Archives

2014-11-29T16:01:26+01:00

Coeurs brisés, têtes coupées, un bon roman, un bon moment...

Publié par Dune

Coeurs brisés, têtes coupés

Robyn Schneider

Résumé:

Ezra Faulkner est beau, champion de tennis et appartient à la clique branchée de son lycée. Mais, un soir d’été, sa vie bascule : il est victime d’un grave accident de voiture. Après une longue convalescence, il retourne au lycée, physiquement et moralement atteint. Son année de Terminale ne se passera pas tout à fait comme prévu. Ezra intègre la joyeuse bande des "parias". Parmi eux, il y a une nouvelle, excentrique et fascinante : Cassidy Thorpe...
Mon avis:
Ce livre attisait ma curiosité depuis sa sortie.
Je ne sais pas vraiment pourquoi. Je crois que j'avais vu un avis positif dans Je bouquine, je ne ne sais plus, qu'importe. Quoi qu'il en soit, j'ai enfin eu enfin l'occasion de le lire et j'en ressors charmée. Il faut dire que ça faisait un petit moment que je recherchais un roman comme celui-ci. Je ne sais pas vraiment dans quel genre je pourrais le classer mais c'est toute une ambiance.  Vous savez cette ambiance qui vous plonge dans le lycée américain qui fait un peu série américaine du style "Glee" (mais Glee des premières saisons, hein.)  ou de Mean Girls
Je me suis plongée dedans avec bonheur et je l'ai juste dévoré en...Une soirée.  
Ezra a tout plus ou moins tout ce qu'il pourrait souhaiter. Il est populaire, beau, sportif, admiré de tous. Mais un soir, une voiture percute la sienne et c'est tout sa vie qui bascule.
"Je me dis parfois que chacun d'entre nous a une tragédie qui le guette. Que des gens qui sortent acheter du lait en pyjama ou se cure le nez au feu rouge sont à deux doigts de vivre une catastrophe. Que notre existance à tous, aussi médiocre et banale soit-elle, est vouée à connaître un point de basculement extraordinaire."
Je dois avouer que ce n'est peut-être pas un roman qui a priori sortirait du lot. Une catastrophe qui bouleverse la vie du héros principal et qui l'amène à voir sa vie autrement, bon d'accord, on connaît. Il y a aussi une jolie série de clichés qu'on remarque plus quand on a terminé le livre et qu'on se met à réfléchir que sur le moment. Car la plume de Robyn Schneider ainsi que les personnages secondaires et principaux, leur humour, tout ça forme un mélange intéressant, touchant et prenant. Et tous les défauts qu'on pourrait reprocher à ce livre s'effacent pour laisser place à un plaisir fou lors de la lecture.
Ce livre est vraiment porté par deux choses : ses personnages et son humour.
Concernant les personnages, il est rare que je m'attache autant au personnage principal, Ezra. Et pourtant, je l'ai réellement beaucoup apprécié. Il est drôle, il est fragile, il est attachant. Quant à Toby, son meilleur ami, c'est vraiment un personnage que je pourrais considérer comme "coup de coeur de personnage". Il m'a beaucoup touché et j'ai beaucoup aimé la manière dont le thème de l'homosexualité était abordé avec lui. J'ai beaucoup aimé la bande d'amis du club de débat, je ne détaillerai pas ici chaque personnage mais malgré leur importance minime dans cette histoire, ils avaient une grande présence et une certaine profondeur
Le plume de l'auteur est très fluide et très entraînante. (Et drôle. Mais ça, je crois que je l'ai déjà dit 75 fois dans cette chronique.)
Vous l'avez compris, ce roman malgré ces petits défauts m'a réellement plu ! J'ai passé un excllent moment.
Une bonne lecture que je recommande en somme !
Article de Dune​

 
Le saviez vous ? Ce roman a été publié en premier en anglais sous le nom de "The beginning of everything" puis sous le nom de "Severed Heads, Broken Heads." Cependant, ce roman est plus connu sous le nom de "The beginning of everything", du moins dans les pays où l'on parle anglais.
 

Voir les commentaires

2014-11-27T13:36:15+01:00

De la rage dans mon cartable, un témoignage poignant...

Publié par Dune

De la rage dans mon cartable

Noémya Grohan

Résumé:

« Je crois que c’est après cet épisode que j’ai commencé à mettre un mot sur ce qui m’arrivait.
La solitude, le sentiment de décalage, dès le début, je les avais déjà ressentis. Le harcèlement scolaire, c’était un mot plus grave. Mais plus les jours passaient, plus l’évidence était là, sous mes yeux. Je n’étais pas qu’une élève chahutée par quelques meneurs. Beaucoup d’autres les avaient imités et me traquaient en permanence. J’étais devenue une cible. »

L’histoire de Noémya ressemble à beaucoup d’autres. 
Elle a décidé de la raconter et de s’en sortir.
Voici son témoignage.

Mon avis: 

Il est dur de juger un témoignage, de parler d'un morceau de vie... Mais je vais faire de mon mieux pour retranscrire mes émotions à travers ce témoignage. 

Je ne comptais pas vraiment lire ce livre. 

Mais quand je l'ai aperçu à la bibliothèque, il m'a tout de suite attiré, je ne sais pas pourquoi. 

Je ne pensais pas le lire très rapidement, vu la taille de ma pal et pourtant, c'est lui que j'ai sorti en premier. 

Je l'ai lu presque d'une traite. C'est un petit livre, d'une centaine de pages. Rien qu'en écrivant cette chronique et en y repensant, j'ai la gorge nouée. C'est un témoignage qui fait réfléchir, vraiment. Noémya est juste différente, pas comme les autres, quand tout commence. Elle n'est pas méchante, elle veut juste avoir des amis et vivre sa petite vie d'adolescente, tranquille. Mais elle est rapidement prise pour cible par ses camarades et pendant des années, elle subit des moqueries horribles. Et pourquoi ? Pour rien.

Absolument rien. 

Ce témoignage, vrai donc, raconte ça, le combat quotidien d'une jeune fille, Noémya, un combat perdu d'avance. Plus le temps passe, plus elle s'enfonce dans un cercle vicieux. Elle est seule. Totalement seule. Et c'est vraiment... Révoltant. On lit ça, impuissant, on a envie de faire quelque chose, n'importe quoi. Les gens ne se rendent pas compte à quel point de simples paroles blessantes peuvent avoir un impact si important sur le destinataire.

Le récit raconte aussi le "après". Comment Noémya, brisée de partout a eu du mal à s'en sortir. Ce que j'ai beaucoup aimé, ce qui m'a surtout beaucoup remuée c'est qu'elle  raconte qu'elle a reparlé à un de ses "bourreaux" et elle apprend qu'au fond, cette fille avait perdue son père et passait toute sa douleur sur elle... 

J'étais incapable de poser le livre. A chaque fois que je le posais, j'étais presque hantée par ce livre. Je voulais que tout s'arrange pour Noémya. J'avais besoin de savoir ce qui se passait. Le livre est agrémenté de petits textes qui ont été écrits par Noémya... Je me suis demandée s'ils avaient été écrits pendant son adolescence ou après coup... En tout cas, même si je n'ai pas accroché à certains, il y en a d'autres que j'ai trouvé très beau.

L'harcelement scolaire est une des choses les plus horribles qui soit et ce témoignage nous rappelle à quel point il ne faut pas le laisser faire autour de nous. Car ceux qui le laissent faire son presque aussi coupables que ceux qui le font. 

En résumé, c'est vraiment un témoignage qui fait réfléchir. A lire. 

Voir les commentaires

2014-11-25T19:31:25+01:00

Soeurs sorcières, un roman que j'aurais voulu plus ensorcelant...

Publié par Dune

Soeurs sorcières : Livre 1

Jessica Spotswood

Résumé:

Cate, Maura et Tess vivent dans une Angleterre imaginaire du début du XXè siècle. À 17 ans, les femmes doivent normalement choisir entre se marier et rejoindre les ordres. Mais en plus d'être femmes, elles sont sorcières. Si quelqu'un le découvre, les Frères les enverront à l'asile ou les feront disparaître, comme toutes les autres.
Depuis la mort de leur mère, Cate vit dans la peur, avec la mission de protéger ses sœurs. Mais ses 17 ans approchent et tout s'accélère : son ami d'enfance la demande en mariage, alors qu'un autre jeune homme fait chavirer son cœur. Et bientôt, Cate doit se rendre à l'évidence : malgré tout ses efforts, le danger se referme sur elle et ses sœurs comme un étau...

 

Mon avis:

J'ai toujours eu un petit faible pour les romans avec les sorciers. A cause d'Harry Potter sûrement. Donc ce livre m'attirait beaucoup depuis sa sortie. Et puis j'aimais beaucoup la couverture donc, il en fallait pas bien plus pour me convaincre !

J'ai eu énormement de mal à me plonger dans ce roman. J'ai mis quelque chose comme...Deux mois. Ce qui est relativement énorme. Je l'ai commencé à la fin de l'été mais il ne m'a tellement peu motivée que je l'ai posé un temps. J'ai alterné avec d'autres lectures et j'étais incapable de me motiver pour le reprendre. Mais bon, au bout d'un moment, je me suis dit "Allez, je vais le finir" et je m'y suis mise. 

C'est principalement ça que je vais reprocher à ce roman : sa lenteur. C'est long, très long à démarer et donc, par conséquant, ça m'a freiné et pas forcément laissé une très bonne impression, au départ. C'est ce qui m'a fait traîner sur ce livre si longtemps. L'héroïne principale, Cate se pose durant tout le premier tier du roman tout un tas de question. Elle hésite, elle refuse totalement son statut de sorcière du coup, tout le premier tier du roman est consacré à ses doutes et aux tea-parties.

Mais une fois qu'on passe le premier stade de l'histoire, ça devient beaucoup plus intéressant.

On rentre au coeur de l'action, il y a quelques passages légèrement effrayants mais surtout, ça devient beaucoup plus prenant

J'aime beaucoup l'univers développé par l'auteure. Au début, je croyais que ça se passait au Moyen-Âge mais de fil en aiguille, on découvre que c'est dans une sorte d'univers parallèle contrôlé par des hommes "Les Frères" qui empêchent tout forme de rébellion et qui n'ont qu'une seule hantise : que les femmes sorcières reprennent le pouvoir. 

J'espère en apprendre plus sur ce roman durant les prochains tomes (que je lirais sûrement si je trouve le temps, en priant pour que le prochain tome ne mette pas autant de temps à démarer.)

Mais plus on découvre son univers et ses personnages, plus on est curieux d'en savoir plus

Je trouve aussi que l'auteure créait des personnages intéressants et j'ai beaucoup aimé leur diversité notamment dans le fait qu'il y a des personnages homosexuels...Les trois soeurs sont assez attachantes. Mara est une vraie tornade, Cate est constament en train de douter mais elle prend en force à travers le récit et Tess apparaît très peu mais elle semble être l'élément conciliateur entre Mara et Cate. J'aime beaucoup la relation entre les deux soeurs, elle est assez terrible parce qu'elles s'aiment beaucoup mais ne se comprennent pas et j'ai trouvé ça intéressant

 Concernant l'histoire d'amour, je dois avouer que j'ai eu un petit mouvement de recul quand j'ai découvert ce qui m'attendait : le terrible et tant redouté triangle amoureux.

Bon. Bon. Bon. Quand je me suis rendu compte qu'il y en avait, j'ai fait un bond sur ma chaise.

Mais je dois avouer que l'auteure a plutôt bien géré le truc. Bien entendu, si j'avais écris le livre, je l'aurais peut-être évité mais finalement, ce triangle amoureux ne m'a pas tant dérangé ! J'ai beaucoup apprecié le personnage de Finn. 

En résumé, ce livre a été dans un premier temps une déception à cause du fait que ça traine vraiment en longuer. Puis, j'ai réellement pris du plaisir à le lire à partir de la moitié. J'ai hâte de voir ce que ça va donner par la suite.

Article de Dune

Lu dans le cadre :

Voir les commentaires

2014-11-22T12:16:43+01:00

The tag of the day : Creature of the night (revisité par Echos de Mots...)

Publié par Dune

Haloa ! 

Je vous retrouve pour un tag sympatique inventé de base par une booktubeuse américaine, Katyalastic et revisité par notre blogeuse préferée nationale, j'ai bien entendu nommé Echos de Mots qui m'a gentiment taguée. (Merci d'avoir pensé à moi, c'est fort chouette...)

 Le principe est simple : Il faut citer un livre avec une créature magique (zombies, vampires etc.) qu'il soit dans notre PAL ou dans notre WISH. (enfin selon la version de Katyalastic, il faut citer un livre lu mais bon, je crois que je vais faire la version d'Echos de Mots, puisque je n'ai pas lu forcément des livres avec des zombies, du moins pas à ma conaissance, je vais choisir des livres parmi ma wish et ma pal *O*

1) Vampire :

Les vampires et moi, ça fait 2789 mais, quand je l'ai dit à Echos de Mots, elle m'a conseillé lui parce que *Attention, je cite* : c'est rigolo. Donc, comme c'est bien connu, il en faut peu pour me convaincre, je l'ai ajouté à ma Wish. (Et dire que j'avais réussi à la faire diminuer.) 

2) Loup-garou 

Bon, j'admet, les loups-garous, je ne trouve pas ça forcément trippant (c'est un peu trop dangereux pour moi, je l'admet.) mais je compte relire Harry Potter, en anglais, cette fois. Je suis en train de finir le tome 1 et les autre tomes m'attendent sagement dans ma Wish. 

3) Zombies

Contrairement aux deux genres au dessus, les zombies m'attire pas mal. Donc j'ai mis deux livres qui ont l'air trop chouettes (en partant du principe qu'un mort-vivant c'est chouette, bien sûr)

 

Vivants de Isaac Marion (C'est le livre dont a été tiré l'adaptation "Warm Bodies")

Et 

Orgueil & Préjugés & Zombies (Parce que depuis que j'ai vu Becoming Jane, je meurs d'envie de retoucher au monde de Jane Austen et j'ai très envie de voir ce que ça donne cette ré-écriture, j'adore le concept, en tout cas.) 

4 ) Fantôme

Bon, si j'ai bien compris on ne sait pas vraiment si ce sont des fantômes ou des hallucinations donc on va dire que ça vaut. Je l'ai acheté pas plus tard que jeudi dernier, j'ai trop hâte de le commencer. (Et puis la couverture, quoi.) 

 

5) Sorciers

La suite d'Half Bad, what else ? 

(J'aurai pu aussi mettre Harry Potter en anglais parce que je souhaite tous les relire mais disons que je vais essayer de faire original.) 

6) Fée

Parce que j'avais beauocup aimé le tome 1 et que j'ai hâte de commencer le tome 2, rempli de fées, d'après ce que j'ai compris. 

7) Démon

C'est un livre en anglais qui m'attire bien. J'ai tendance à beaucoup aimé les histoires qui se passent dans des écoles...Sauf qu'il paraît que le niveau d'anglais est un peu hard donc...(Enfin, c'est un livre pour enfant donc théoriquement, ça ne doit pas être insuromontable.) On verra, si j'ai l'occasion. En tout cas, il repose bien au chaud dans ma Wish.

8) Ange

Comme le livre cité ci-dessus parle à la fois des Anges et des Démons, je vais faire ma flemmarde. 

9) Aliens

Argh, je sais. Je n'ai pas lu la cinquième vague : Inacceptable

 

10) Humains avec des supers pouvoirs

Lui, je viens de l'emprunter à la bibliothèque...J'ai trop trop hâte de le commencer !

 

Bon voilà. C'est fini pour ce petit tag. En tout cas, je me suis un peu creusée la tête pour certaine catégories (Les loups-garou et les fées), mais  ça me donne envie de me replonger dans l'univers fantastique. J'ai maintenant envie de lire  tout ces livres et tout pleeins de livres avec des créatures extraordinaires !. 

Je vais tagger :

Li du blog Au bout des pages (Coeur)

- Madame_Love du blog "Un livre peut en cacher un autre"

-Joséphine du blog "Un mot, des étoiles"

- HanoShinoLili du blog "Readus

- Lipého du Blog "You once told me"

Voilà, c'est fini avec ce petit tag ! J'espère qu'il vous aura plu !

 

Voir les commentaires

2014-11-18T12:21:35+01:00

Pierre, feuille, ciseaux (ou plutôt amour, cliché et déception...)

Publié par Dune

Pierre, feuille, ciseaux

Catherine Kalengula

Résumé:

Alice a perdu ses parents dans un accident de voiture. Accueillie par sa grand-mère qui vit à Oxford en Angleterre, elle s’enferme peu à peu dans une bulle de solitude et de souffrance.
Shane est un jeune homme rebelle et torturé. Adopté par un couple d’Anglais lorsqu’il était petit, il sent que ses origines coréennes et la difficulté d’être différent l’éloignent de ses parents adoptifs. Artiste contrarié, il se console dans les bras de jeunes femmes qu’il rejette ensuite sans scrupules. Tout sépare donc Alice et Shane, qui vont se trouver pourtant être réunis, le temps d’une panne d’ascenseur. A la faveur de l’obscurité, les carapaces se fissurent, des liens se nouent, une étincelle naît. Alice parviendra-t-elle à apaiser la colère et
la violence de Shane ? Shane pourra-t-il redonner à Alice le goût à la vie ?

Mon avis:

Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ?

Pourquoi tant de personnes ont-elles adoré et moi...Pas du tout ? Je suis vraiment déçue et ça m'énerve d'avoir aussi peu apprecié. Pourtant, je ne suis pas très difficile en histoire d'amour, d'habitude parce que mon romantisme légendaire est tellement grand qu'il en faut bien peu pour me faire fondre. 

Peut-être est-ce parce que je commence à m'habituer à lire des romances de ce genre que donc que je deviens plus exigente (après Elenor & park, je le crains, plus grand chose ne risque d'être à la hauteur....)  mais l'accumulation de clichés  (bad boy badass et artiste, par dessus le marché qui tombe amoureux de la jeune vierge effarouchée blonde qui porte des cols roulés moches et qui ne croit plus en la vie mais qui va se remettre à aimer vivre grâce à l'amoûûûr, bon ça va, un moment...) m'a juste exasperée

Je veux dire, ce n'est pas que j'ai une vision particulièrement pessimisste de l'amour mais soyons sincères, il y a un léger manque de crédibilité. Croyez moi sur parole, c'est impossible de s'habiller mal, d'être déprimé et d'être belle (et non, les filles, croyez moi, la tristesse vous rendra difficilement plus belle. Prenez Britney Spears + dépression = doux mélange entre zombie et toxicman...Les gens joyeux sont plus attirants par définition. Le bonheur c'est plus stylé. )   et de choper le beau gosse torturé. (Même bien habillé et de relativement de bonne humeur, c'est compliqué alors...)

Même si vous vous faites coincé dans l'ascenceur avec lui. Au pire, il se dira "Génial. Je suis coincé avec une clocharde dans l'ascenceur" mais certainement pas "Ouhlala. Son mélange de tristesse dans ses yeux et sa mélancolie me donne envie de la protéger. C'est vrai qu'elle porte un hideux sweet, un pantalon terrible, des poches sous les yeux à faire rougir un vampire et elle a pas forcément l'air de bonne humeur, -on dirait qu'elle va tuer quelqu'un-, mais wow, qu'elle est belle."

Donc voilà, au départ, je ne trouvais pas le début de leur relation terrible.

Bon après, on voit que l'auteur se rend bien compte qu'entre eux c'est un peu compliqué du coup, il y a une série de péripéties parce que Shane, le héros, ne sait pas vraiment ce qu'il veut. Il assume pas totalement le fait d'être tombé amoureux d'Alice. Bref.

J'ai trouvé que ça traînait en longeur puisque de toute façon, on savait comment ça allait finir. 

J'ai fini ce livre parce qu'il était rapide à lire et surtout que j'attendais ce petit élément qui chagerait mon sentiment complet sur ce livre. L'élément qui allait me surprendre, m'émerveiller. L'élément qui n'est jamais arrivé. 

Cependant, j'ai bien aimé un élément : c'est la notion du thème de l'adoption qui est abordée. J'ai trouvé que l'auteur en faisait quelque chose de très intéressant

Le style de l'auteure n'était pas non plus mauvais, il était bien, sincèrement. C'est vraiment au niveau de l'histoire que ça n'a pas joué.

En résumé, ce livre ne m'a pas du tout convaincu. J'ai trouvé qu'il y avait trop de clichés, que c'était peu crédible, sans surprises et je me suis ennuyée. Ce n'est pas forcément un livre que je recommanderais mais n'hésitez pas à essayer par vous-même...

Article de Dune

Mais beaucoup d'autres ont adoré ! Je vous met là les liens de leurs articles :

Audrey, le souffle des mots

Mya Rosa

Comme quoi, ce livre n'est juste peut-être pas arrivé au bon moment. 

Voir les commentaires

2014-11-15T17:41:21+01:00

"Celle que", une belle série de bande-dessinés...

Publié par Dune

Celle que...

Vanyda

Résumé des  trois tomes:

Celle que je ne suis pas : Valentine a quatorze ans au début de la série. Elle est effacée, discrète et secrètement amoureuse de Félix, un beau garçon...

 

 

 

 

 

 

 

 

Celle que je voudrais être :  Valentine est maintenant au lycée et son groupe de copines

est dispersé dans différentes classes. Elles se font toutes de nouveaux amis, chacune de

son côté. C'est peut-être l'occasion de faire de nouvelles rencontres, voire de se rapprocher de Félix...

 

 

 

Celle que je suis : Après Celle que je ne suis pas et Celle que je voudrais être, Valentine semble la première à pouvoir dire « celle que je suis ». Peut-être saura-t-elle concilier ses différents groupes d'amis, parler à Félix sans rougir, partager son temps entre les mangas, le hip-hop et, accessoirement, le bac français ?

 
 
 
 
 
 
 
 
Mon avis : 
 

Je ne suis pas très bande-dessiné, habituellement. Mais j'avais entendu beaucoup d'éloges sur cette série alors j'étais curieuse. De plus, je trouvais les dessins très jolis

Pour ceux qui se posent la question, ce n'est pas un manga. C'est une bande-dessinée mais dont les dessins font un peu manga, c'est vrai.  Il se lit d'ailleurs à l'endroit comme une bande-dessiné normale mais n'a pas le format d'une bande-dessiné normale. Je dirais donc que c'est à mi-chemin entre les deux. 

C'est une trilogie que j'ai beaucoup apprécié et je ne regrette absolument pas ma lecture. Je l'ai lu d'une traite les trois tomes. 

Ce que j'ai beaucoup aimé premièrement c'est le style de dessin de l'auteur. J'ai trouvé qu'à travers de simples images, elle réusissait à nous transmettre beaucoup d'émotions. Durant le premier tome, par exemple, il y a peu de dialogues mais les images sont très significatives et on comprend bien la solitude et les sentiments de Valentine. La trilogie s'étoffe en dialogue au fur et à mesur de l'évolution de l'héroïne et j'ai trouvé ça très fort de réussir à nous faire comprendre beaucoup de choses à travers ses dessins. 

Les dessins sont en noirs et blancs mais j'ai appris que la série vient d'être ré-éditée en couleurs (et chaque tome est divisé en deux...) pour qu'il s'adapte au format "bande-dessiné". A voir, donc.  En tout cas, en noir et blanc, ça donnait très bien....

L'auteure réussit vraiment à créer des personnages auxquels chacun de nous peut se référer. Que ce soit Valentine ou en ces amies, ce sont des personnages profonds qui "sonnent" justes. Leur évolution est très réaliste et j'ai a-do-ré les voir évoluer. 

Je trouve que l'auteure parle très bien de l'adolescence et de ses tournements mais pas seulement, elle parle aussi des joies, des peines, des premiers amours, des premières bétises, des premières fêtes, des amis qui partent, les amis qui restent...Et tout ça est raconté de manière très réaliste et je pense que c'est vraiment une bande-dessiné qui peut parler à tout adolescent. Lorsqu'une de mes amies est venue chez moi, elle a attrapé le tome 1, et s'est mise à le feuilleter avant d'être rapidement happé (et elle n'écoutait même plus ce que je disais, c'était très vexant...)  et de se mettre à le lire avec attention. Elle est très différente de moi et pourtant elle l'a tout autant aimé. 

En résumé, c'est une belle série de bande-dessiné qui m'a beaucoup parlé et touché. Cela change de mes habitudes littéraires, je ne suis pas spécialement une amatrice de bande-dessiné et j'ai été totalement conquise. Alors si vous aussi vous n'êtes pas forcément un amateur de bande-dessiné/manga, n'hésitez pas à vous jeter à l'eau et à découvrire l'histoire de Valentine. Ce sera peut-être une belle aventure...

Article de Dune

Voir les commentaires

2014-11-13T13:57:22+01:00

Marque-page (4)

Publié par Effie

Bonjour ! On se retrouve ce jeudi (après une longue absence je l'avoue... la ponctualité, ce n’est pas trop mon truc) enfin bref, pour un nouvel article !

Cette photo pour vous rappeler que l'automne est arrivé, fini la piscine et le soleil, on sort les habits chauds et on garde le sourire malgré la pluie car de nouveaux articles vont arriver très bientôt (et aussi peut-être un petit concours héhé)

Passons, donc le premier extrait sera du livre « L’alphabet des anges » de Xochilt Borel (très peu connu et un nom difficilement prononçable) mais qui est vraiment un superbe livre ! Peut-être qu’il y aura un article dessus, en attendant, je vous conseille de le lire.

« Les cheveux bouclés d'Aneth en plein dans mon paysage, la vue écrasée par son odeur, j'étais émue à en mourir, émerveillée par sa force vive qui, je le sentis à cet instant comme jamais, résisterait à tout épreuve. Elle avait beau être bâtarde, borgne, trop intelligence ou en salopette, elle pouvait devenir aveugle ou poisson-lune, Aneth résisterait, et avec elle, sa liberté ; il y avait sous sa chevelure feuillue et insoumise tant de poésie désarmante, prête à s'engager et à supporter, prête surtout à aimer. »

Le livre, bien que plutôt court, est rempli de poésie et d’émotions. J’ai sélectionné un extrait qui m’a fait sourire.

« Ce soir-là, sur la petite table du restaurant à l’angle de notre rue, à jouer des coudes pour croquer le mieux possible à pleines dents, je nous sentis tellement forts, à nous trois, même la mort me paraissait ridicule contre ce rempart d’amour que nous formions. Emile parla beaucoup, comme jamais, tandis qu’Aneth riait de son reflet dans la vitre illuminée par l’ampoule nue, s’amusant à tirer la langue et à danser, frétillante comme un saumon.

-Maman, regarde comme je suis belle !

Elle tournait et jouait des mains, à la manière d’une vague, dans une sorte de flamenco inimitable. […]

-Tu sais à quoi je ressemble ?

Elle s’était arrêtée net.

-A l’alphabet, mais sans l’orthographe. Juste le mouvement des lettres. »

p.102

Le deuxième extrait est assez spécial car il ne vient pas d’un roman mais d’une bande dessinée que j’aime bien : « Donjon ». Peut-être le nom vous dit quelque chose, cette série ne plaît pas à tout le monde, c’est vrai, c’est un style particulier (personnellement, je trouve vraiment drôle mais je n’ai pas le même humour que tout le monde :’)). Bref, pour clore le dernier album, il y a une petite touche de philosophie (oui, c’est possible)

« -Ils veulent vivre toujours. Lorsqu’ils s’aperçoivent que ça n’est pas possible, ils essaient que leur renommée leur survive. Comme si rester au centre des conversations après leur mort les faisait exister plus que les autres. Et finalement, ils se rendent compte bien avant leur mort qu’on va les oublier. On les regardait comme des espoirs, puis comme des sages, et à la fin on ne les regarde plus. […] Les héros ont perdu par K.-O. leur combat contre le temps. Les actes de bravoure n’ont de sens qu’au moment où on les accomplit et dans la mémoire de leurs acteurs. Dans le temps, rien ne s’inscrit durablement. »

‘’La fin du Donjon‘’, tome 111

 

Et comme on est dans les nouveautés, le dernier extrait sera d'une musique, une chanson de Grand Corps Malade. J'affectionne particulierement ce chanteur, j'adore vraiment comme ses chansons et sa voix donc je pense mettre pas mal d'extraits de lui en espèrant que vous aimerez aussi.

« J'crois qu'on a tous une bonne étoile sauf que des fois elle est bien planquée

Certaines même plus que d'autres, il faut aller les débusquer

Parfois ça prend du temps quand tu fais trois fois l'tour du ciel

Mais si tu cherches c'est qu'tu avances, à mon avis c'est l'essentiel

J'fais partie d'ceux qui pensent qu'y'a pas d'barrières infranchissables

Il faut y croire un peu, y'a bien des fleurs qui poussent dans l'sable

Et c'est quand tu t'bats qu'y'a d'belles victoires que tu peux arracher

Comme se relever avec une moëlle épinière en papier maché

J'n'apprend rien à personne, tu es vivant tu sais c'que c'est

Vivre c'est accepter la douleur, les échecs et les décès

Mais c'est aussi plein d'bonheur, on va l'trouver en insistant

Et pour ça faut du coeur, et un mental de résistant.»

Mental, Grand Corps Malade

 

 

Article d'Effie

Voir les commentaires

2014-11-10T10:58:12+01:00

eleanor & park fait chavirer mon coeur...

Publié par Dune

eleanor & park

rainbow rowell

 

Résumé:

Etats-Unis, 1986. Eleanor est une lycéenne trop rousse, trop ronde et est harcelée par tout le monde au lycée. Dans le bus scolaire, elle a l'habitude de s'asseoir à côté de Park, un garçon timide, qui l'ignore poliment. Peu à peu, les deux lycéens vont se rapprocher, liés par leurs passions communes pour les comics et les Smiths.
Mon avis:
Rainbow Rowell, l'auteure de ce livre m'intriguait beaucoup. J'en entendais parler un peu partout mais je n'avais jamais eu l'occasion de découvrir un de ses romans jusqu'à eleanor & park et comment dire ?
C'est juste une des plus belle histoire d'amour que je n'ai jamais lu. Sincèrement. 
C'est l'histoire d'Eleanor, une jeune fille rousse, un peu grosse qui arrive dans un nouveau lycée. Elle est la cible de nombreuses moqueries, de méchantes taquineries. Dans le bus, ne sachant pas vraiment à côté de qui s'asseoir, elle se retouve à côté de Park. Au début, ils se toisent avec suspicision et ne s'adressent pas un mot...Mais de fil en aiguille...
Ils tombent amoureux
(Ce n'est pas un spoil. Cela tombait un peu sous le sens vu la couverture et le résumé. On se doutait bien que ce n'était pas un roman qui parlait de Charlotte et de Mickaël , le chauffeur du bus et de sa femme.) 
Dans notre societé, on tombe amoureux rapidement, on étudie, on apprend rapidement, on mange rapidement, on envoie des mails rapidement. On est rapide. Mais pas dans eleonor & park. Eleanor & Park, c'est lent. Eleanor and park, c'est doux. Mais ce n'est certainement pas ennuyant. Pas mal de gens trouvent que c'est trop lent justement, qu'il y a des temps morts. Je ne trouve pas. C'est juste délicat et un peu maladroit à la fois. Je ne saurais pas exactement comment expliquer. C'est plus réel. Il y a quelque chose d'authentique dans cette histoire. Ce n'est pas ce genre d'histoire d'amour absolument pas crédible, du style le sombre inconnu torturé  qui tombe amoureux de la fille discrète qui devient en trois jours la reine du lycée et qui se marie avec lui l'année d'après. Non. C'est vrai, c'est plus lent mais c'est plus beau. C'est plus réaliste. C'est plus tendre
Les personnages m'ont beaucoup touché. Tout d'abord, Eleanore. Elle n'a de loin pas la vie facile. Je ne veux pas trop vous en dévoiler mais sachez que c'est très dur pour elle. Et pourtant elle est courageuse. Quant à Park...Oui, il m'a énormement touché. Il est très maladroit, il a son petit cocon de tranquillité et j'ai aimé le voir évoluer...Ces personnages sont humains, terriblement humains. Et même les deux gugusses dont j'ai oublié les noms, -ah oui-, Tina et Steve qui sont relativement secondaires ont une certaine profondeur, à la fin. Et puis j'aime beaucoup les parents de Park, leur relation avec Park est compliquée mais ils l'aiment beaucoup et c'est vraiment une relation qui m'a touchée.
Il y a énormement de thèmes abordés et j'ai beaucoup aimé la manière dont Rainbow Rowell abordait le thème de la famille mais aussi le fait de s'assumer pour grandir...
C'est une histoire qui se passe dans les années 80, encore un aspect que j'ai beaucoup aimé. Eleanor & Park sont donc plongés dans la musique de cette époque et c'est ça qui les relit. Il y a les cassettes, les Beatles, les comics, des "Oh, punaise !" ...Ah, j'adore ! C'est dingue
Quant à la fin... Ah la fin. Elle m'a juste brisé le coeur.  J'ai eu une vague d'émotions qui m'ont submergée. Tout d'abord : la colère. Oui, ça m'a énervé que la fin soit si ouverte. Puis, la tristesse.
J'ai réellement mis plusieurs jours avant de pouvoir me remettre à la lire et un petit moment avant de rélféchir tranquillement à l'histoire et à me dire "Non, c'était la meilleure fin possible". Car au fond, une fin différente n'aurait pas été crédible. 
Bref, vous l'avez compris, cette romance a conquis mon petit coeur  et je la conseille vivement à tous les romantiques (mais pas que...) !
Article de Dune
 
eleanor & park fait chavirer mon coeur...

Voir les commentaires

2014-11-08T14:17:06+01:00

Message pour les étoiles...

Publié par Dune

Pierre Bottero

Jolie journée d'Automne, n'est-ce pas ? Il fait froid, c'est vrai mais les couleurs sont magnfiques. Une journée banale, en somme. Non? Non. Aujourd'hui n'est pas un jour comme les autres. Oui, aujourd'hui, il y a cinq ans, un auteur que j'admirais énormement décédait. Pierre Bottero. Accident de Moto. Je me souviens que je l'avais appris par hasard. Sur le moment, je n'avais pas vraiment réagi, je n'avais pas réalisé, je n'y avais pas vraiment cru. Comment quelqu'un qui donnait vie à un tel monde, à de tels personnages, à une telle aventure pouvait mourire

Il y a cinq ans, je découvrais à peine ses romans. J'étais plus jeune, j'avais moins confiance en moi et le premier tome des "Quêtes d'Ewilan" était arrivé par hasard dans mes mains. Je me souviens que je l'avais lu plus par curiosité que par autre chose. Je ne sais pas vraiment à quel moment le déclic a eu lieu. Dès les premières pages ? Les dernières ? Au moment où j'ai acheté le tome deux ? Au moment où j'ai commencé la trilogie des Ellana ? Je ne sais pas. Ce que je sais, en revanche, c'est que ces livres m'ont apporté beaucoup. Il y a peu de livres qui ont le mérite de nous faire grandir, de nous aider, de nous apporter quelque chose. Mais ceux-ci en font parti. Il y a des tomes mieux que d'autres, bien sûr mais chacun m'a ammené plus loin. Ces livres m'ont fait voyager mais pas seulement, ils m'ont fait grandir. Cette saga qu'une série de "bouquins", c'est bien plus, bien plus. Il y a cinq ans, j'ai plongé par hasard dans le monde de Gwendalavir, et il est resté ancré dans mon coeur, bien au chaud. 

 Les phrases, les citations me parlaient. J'avais l'impression que Jilano, Sayanel, Ellana me les chuchotaient à l'oreille. Je n'ai jamais eu une grande confiance en moi et étonamment, après ma lecture, j'allais mieux. J'ai relu chacun des tomes (en particulier la saga Ellana) une bonne vingtaine de fois, sans jamais m'en lasser. Il y a des phrases que je connais par coeur, sur le bout des doigts, que je pourrais réciter dans mon sommeil.  Et je crois, que si je les relisais maintenant, je replongerais à nouveau dans ce monde, comme si je ne l'avais jamais quitté. 

J'ai longtemps regretté de ne pas avoir lu ces romans avant. Après tout, j'aurais pu rencontrer Pierre Bottero. Il y aurait tellement de choses que j'aurais aimé lui dire, tant de choses.  Sauf que je l'ai découvert, un mois avant sa mort environ. Et lorsque j'ai eu fini le dernier tome des dernier tome, lorsque j'ai fini de vérifier à a bibliothèque si je n'avais pas, par hasard oublié un de ses romans et que j'ai compris qu'il n'y en aurait plus, il n'était déjà plus là. Avec ses mots, il a donné vie à bien plus que des personnages et des aventures. Il a donné vie à des réflexions, à des rêves. 

Il y a peu d'écrivains qui peuvent dire "Oui, j'ai changé la vie de quelqu'un"

mais lui, s'il était encore là (en chair et en os et par seulement à travers ses mots) il pourrait le dire. Et moi, je lui réponderai "Merci. Merci d'avoir été là pour me faire rêver, pour me donner confiance en moi, pour me faire grandir. Merci de m'avoir présenté Sayanel, Jilano, Ewilan et même Nilhem.

Merci d'avoir été là, tout simplement."

 

 

 

 

Article de Dune

 

 

Voir les commentaires

2014-11-06T14:27:33+01:00

Half Bad, une aventure haletante...

Publié par Dune

Half Bad, tome 1 : Traque Blanche

Sally Green

Résumé:

Dans l’Angleterre d’aujourd’hui, deux clans de sorciers vivent en secret au côté des humains : les adeptes de la magie blanche et les sorciers noirs. Mais la naissance de Nathan vient bousculer l’équilibre des forces car il est à la fois un sorcier blanc et un sorcier noir. Son père est un des plus puissants et cruels sorciers du monde. Sa mère, adepte de la magie blanche, est morte. A 16 ans, Nathan va recevoir ses pouvoirs comme tous les sorciers. Mais il n’est pas comme tous les sorciers… Son clan va décider de l’enfermer : Nathan est piégé dans une cage, battu et menotté. Les frontières entre le bien et le mal n’ont jamais été aussi floues et menacées.
Mon avis:
 
J'ai gagné ce livre, à mon grand bonheur lors de la chasse au trésor, organisée par les éditions Milan ! Je remercie de tout coeur la  blogeuse qui l'a caché et les éditions Milan. I love you, sachez-le. 
Je me souviens  du jour où je l'ai eu entre mes mains. Sûrement que si je ne l'avais pas gagné, il ne m'aurait pas interressé dans l'immédiat. (A tort, d'ailleurs...)  j'avais pleins de choses à faire et pourtant ce livre m'intriguait. J'ai commencé les premières pages...Pour ne plus le lâcher. Ce livre est réellement addictif. Je l'ai littéralement adoré et c'est un gros coup de coeur. 
 
 
Attention les lignes qui vont suivre sont du fangirlage si ce n'est de l'adoration à l'état pur. 
Premièrement, je pense que c'est un livre qui peut plaire à la fois aux garçons et aux filles (ce qui n'est pas le cas de toutes mes lectures...) et c'est une force, à mon avis qu'un puisse parler aux deux.
C'est vraiment très bien écrit. Le style de l'auteur est réellement spécial. Il y a quelques parties, écrites à la deuxième personne du singulier et j'ai été réellement impressionée par la manière dont Sally Green introduisait ça.  
L'histoire est franchement très sombre. Ce pauvre Nathan, Sally Green ne l'épagne pas. A chaque fois que tu oses imaginer qu'il s'en sorti d'affaire...Et bien, non. Il va de péripéties en péripéties, d'aventures en aventures...
Le problème de Nathan c'est que c'est un sorcier blanc et noir. C'est-à-dire que sa mère était une sorcière blanche, une sorcière oeuvrant donc pour le bien...Mais son père, son terrible père est un des plus grands sorciers noirs du monde qui a commit d'inombrables meurtres. 
Mais ni les sorciers blancs qui le prennent un peu pour un rat de laboratoire ni les sorciers noirs ne veulent de lui. De tous les côtés, on ne veut qu'une chose : l'utiliser. Et lui, tout ce qu'il veut, c'est vivre sa vie, peinard et éviter, en passant, d'assassiner son père malgrés les encouragements de tous les côtés (car oui, s'il y a bien un point sur lequel les sorciers blancs et les sorciers noirs sont d'accord c'est que son père doit être tué. Et par Nathan de préférance.) 
Le personnage de Nathan est très intéressant car il a un corps de sorcier noir : il ne peut supporter d'être enfermé pendant la nuit, par exemple mais son esprit n'est pas cruel. Il cherche juste à séchapper. 
J'aime beaucoup Gabriel aussi et j'ai hâte de voir son développement à l'avenir. 
Je dois avouer que j'ai beaucoup aimé toute la partie qui se déroule avec Mercury, la cruelle sorcière qui dévore, d'après diverses rumeurs, les petites filles. Ce personnage est tellement effrayant et cruelle mais j'ai trouvé que l'ambiance avec elle était absolument génial(ement effrayante, bien sûr.

 L'univers développé par l'auteur est relativement complet et riche et j'ai hâte de le découvrire un peu plus dans le tome deux...D'ailleurs, je ne sais pas comment je vais faire pour attendre un an.

 

J'ai trop envie de lire la suite. J'en ai besoin. 

​Vous l'avez compris, j'ai juste adoré le lire et je vous encourage vivement à faire de même si vous avez plus de treize ans, environ. C'est une aventure extraordinaire !

Article de Dune

 
 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog