée sont comme ça, c'est parce qu'on les avait pas repérés quand ils étaient mômes et ils sont restés ni vus ni connus. [...] Madame Rosa dit que la vie peut être très belle mais qu'on ne l'a pas encore vraiment trouvée et qu'en attendant il faut bien vivre. Monsieur Hamil m'a aussi dit beaucoup de bien de la vie et surtout des tapis persans."

p.128

"Des fois même j'avais envie de défendre le choléra parce que lui au moins c'est pas sa faute s'il est comme ça, il a jamais décidé d'être le choléra, ça lui est venu tout seul."

p.143

 

"Ce n'était pas pour me sauver, ça n'existe pas, c'était seulement pour ne plus être là."

p.161

 

" - Madame Rosa, c'est seulement la vie, et on peut vivre très vieux avec ça. Le docteur Katz m'a dit que vous êtes une personne de votre âge et il a même donné un numéro pour ça."

p.167

 

"[...] Madame Rosa ne voulait pas courir le risque d'être couchée en bonne et due forme sur des papiers qui le prouvent, car dès qu'on sait qui vous êtes on est sûr de vous le reprocher."

p.170

Voir les commentaires

2014-08-29T12:33:54+02:00

Marque-page (1)

Publié par Effie

Voici le tout premier article de la catégorie Marque-page ! J'ai décidé de mettre quelques passages de ma lecture en cours, j'espère que ça vous plaira :)

En ce moment, je lis une petite pièce de théâtre vraiment géniale qui s'appelle "Novecento : pianiste" d'Alessandro Baricco. C'est un monologue qui raconte l'histoire de Novecento, petit garçon né sur le bateau Virginian, qui n'a jamais quitté l'océan et qui a appris à jouer du piano magnifiquement bien. Ce livre est très touchant ! J'aurais voulu tout mettre mais j'ai du choisir mes passages préférés. Vous pouvez aller voir ce Booknode où il y a beaucoup de passages magnifiques.

Marque-page (1)

" Un jour, j'ai demandé à Novecento à quoi il pensait quand il jouait, et ce qu'il regardait, les yeux toujours droit devant lui, où il s'en allait, finalement, dans sa tête, pendant que ses mains se promenaient toutes seules sur les touches. Et il m'a répondu : "Aujourd'hui je suis allé dans un pays très beau, les femmes avaient des cheveux parfumés, il y avait de la lumière partout et c'était plein de tigres."

 

"Il voyageait, quoi.

Et chaque fois il allait dans un endroit différent : en plein centre de Londres, [...]. Le plus difficile à comprendre, c'était comment il pouvait savoir à quoi ça ressemblait, [...] je veux dire, il n'en était jamais descendu, de ce bateau, pas une fois [...]. Et toutes ces choses-là, pourtant, c'était comme s'il les avait vues. Novecento, tu lui disais "Une fois j'ai été à Paris", et il te demandait si tu avais vu les jardins de machin-truc, [...], il savait tout, [...]."

"-Mais tu y es déjà allé, à Paris, Novecento ?

-Non.

-Alors...

-C'est-à-dire... si.

-Comment ça, si ?

-Paris. "

 

"Tu pouvais te dire qu'il était fou. Mais ce n'était pas si simple. Quand un type te raconte avec une précision absolue quelle odeur il y a sur Bertham Street, l'été, quand la pluie vient juste de s'arrêter, tu ne peux pas te dire qu'il est fou pour la seule et stupide raison qu'il n'y est jamais allé sur Bertham Street. Lui, dans les yeux de quelqu'un, cet air-là, l'air de Bertham Street, il l'avait respiré, vraiment. A sa manière : mais vraiment. Le monde, il ne l'avait peut-être jamais vu. Mais ça faisait vingt-sept ans que Novecento, sur ce bateau, le guettait. Et lui volait son âme.

Il avait du génie pour ça, il faut le dire. Il savait écouter. Et il savait lire. Les gens. Les signes que les gens emportent avec eux : les endroits, les bruits, les odeurs,leur terre, leur histoire... écrite sur eux, du début à la fin. Et lui, il lisait, et, avec un soin infini, il cataloguait, il répertoriait, il classait.... Chaque jour, il ajoutait un petit quelque chose à cette carte immense qui se dessinait dans se tête, une immense carte, la carte du monde, du monde tout entier, d'un bout jusqu'à l'autre. Et ensuite il voyageait dessus, comme un dieu, pendant que ses doigts se promenaient sur les touches en caressant les courbes d'un ragtime. " 

 pp. 33-36

"Quand à moi, je n'étais même pas certain qu'il l'ait jamais été, malheureux. Ce n'était pas une de ces personnes dont tu te demandes toujours est-ce qu'il est heureux, ce type-là. C'était Novecento, point. Il ne te faisait pas venir à l'esprit l'idée du bonheur, ou de la souffrance. Il avait l'air au-dessus de tout, il avait l'air intouchable. Lui, et sa musique : le reste, ça ne comptait pas."

"Tu ne dois pas t'imaginer que je suis malheureux : je ne le serai plus jamais." ça m'en a laissé baba, cette phrase. Il n'avait pas l'air du gars qui plaisante, en disant ça. L'air de celui qui sait très bien où il va. Et qui y arrivera. C'était comme quand il s’asseyait au piano et qu'il commençait à jouer, aucune hésitation dans ses mains, ces notes, les touches semblaient les attendre depuis toujours, comme si elles n'avaient existé que pour ces notes-là, et uniquement pour elles. [...]

Je sais maintenant que ce jour-là Novecento avait décidé qu'il allait s'asseoir devant les touches blanches et noires de sa vie, et commencer à jouer une musique, absurde et géniale, compliquée mais superbe, la plus grande de toutes. Et danser sur cette musique ce qu'il lui resterait d'années. Et ne plus jamais être malheureux."

pp.56-57

Effie

Voir les commentaires

2014-08-25T07:20:44+02:00

Marque-page

Publié par Dune and Effie

Marque-page

Présentation

 

Voila comme promis la catégorie "Marque-page" ! Ici, vous trouverez des passages de livres qui nous auront touchées ou qui nous auront fait rire et parfois aussi des paroles de chansons ou des dialogues de films.

 

 

Marque-page

Qu’est-ce qu’un livre ? Une suite de petits signes. Rien de plus. C’est au lecteur à tirer lui-même les formes, les couleurs et les sentiments auxquels ces signes correspondent. Il dépendra de lui que ce livre soit terne ou brillant, ardent ou glacé.

Jardin d’Épicure

Anatole France

Voir les commentaires

2014-08-23T17:59:55+02:00

Petit message

Publié par Effie

Bonjour à tous !

Premièrement, je tenais à m'excuser pour mon absence (voire mon inexistence...) sur le blog. J'avais vraiment beaucoup de mal à allumer l'ordinateur et à écrire des articles. Je passais souvent lire les articles de Dune que je trouve vraiment bien écrits et j'ai essayé de m'y remettre mais je bloquais à chaque fois devant l'écran. Pour ne pas disparaître totalement de ce blog, je tenais la page instagram du blog (@freedom_dreams_books, allez-y jeter un coup d’œil ^^).

Ensuite, je voulais dire que je reviens vraiment sur le blog mais dans une nouvelle catégorie qu'on va instaurer d'ici peu ! Ce sera un catégorie peut-être tenue aussi par Dune et qui s’intitulera " Marque-page ". Dedans, on mettra des petites phrases trouvées dans des livres qui nous auront fait rire ou pleurer. Si vous en avez aussi, vous pourrez nous les envoyer à notre adresse mail : freedom.dreams.books@gmail.com :).

Pour finir, je voulais parler d'une idée de concours que nous avons eu avec Dune. J'en ai déjà parlé approximativement sur notre page instagram, il se déroulera à la rentrée. Il y aura un article "officiel" bientôt ;) ! Nous espérons que vous serez nombreux à y partciper,

Amicalement,

Effie

Voir les commentaires

2014-06-23T10:22:03+02:00

Facebook nous voilà !

Publié par Dune

Un petit article rapide en cette journée nuageuse pour vous annoncer que désormais vous pouvez nous suivre sur facebook ! 

Le nom de notre page est très originalement "Freedom Dreams and Books" (Avouez, vous n'auriez pas deviné...)

 Donc, n'hésitez pas à aimer / partager etc. 

Appuyez ce magnifique bouquet de fleurs...

 Et a bientôt !

 

Dune et Effie

Voir les commentaires

2014-02-08T10:43:04+01:00

1000 visiteurs ! :D

Publié par Dune and Effie

Et oui, on a finit par y arriver, parce qu'en cette manifique journée (Bon, magnifique, tout est relatif... je sais pas chez vous, mais chez nous il pleut...)

On peut enfin le dire. On a atteint les 1000 visiteurs !

 ( Ce qui est vraiment cool, on a même mis la super danse trop artistique des One DIrection, avouez-le pour l'occassion )

Alors nous n'avons qu'une chose à dire...MERCI !  N'hésitez pas à nous dire ce que vous pensez qu'on peut améliorer, ou si vous avez des idées et toussa, toussa. 

Il y a pleins de chroniques à venir, de nouvelles rubriques... Ce n'est que le commencement, mes amis.

Bref...Encore Mercii

 

Voir les commentaires

2014-01-21T13:38:56+01:00

Un amour de geek

Publié par Dune

Un amour de geek

Résumé:

Thomas est un geek. Un quoi ? Un geek. C'est-à-dire un nolife qui fragge comme il respire, slappe les cheaters et bizute les noobs. Si vous n'y comprenez rien, c'est que vous êtes un pauvre parent, perdu dans la réalité. Mais si, comme Thomas, vous passez vos nuits devant l'écran à dégommer des crâs, à assiéger les donjons d'Azeroth, à diriger des guildes, vous savez ce que vivre veut dire. Dans son monde Haute Définition, Thomas échappe aux êtres désagréables qui grouillent " in real life " : les nazes du lycée, l'odieux Latreille, Mme Friol, la prof de français fan de gros bouquins bourrés de descriptions. II supporte même ses parents, leurs gratins bios et sa petite soeur Pauline. Alors ? Où est le problème ? Le problème, c'est Esther dont Thomas est bêtement tombé amoureux. Esther qui voltige sur le dos des chevaux, aime la lumière dans les arbres et rêve de vrais voyages. Esther qui déteste les ordinateurs et ne sortira avec lui que s'il cesse d'être un nolife et jure de ne plus s'approcher d'un écran. Thomas relèvera-t-il l'impossible défi ?
 

L'avis d'Effie:

Alors... Par où commencer ?

J'ai emprunté ce livre à la bibliothèque un peu au hasard, j'ai trouvé la couverture sympathique. Je l'ai lu le soir même d'une traite ! Je rigolais toute seule dans ma chambre et ma famille me regardaient un poil bizzarement. (Etrange, etrange...)

Il faut avouer que l'histoire est vraiment excellente. C'est parfait après une bonne journée d'école bien fatiguante, ça remonte le moral à tout le monde !

J'ai bien aimé apprendre de nouveaux mots que je ne connaissais pas (et non, je ne suis pas la plus grosse geek du mooonde) enfin...( Incruste de Dune Hum, hum...Vraiment ? ) bref.

L'histoire fait un peu penser à une série télé en manque d'inspiration à un certain moment (que je ne vous révelerais pas héhé ^^) mais même cette petite partie et drôôôôôôle grâce à la petite soeur du personnage principal, Pauline !

L'histoire d'Esther et de Thomas est vraiment bien écrite et bien trouvée, dès le début, je riais déjà. Les excuses de Thomas devant ses copains geeks sont assez énormes xD

En résumé, ce livre est un gros coup de coeur que je conseille à tout le monde !

 

L'avis de Dune:

Cela faisait un moment que je souhaitais lire ce livre.

Je l'avais repéré par sa couverture qui est, avouez-le, trop jolie.

Et puis, c'est vrai le mot geek a tendance à m'attirer. (Parce que, comment dire...Mes parents depuis qu'ils ont découverts ce mot ne jure que par lui : Notre fille est une vraie geek crient-ils sur tous les toits. (Ce n'est pas tout a fait vrai...) Alors du coup, je me prend facilement d'affection pour tous ceux qui sont considérés comme geek. Je me sens proche d'eux...)

Bref, quand je l'ai enfin trouvé, je ne pouvais pas le prendre car je m'étais fixé une moyenne de 7 livres à la bibliothèque, du coup, je l'ai proposé à Effie qui l'a emprunté.

Une semaine plus tard, environ, elle m'annonçait qu'il était trop drôle et qu'il fallait trop que je le lise.

Bref, des que j'ai pu mettre la main dessus, je me suis jetée dessus.

Alors, je confirme, il est vraiment frais, drôle et déjenté. J'ai passé un excellent moment !

Bon je dois avouer qu' à la première page, j'ai été un peu déroutée par le vocabulaire utilisé... Vous connaissez les mots tel que kick, bizzute, noobs...Si comme moi, la réponse est non, ne soyez pas trop déstabilisé et continuez votre lecture!

J'ai immédiatement aimé l'histoire avec Esther. Un peu loufoque et  irréelle sur les bords mais j'ai adoré ! 

Les personnages sont attachants et je me suis rapidement attachée à Thomas. Il est un peu perdu, au fond. Un personnage que j'ai vraiment adoré c'est Pauline. Et puis il y a un  autre côté que le côté "drôle". Ce livre parle de la vie d'un adolescent aujourd'hui. Ce livre aborde des thèmes comme l'amitié, l'amour, la famille, les parents mais aussi l'exclusion et réfléchit a propos du juste milieu entre la vie IRL si je peux dire comme ça et la vie Online.... 

Comme l'a dit Effie plus haut l'intrigue n'est pas très réaliste à un moment mais bon... C'est très drôle ! Cela reste une lecture très agréable que je recommande aussi vivement !

 

Article de Dune et d'Effie

 

 

Voir les commentaires

2013-09-06T11:50:34+02:00

Le ciel est partout de Jandy Nelson

Publié par Dune et Effie

Aujourd'hui, nous allons vous parlez d'un livre que nous avons lu toutes les deux.

Il y aura donc nos deux avis respectifs! On va vous parlez de: 

Le ciel est partout de Jandy Nelson

Résumé:

Un amour brûlant, une perte dévastatrice, Lennie lutte pour trouver sa propre mélodie. Alors que Bailey, sa soeur, sa meilleure amie, vient de mourir, comment continuer? A-t-elle le droit de plaire, elle aussi? De désirer Toby? D'être heureuse sans Bailey? Et comment ose-t-elle rire encore? Parfois, il faut tout perdre pour se trouver...
 

L'avis de Dune

 La couverture est à l'image de cette histoire. Délicate, originale, fraîche et magnifique.

Le style de l'écrivaine est vraiment très agréable à lire poétique, sensible, parfait! Les personnages sont vraiment attachants. Rachel la pire ennemie de Lennie, Big l'oncle Don Juan de Lennie, Sara la meilleure amie de Lennie féministe et extragagante, Manou la grand-mère courageuse et touchante, Joe le français romantique... Tous essayent de surmonter, à leur manière, la perte d'un être cher. Je les ai tous adoré de la tête au pied... J'ai aussi adoré les poèmes que Lennie écrit et disperse un peu partout dans la nature, ils sont très beaux.

Il y a un seul petit bémol: j'ai trouvé assez étrange la relation de Toby et Lennie...C'est voulu mais je la trouve pas si crédible que ça...Je la trouve trop malsaine.

Mais en dehors de ça j'ai trouvé que c'était vraiment un  roman boulversant que je conseille vivement!

L'avis d'Effie

Argh, Dune a tout dit! Je suis du même avis qu'elle!

J'ai bien aimé ce livre, je l'ai trouvé très original et très bien écrit! Je trouve Lennie très amusante et intrigante. Tout comme Dune, J'ai beaucoup aimé les petits poèmes que Lennie écrit tout au cours du livre. Ces petits bouts de son histoire nous aident à mieux comprendre son passé ^-^

Je suis d'accord pour la relation de Toby et Lennie... c'est trop bizarre. Comme je n'ai pas perdu ma soeur, je ne peux pas trop dire mon avis. Mais je trouve ça quand même un peu exagéré.

Toutefois, je conseille ce livre :)   

 

 Il faudrait citer le livre en entier mais ma citation préferé est celle-ci:

 

 "Il y a des années de cela, j’étais allongée sur le dos dans le jardin de Manou quand Big m’a demandé ce que je fabriquais. Je lui ai répondu que j’observais le ciel. Il m’a rétorqué : « C’est une vision de l’esprit, Lennie, le ciel est partout, il commence à tes pieds."

 

 A partir de quatorze ans

Voir les commentaires

2013-09-02T15:40:50+02:00

Rouge crime

Publié par Effie

Rouge crime

Mary Hoffman

 

Aujourd'hui, je vais vous parler d'un livre que j'ai lu il n'y a pas longtemps et que j'ai bien aimé.

  

Résumé: Silvano est un jeune noble, gentil, beau, riche et amoureux d'Angelica, mariée à un marchand qu'elle n'aime pas. Il lui fait la cour accompagné de son ami Gervasio. Mais tout se complique lorsque le mari de sa bien-aimée meure assassiné avec son poignard. Son père croit en son innocence et décide de le cacher chez un vieil ami, au couvent franciscain de Giardinetto. Silvano va être obliger de vivre comme les moines et travaillera dans la salle des couleurs avec frère Anselmo pour fabriquer des pigments qui serviront aux peintres.

Chiara, jeune fille de famille pauvre est placée au couvent des clarisses par son frère. Elle va être amenée à rencontrer plusieurs fois la route de Silvano, surtout quand d'autres assassinats se produisent au cœur du couvent même... Tout les indices se portent sur frère Anselmo qui clame son innocence. Vont-ils trouver l'assassin à temps?

Mon avis: La couverture est très bien faite, avec la dague et la croix. Sur la couverture du livre de la bibliothèque, il était classé sous "étrange". Comme je n'avais jamais vu cette catégorie, j'ai décider de livre ce livre. Je trouve qu'il est facile de rentrer dans l'histoire, les personnages ne sont pas énervants et le livre n'est pas prévisible. Par contre, la fin de l'histoire est un peu trop bizarre et pas très facile à comprendre... Mais, dans l'ensemble, ça reste un bon livre pour ceux et celles qui aiment les enquêtes policières étranges ;). Pour finir, je trouve qu'il aurait du être classé sous "policier".

Article d'Effie

Voir les commentaires

2013-08-24T13:52:09+02:00

Chaque soir à 11 heures

Publié par Effie

Voici le premier article d'Effie, j'ai décidé de faire sur un livre de Malika Ferdjoukh !

 Je trouve qu'elle écrit super bien et que c'est mon auteure préferée.

 

Chaque soir à 11 heures

Résumé: 

Wilhelmina Ayre ou Willa, s'est classée dans la catégorie des filles que les garçons ne voient jamais, des insignifiantes, des petits chats caustiques mais frileux. Iago, lui, attire tous les regards. Il est le garçon dont rêvent toutes les filles du lycée. Dès la rentrée, Iago pose les yeux sur Willa et la choisit. Mais à une fête, Willa rencontre le bizarre et ténébreux Edern. Dès lors, sa vie prend une tournure étrange. De la grande maison obscure cachée au fond de l'impasse, la jeune fille doit découvrir les secrets, sonder son coeur, et faire un choix...

 

L'avis d'Effie:

Ce livre est super!

Déjà, la couverture est toute douce et j'aime bien comme elle a été faite. Le rose n'est pas ma couleur préférée mais j'aimais bien les mots mis les uns derrière les autres, tout autour de la couverture.

La première fois que j'ai lu ce roman, j'étais très fatiguée et j'avais sauté deux chapitres sans m'en rendre compte.

Du coup, je ne comprenais plus rien. J'ai donc tout recommencé. J'ai adoré l'histoire. Ce côté mystérieux d'Edern, de sa petite soeur, Marnie et de leur maison est parfait pour donner un petit air roman policier à ce livre. Un mélange d'amour, de mystère, de policier, de drames, et d'humour, écrit par Malika Ferdjoukh (donc il est très bien écrit). ;) Je conseille vraiment ce livre !

L'avis de Dune

C'est Effie qui m'a prêté ce livre en me disant qu'il était absolument géniallisime

Au début, j'ai pas trop accroché. Mais petite à petit, je suis rentrée dans l'histoire. Et je confime. C'est asbolument génialissime. Premièrement le style de Malika Ferjoukh est juste hyper bien. Il est entraînant et spécial à la fois. Il est vraiment pas commun, j'adore. Effie a raison. Elle écrit super bien . L'histoire, ah l'hsitoire. Moi aussi je l'ai ad-o-ré. Elle est à la Ferdjourkh, spéciale, étrange, envoutante. C'est vraiment ce qui est fort dans ce livre. C'est qu'il sort vraiment du lot. On s'en souvient. Un an, deux ans, trois ans plus tard.

Et puis...Elle a réussit à me faire aimer un policier, quand même. Chapeau !

Alors merci à Effie de m'avoir prêter ce livre. 

Je n'ai qu'une chose à dire, lisez-le !

 

Livre à partir de quatorze ans environ

 

Article d'Effie

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog